AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Ven 2 Jan 2015 - 0:36

L'effluve du temps...L'effluve du temps...Le jeune blond déambulait dans la rue avec l'air typique des gens pas très doué niveau orientation et qui cherchent vainement quelque chose... Pourtant il avait bien l'adresse écrite sur un bout de papier qu'il tenait dans sa main juste sous ses yeux ! Il soupira et s'arrêta un instant, promenant son regard autour de lui.

Sylvio avait été envoyé chercher du...thé. Le patron du bar dans lequel il avait l'habitude de jouer lui demandait souvent des faveurs pour son usage personnel en échange de prix plus bas et du droit de jouer dans sa salle. Il s'agissait souvent d'aller chercher des colis ou passer des commandes. Dire qu'en temps normal ce vieux pervers l'envoyait fouiner dans des sex shops au fin fond de Luxuria... Là il se retrouvait dans un endroit qui n'avait rien à voir avec l'ambiance perverse et nocturne de son quartier et en plus de cela il s'était paumé !

Ce n'est qu'après de longs détours tout à fait inutiles, de réflexions intenses au sujet des chemins qu'il avait déjà emprunté ou non et d'efforts superflus qu'il cru enfin apercevoir une pancarte qui correspondait bien au nom du fameux magasin.

Il allait s'y diriger avec un sourire heureux au visage quand une voix l'arrêta.

-"Dis moi toi... Je t'ai jamais vu par ici, ça te dirais pas de venir boire un coup avec nous ?"

-"Oh...Excusez moi mais j'ai autre chose à faire que de m'occuper de votre petit cul, et puis vous n'êtes pas à mon goût..." répondit-il sans réfléchir en dévisageant la petite bande de mecs qui se tenait devant lui avec leurs airs de racailles.

*...Oups... Qu'est ce que j'ai dit...*

C'était plus fort que lui, le regard de celui qui avait parlé disait clairement qu'il était déconseillé de refuser cette offre alors Sylvio s'était simplement jeté dessus et avait foncé droit dans le mur en refusant. Le pianiste se maudit intérieurement et commença à reculer lentement pendant que son interlocuteur se remontait du vent qu'il s'était prit et qu'il commençait à l'insulter en hurlant et en gesticulant. Il faut dire que leurs tronches déconfites avaient été bien marrantes à voir, mais maintenant il était dans une situation plutôt délicate et ce n'est pas avec sa force qu'il arrivera à se débarrasser de ceux-là... Quand à son pouvoir, il n'était capable d'en faire marcher le côté destructeur que dans des situations extrêmes...

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Sam 3 Jan 2015 - 4:27

Le silence, douce sonorité qui chantait aux oreille du grand blond posté derrière son comptoir, des fumée de vapeur s’échappant de ses lèvres de temps à autre après avoir tiré une bouffé sur sa cigarette électronique. La petite boutique de thé, dégageait de douces odeurs parfois sucrés, pimenté, épicé. Divers senteurs enivrantes qui enveloppait l'intégralité de la pièce, ce qui était normal pour une boutique vendant du thé. 

 Le propriétaire était toujours assis derrière son "comptoir" assis sur une vieille chaise en bois. Jamais dans une position droite, toujours détendu croisant les jambes tout en lisant un livre silencieusement en ayant un air nonchalant et détaché. Le visage a peine éclairé par la lumière extérieur, lueur tamisé par les fenêtre. L'officine était ainsi inondé d'une douce chaleur."L'effluve du temps" portait donc très bien son nom, l'ambiance y était plaisante presque nostalgique voir intemporel, une impression de bien-être qui se ressentait, surtout pour Isay qui appréciait la tranquillité et la sérénité qu'inspirait sa boutique. 
 Encore aujourd'hui tout était calme, peu de client ce qui n'était pas vraiment un problème pour le russe, qui n'accordait pas spécialement d'importance à l'argent. De toute manière ses affaires se portait bien grâce à ses clients régulier et aux grosses commandes de bars, cafés et restaurants de Second Life, étant le seul à vendre du thé et surtout à possédé divers type de thé plus ou moins convoité Isay n'avait pas à s'inquiéter du vide de sa salle.

 Le blond préférait quand sa boutique était calme, ce n'est pas qu'il n'était pas sociable, sous ses airs bourru et mutique Isay aimait discuter, mais il préférait tout de même la tranquillité de son "territoire". 

 Il tira de nouveau sur sa cigarette inspira longuement la vapeur sucré qu'il expira quelques minutes plus tard, il posa son livre sur le journal et ferma les yeux, inspirant lentement, il se dit que cette journée serait calme et posé... Du moins elle devait l'être à partir de maintenant, car il s'était décidé à rester assis sur sa vielle chaise pour le reste de la journée. Cela pouvait paraître peu passionnant, mais l'activité favorite d'Isay était de ne rien faire, certainement une séquelle de son ancienne vie de moine.

 Avec lourdeur il bascula sa tête en arrière pour profité du doux silence. C'est alors, qu'un bruit parasite se fit entendre, une perturbation dans la force qui ne plaisait nullement au Russe. Fronçant les sourcils de mécontentement, lui qui avait l'ouïe si fine il n'eut point de mal à comprendre ce qui brisait son silence, perturbant ainsi son sanctuaire. 
La voix qui se faisait de plus en plus forte, agaçait elle de plus en plus Isay, il ouvrit les yeux et bascula sa tête en avant. 
Ce n'était pas le jour de perturber son antre de tranquillité, il avait décidé que cette journée serait calme alors elle le serait. 

 Il se leva avec lassitude, il saisit son shinai qu'il gardait toujours derrière son comptoir, cette petite épée faite de quatre lattes de bambou liés entre elle lui était très utile pour éloigné les "parasites". Isay la posa sur son épaule, il se frotta la tempe avec sa main libre. 
Les maux de tête commençait déjà à se faire sentir, quand il y avait trop de bruit il n'y coupait pas. C'est aussi pour ça qu'il savait aussi bien apprécier le calme, il ne fréquentait pas les lieux trop peuplé.
 D'ailleurs cela l'arrangeait que sa boutique bien que populaire n’accueillait pas beaucoup de monde à la fois. 
 Donc il était sensible aux sons et là la voix de l'homme était portante en plus d'être agaçante. 
Isay soupira longuement, le petit carillon sonna son départ lorsqu'il passa la petite porte en bois et en verre. Il tourna la tête en direction de la "perturbation" 

 Son allure était peut être un peu étrange, sa longue silhouette était habillé sobrement, mais il portait des tongs en paille comme celle que porte les moines bouddhistes, il avait aussi un mantra au milieu du front ainsi qu'une cigarette électronique au coin de la bouche.
Il marcha silencieusement vers les hommes, apparemment ils étaient en train de s'en prendre à un autre homme, mais il ne porta aucune attention à celui-ci. Isay voulait seulement du calme.
 Le grand blond se planta derrière les deux hommes, sans dire un mot et sans une once d'hésitation il frappa le haut de leurs tête avec son Shinai, qu'il remit aussi tôt sur son épaule tandis qu'il pris avec le plus grand calme une bouffé de vapeur du bout des lèvres avant d'expiré la vapeur blanche et de porter à nouveau sa cigarette aux lèvres. 
 Il regarda froidement les hommes qui était en train de se frotter l'arrière du crâne tout en meuglant des choses incompréhensible. Isay fronça les sourcils, il dit d'une voix posé, mais qui paraissait hostile:

-"N'interrogez pas le silence car il est muet...C'est en nous même que nous devons chercher la délivrance."... Personnellement j'aime beaucoup interroger le silence, malheureusement j'ai était interrompu dans ma discutions... 

Tranquillement le blond positionna son shinai contre la gorge de l'homme qui allait répliquer. L'homme déglutis en croisant ensuite le regard d'Isay, il ne cachait plus son hostilité et sa froideur. Il était clairement en colère, les hommes ne dirent plus un mots . Même s'ils auraient pu s'attaquer à Isay, ils avaient plié face à l'antipathie qu'il dégageait. 
Avec une voix plus grave que d'habitude et un regard sérieux il dit:

-J'aimerais vite reprendre ma discutions. Seulement dans l'immédiat je dois d'abord régler la "perturbation" qui m'empêche de pouvoir apprécier le silence...comme on dit "La mort est la suprême solution, c'est le chemin qui mène à la perfection et à la paix" 

Son regard se fit plus dur et plus froid, il enfonça un peu plus la lame en bambou contre la gorge de l'homme, il faut dire que lorsque Isay commençait à ressortir ses vieille citation shintoïste c'est qu'il n'était pas spécialement de bonne humeur.
 Isay était sérieux et il faisait passablement peur. Il continua d'une voix un peu moins grave:

-Ma solution est peut être un peu extrême, même si ici ce n'est qu'un simple Game Over ce n'est pas une raison pour en abuser, une vie reste une vie...Si vous disparaissez maintenant et ne réapparaissez plus jamais ici nous pourrions accéder à cette "paix" et je pourrais reprendre ma discutions  comme si de rien n'était...

Les hommes ne dirent rien, en guise de réponse tout deux partirent dans le sens inverse à Isay. Celui-ci soupira, son visage n'exprimait pas grand chose ses sourcils était toujours froncé il paraissait sévère ainsi, mais il était soulagé, c'était juste un ennui de moins.
 Il ne jeta pas un regard vers l'homme qu'il avait "aidé" sans vraiment le vouloir. A cet instant, il voulait seulement regagner sa boutique et se faire un bon thé, son mal de tête avait un peu empiré, il rangea sa cigarette dans son boitier et se frotta une de ses tempes avant de se pincer l'arête du nez et de lâcher un nouveau soupire. 
Il tourna les talons et se dirigea vers sa boutique, le carillon sonna son retour, ce doux son lui extirpa une légère expression de douleur. Le grand blond contourna son "comptoir" posa son shinai à sa place habituelle, puis mis de l'eau à chauffer avant de s'asseoir sur sa vieille chaise et de reprendre son livre.

Il était bien content de ne pas avoir du utiliser ses pouvoirs sur ces hommes, il aimait moyennement mettre en bouillis le cerveau des gens. Ce n'était pas spécialement agréable de voir quelqu'un avec sa cervelle qui sors par ses oreilles. Isay paraissait abrupte, mais il était gentil et n'aimait pas faire du mal aux gens, du moins pas mal au point de les faire crier de douleurs. S'il avait joué les gros bras c'était pour lui, mais aussi pour aider le pauvre malheureux dans un sens, mais il ne l'avouerais pas. C'était trop ennuyeux pour lui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Dim 4 Jan 2015 - 11:36

Peut-être qu'il pourrait au moins essayer de fuir ? C'était un peu dommage maintenant qu'il avait réussi sans trop savoir comment à localiser le magasin qu'il cherchait. Et puis la tête du voyou en face de lui donnait plus envie de l'enfoncer dans le mur qu'autre chose...
Il soupira en fermant les yeux et recula lentement. Sauf qu'à force de reculer, il se retrouva évidement accolé à un mur.

Le pianiste allait maudire sa malchance quand il aperçut un grand blond derrière l'épaule du voyou. Un grand blond avec un bâton en bois. Sylvio pencha la tête, un peu surpris. Il ne savait absolument pas d'où sortait ce type et il en avait d'ailleurs rien à faire, mais il était étrangement sûr que ce dernier n'était pas vraiment de bonne humeur...
Le pianiste regarda d'un air abasourdit le bâton s'abattre sur la tête du voyou et suivit le mouvement des yeux en ne sachant pas trop comment réagir.

Il resta tout autant abasourdit en entendant ce que disait l'homme et haussa un sourcil en le regardant. C'était le genre de phrases où on était même pas sûr que celui qui les disait les comprennent totalement lui même...D'où sortait cet énergumène ? Ce n'était pas la première fois qu'il tombait sur des gens un peu -voir totalement- décalés dans cette ville, mais il n'en avait jamais encore vu de cette sorte là...
Alors que l'individu menaçait maintenant ses agresseurs, il se demanda un instant s'il n'allait pas y passer lui aussi...

Mais non. En réalité tout se passa très vite. Sylvio se retrouva à nouveau seul dans la rue sans être sûr d'avoir vraiment comprit ce qu'il venait de se passer entre-temps. Il cligna des yeux une ou deux fois et reprit enfin ses esprits.

Les voyous étaient partis et l'individu qu'il l'avait donc sauvé venait de rentrer dans son maga- oh wait.
Le pianiste relu la pancarte du magasin dans lequel venait de disparaître l'homme et comprit enfin que c'était le propriétaire des lieux auquel il devait acheter le thé. Il ne savait pas trop s'il devait en être content ou pas vu que cet homme était un peu effrayant tout de même... Mais d'un autre côté ça serait l'occasion de le remercier.
Sylvio soupira et s'avança vers l'entrée.

Il passa un instant la tête dans l'embrasure de la porte en se demandant si le territoire était sûr ou pas. Mais l'homme était tranquillement assit sur une chaise à lire... Vu comme ça c'était presque mignon.
Le pianiste poussa alors la porte et entra lentement.

-"Excusez moi... Je venais pour une livraison en fait... " dit-il en se demandant s'il allait devoir mourir pour avoir brisé le fameux silence que cherchait l'homme.

Comme c'était un peu tard pour se demander ce genre de chose maintenant que le mal était fait, il continua en soupirant :
-"Ah... Et merci pour tout à l'heure. Je ne sais pas vraiment ce que j'aurais fait sans vous." dit-il.
Il se serait fait défoncé, aurait perdu le contrôle et les aurait rendu fou avec son pouvoir...sûrement.


_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Dim 4 Jan 2015 - 21:19

Le carillon de l'entré sonna peu de temps après que le blond se sois assis, ce petit son aigue résonna dans sa tête, cependant il ne  détourna pas le regard de son livre, il tourna une page pour poursuivre sa lecture. Il était totalement calme et détendu, comme ci ce qu'il s'était passé dehors n'était jamais arrivé.
C'est seulement lorsqu'une voix s'adressa à lui qu'il releva la tête et posa ses yeux sur l'homme qui se tenait dans l'entré.
 Il avait encore son air nonchalant accroché au visage, bien que ses traits était dur, son expression était douce. Il écouta attentivement le jeune homme, puis il le regarda de haut en bas. Son regard était insistant, ce qui pouvait déranger, il reconnu l'homme qui était précédemment dans la rue. Il le remerciait? C'était ennuyeux pour le grand blond, Il dit tout bas d'un air embêté:

-..Ah oui c'était toi...

Il se leva, puis posa son livre sur le comptoir. Il se frotta l'arrière de la tête, signe qu'il était un peu gêné même si cela ne se voyait pas ou peu. Il détourna naturellement le regard et répondit d'une voix impassible:

-Ce n'est rien... Contrairement à toi leur voix n'était pas très mélodieuse, Ils me cassait les oreilles, je devais réagir...

Il ne voulait s’étaler sur le sujet, il avait juste "nettoyer" la zone des parasites. Ce n'était pas la peine d'en faire toute une histoire. Il posa de nouveau son regard sur le jeune homme, puis dit:

-Une commande? La seule commande pour aujourd'hui est celle du roublard qui tiens le bar à l'autre bout de la ville...Donc il t'as envoyé le chercher?...mhhh...

Il regarda intensément l'homme l'inspectant de haut en bas comme pour "l'analyser", une fois son inspection finis il soupira et pinça l'arête de son nez. Il avait l'air un peu affligé. Il marmonna quelque chose, tout en fronçant les sourcils, puis il dit d'une voix lasse en s'adressant au jeune homme:

-Il est vraiment tordu...Tu n'arrivera pas à transporter le colis.

Soupirant à nouveau, il se dirigea vers le fond de la boutique, disparaissant quelques minutes, il revint ensuite avec un gros carton. Isay n'avait pas de mal à le porter, il ne semblait pas si lourd que ça, mais quand il le posa sur le comptoir.Un bruit lourd résonna, donnant ainsi plus de "poids" aux dire du Russe.
 Bien que le colis contenait du thé, il y avait aussi des théières en fonte dedans... Cela pesait son poids. Isay passa sa main dans ses cheveux, il ouvrit la boite pour en montrer son contenu au jeune homme puis il dit:

-Je paris qu'il te fait aller à droite et à gauche pour faire ses courses...Il ne dois pas te faire aller dans des endroits très net...Enfin là c'est vicieux le coup du colis, je ne vois pas comment tu va faire pour transporter ça avec tes petits bras...enfin on trouvera bien un moyen...

Isay était du genre perspicace, il était très lucide et il comprenait plutôt facilement les choses. Par contre son humour est quelque peu terre à terre, car il prend tout au pied de la lettre, c'est une personne sérieuse, voir trop. 
Il n'avais pas dit cela pour se moquer, le jeune homme ne semblait pas faible et fragile, mais il avait remarqué ses mains. De belle mains de musicien, un pianiste peut être... Isay aimait regarder les mains des gens une sorte de fétichisme peut être en tout cas, contrairement à lui le jeune homme ne portait pas régulièrement des lourdes charges, ça il en était plus que sur.

Le blond sortis sa cigarette électronique, il la chargea et la porta à sa bouche pour en tirer une bouffé. La vapeur blanche sucré s'échappa de ses lèvres lorsqu'il expira. Le bruit de l'eau chaude lui rappela son thé, il disparut quelques minutes et revint avec deux tasses, il posa dans son boitier et le posa sur la table. Puis il glissa la tasse devant le jeune homme sans rien dire la posant sur le comptoir, tandis qu'il pris une gorgé de thé.

Si l'homme n'en voulait pas ce n'était pas grave, mais Isay avait mis un peu de "remontant" dans le thé, une liqueur qui se mariait bien avec le thé... Il en était friand à cet heure de la journée. Et puis son thé à des effet positif sur la fatigue et l'anxiété. 
Le russe vendait du thé certes bon à boire, mais qui avait aussi des propriété pour "guérir" le corps et "apaiser" l'esprit.

Isay fixa son attention sur la boite, il réfléchis ensuite à comment le jeune homme pourrait la prendre. Il était en pleine réflexion fronçant les sourcils et se frottant le menton de temps à autres. Son thé lui faisait du bien, mais la douleur persistait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Mer 7 Jan 2015 - 21:05

Bien. A première vue cet endroit -au contraire de son propriétaire- ne semblait pas du tout dangereux... Sylvio soupira doucement en s'avançant en lentement vers le comptoir.
En réalité c'était même plutôt accueillant, même s'il n'avait pas du tout l'habitude de ce genre d'ambiance calme et "zen". Il faut avouer qu'on était très loin des rues brillantes et bruyantes de Luxuria. Même dans les bars où il jouait, c'était presque impossible d'avoir un moment de silence total, ce même genre de silence qui régnait dans cette boutique.

Après avoir promené son regard un peu partout autour de lui, le pianiste reporta son attention sur le blond qui l'avait sauvé un peu plus tôt. A vrai dire ce dernier n'avait pas l'air si méchant que ça, même si Sylvio préférait se méfier des apparences. Il supporta un examen visuel pendant quelques instants et détourna les yeux ailleurs, préférant ne pas se heurter aux pupilles scrutatrices du propriétaire.


-"Hmm ? Aha... C'est bien la première que je vois quelqu'un qui a une notion de mélodie par ici... " répondit-il en penchant la tête, un peu curieux.

A part les quelques musiciens qu'il connaissait et certains férus de musiques, il ne connaissait pas beaucoup de personnes capable de comprendre pourquoi il lui arrivait de s'enfuir d'un endroit parce que celui-ci lui "cassait les oreilles"... En réalité on le prenait souvent pour un fou. -à juste titre peut-être... -

Vu de ce point de vue là, il comprenait tout à fait pourquoi le propriétaire avait voulu se débarrasser de ces gêneurs sonores, alors qu'il n'avait à la base rien à voir avec eux.

Enfin bref... le pianiste regarda l'homme réfléchir et commença à avoir un mauvais pressentiment. Il fallait toujours s'attendre au pire avec son "patron" et aller chercher une simple boîte de thé, c'était peut-être un peu trop....facile.

*Huhu...Je suis mauvaise lan- QUOIIIIIIIIIIIIIIIII ?! Je n'arriverais pas à...à transporter le...colis ?*

Le visage amusé du pianiste passa par une expression de contradiction profonde puis par un regard surpris et afficha enfin un nouveau sourire, beaucoup plus inquiétant que le premier cette fois-ci.
Il avait l'air très calme mais en réalité sa tête était en train de bouillonner.

La seule réaction qu'il eu en voyant les théières en fonte fut de laisser un rire jaune franchir ses lèvres. Ce fut un simple réflexe qu'il ne contrôla pas. Il en avait presque envie d'hurler de rire et de se rouler par terre en réalité.

-"Cet enfoiré...Je vais me faire des gants avec la peau de ses couilles, oh oui ça c'est sûr... Aha-ha-ha-ha... " Il venait de penser à voix-haute, oubliant même la présence d'une autre personne dans la pièce.

Quelques minutes après, quand il eut enfin fini d'imaginer tout ce qu'il pourrait faire au patron du bar pour son ultime vengeance et quand il eut fini de se rappeler de toutes les tortures possibles, il sembla enfin reprendre conscience et se calma un peu. Il réalisa l'existence d'une tasse de thé chaud en face de lui et en but quelques gorgées en remerciant poliment l'homme, qui semblait lui aussi perdu en pleine réflexion.

-"Ce vieux pervers... Il a cru que mon pouvoir c'était la télékinésie peut-être ?! Pffft..."

Il soupira et finit lentement sa tasse. C'était délicieux et il lui sembla même sentir une pointe d'alcool un peu plus forte, ce qui ne manqua pas de lui déplaire.

-"Hmm... Enfin bon, c'est mon remerciement pour pouvoir jouer dans son bar, utiliser ses chambres et son alcool et ses clients sans payer, je lui vaut bien ça après tout. " murmura-t-il en fixant le carton devant lui d'un air vide.

Il avait beau dire de belles paroles, cela ne changera pas le fait qu'actuellement, il n'en pensait pas un mot et préférait réfléchir à un moyen de lui faire payer ses farces plutôt que de trouver la solution pour le colis.

-"Vous avez mal quelque part ?" dit-il finalement en regardant l'homme se frotter le menton. Sylvio avait déjà remarqué que ce dernier fronçait souvent les sourcil et se frottait la tête, comme s'il avait mal.
Ce n'était pas vraiment son problème, mais il était curieux de savoir. Cela n'avait aucune importance s'il n'obtenez pas de réponse.

-"Vous n'auriez pas un chariot par hasard... ? " demanda-t-il ensuite sans grand espoir. C'était une question stupide parce que si l'homme en avait eu un, il lui aurait déjà proposé...Mais Sylvio voulait bien avoir la confirmation qu'il était dans une situation merdique.
Et puis même si par miracle la réponse était positive, il n'allait pas se trimbaler avec un chariot dans toute la ville ! Il était question d'aller chercher du thé. Le thé c'est léger et ça tient dans une petite boite nom de dieu !

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Sam 10 Jan 2015 - 15:53

La réaction du jeune homme extirpa un petit sourire au Russe,  Chose rare sur le visage d'Isay, sourire qui ne resta pas longtemps seulement une fraction de seconde. Le langage "vulgaire" du blond le fit doucement rire, un rire rauque et amusé. Isay l'écouta silencieusement puis glissa doucement son regard vers celui de l'homme à côté de lui et dit d'une voix mi-amusé, mi-sérieuse:

-Ce ne sont pas des jolis mots qui sortent de cette petite bouche... 

Il fronça un peu les sourcils. C'était un musicien ça il en était sur et cela avait confirmé avec les dires du jeune homme. Mais quelque chose titilla le grand blond, il travaillé gratuitement? Un musicien devrait être payé pour son travail, il ne devrais pas payer pour jouer et encore moins jouer gratuitement. 
Pour Isay qui apprécie la musique c'était inadmissible. Il ne supportait pas "l'injustice" sans vraiment réfléchir d'une voix strict et grave il dit:

-Tu ne devrais pas te laisser faire par cet homme libidineux!  Tu mérite mieux...Enfin pour ce que ça me regarde...

Il détourna le regard et se frotta l'arrière du crâne, Isay n'était pas vraiment le genre de personne à s'occuper des autres. Bien qu'il sois d'un naturel gentil, il n'aimait pas spécialement s’immiscer dans les problèmes qui ne le concernait pas. Il ne connaissait pas non plus le jeune homme. Il soupira légèrement, regrettant un peu ce qu'il venait de dire, il aurait mieux valut qu'il se taise. 

Quand le jeune homme lui demanda si il avait mal quelque part, Isay esquissa un large sourire chaleureux et répondit spontanément d'une voix qui se voulait douce et rassurante tout en caressant furtivement la tête du jeune homme:

-Ce n'est rien juste des douleurs chroniques... Ça va passer à un moment ou à un autre...

Il marqua une pause pour réfléchir quelques instant et repris une expression neutre avant de dire d'une voix las:

-Je n'ai pas de chariot... Mais je ne vais pas te laisser porter ça. Je vais retirer les tellières en fonte et dire a ton "patron" que je ne les ai pas encore reçu... De toute manière il ne commande jamais ça d'habitude, je pense que c'était prévu seulement pour t'embêter... Je refuse de faire partie de son plan tordu!

Isay s'exécuta et retira les tellières, les mettant soigneusement derrière le comptoir. Il referma ensuite le carton avec du ruban adhésif. Il ne restait plus que des gros sachet de thé dans le colis, ce qui rendait le cartons beaucoup plus léger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Mar 13 Jan 2015 - 22:57


Le pianiste sourit pensivement en écoutant les réponses du grand blond.

-"Tu devrais te méfier des apparences tu sais..." murmura-t-il en fixant la tasse devant lui.

Après tout il se connaissait assez bien lui-même pour savoir qu'il y avait de nombreux points noirs qui ne se voyaient pas au premier coup d'oeil et qui pouvaient rapidement changer la donne.

-"Hmm... Je me suis jamais demandé ce que je méritais, du moment que je peux jouer, les conditions à remplir et les récompenses m'importent peu... je suppose." rajouta-t-il en pensant à voix haute.

Du moment qu'il pouvait exercer sa passion, il se fichait bien du reste. Mais il n'était pas non plus stupide et voyait très bien que l'on profitait plus ou moins de lui... La preuve encore aujourd'hui avec cette stupide farce ! Peut-être serait-il temps qu'il change de bar ? Pourtant il n'avait pas vraiment envie de changer ses habitudes et puis comme dit le dicton : on sait ce que l'on perd mais on ignore ce que l'on gagne. Autrement dit, il pourrait trouver pire ailleurs et finir par regretter son choix.
Le pianiste soupira et tourna ses yeux vers l'homme, sentant une main effleurer doucement ses cheveux.

-"Ah... C'est sûrement à cause du bruit de tout à l'heure n'est ce pas ?" répondit-il avant d'écouter son idée.
Evidemment il n'avait pas de chariot. Rien d'étonnant... Cependant Sylvio approuva l'idée d'enlever les théières et afficha un sourire joyeux en testant la lourdeur du paquet.
Ce dernier ne pesait presque plus rien et c'était largement transportable...

-"Ehe ! Très bonne idée ! "

Puis presque inconsciemment il attrapa le bras du blond et une douce mélodie s'échappa de son corps, des notes harmonieuses qui volaient vers l'extérieur telles des papillons attirés par la lumière. Ecouter ses sons qui voletaient dans l'air avait le don d'apaiser n'importe quel maux, qu'il soit psychique ou physique.
C'était un des bons côtés de son pouvoir qu'il utilisait rarement sur les autres à vrai dire. Il s'en servait plus sur lui-même pour se détendre ou oublier la douleur et c'était beaucoup plus efficace que n'importe quel médicament... même si dans son cas, jouer réellement de la musique surpassait tout les remèdes et pouvoirs. Car c'était devenu une de ses raisons de vivre après tout, un moyen pour lui d'oublier ce monde et d'en créer un autre, une sorte d'échappatoire ultime.  
Au bout de quelques minutes de musique savoureuse et reposante, le pianiste enleva sa main à contre-coeur et la reposa près de la tasse. Il avait tendance à se perdre avec son propre pouvoir, à trop en écouter la mélodie et à oublier qu'il était en train d'utiliser sa force mentale.

-"Voilà, ce sera ma façon de remercier pour tout à l'heure. " dit-il enfin.

L'homme avait dit que c'était des douleurs chroniques mais ça n'avait tout de même pas l'air agréable...Même si ce n'était pas vraiment le genre de Sylvio de s'inquiéter pour les autres, il n'avait pas oublié qu'il lui en devait une pour l'avoir sauvé des voyous du quartier.

Finalement l'homme effrayant qui avait surgit tout à l'heure était déjà bien loin dans sa mémoire. Le pianiste savoura pendant quelques instants la tranquillité de la pièce, presque heureux d'y être entré.

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Sam 17 Jan 2015 - 22:22

Isay ne se fit pas aux apparence, mais à ces observations et à son instinct. Le russe était le premier à savoir que les apparences sont trompeuses. D'ailleurs il avait un jugement très strict et assez vieux jeu sur comment un musicien devait gagner sa vie, s'il disait que le petit blond ne méritait pas cela c'est qu'il ne méritait pas ça point.
Isay fut donc un peu vexé lorsque le jeune homme le contredit, mais il ravala cette émotion après tout ça ne le regardait pas.

Lorsqu'il eut finis de retirer les théières en fontes et de soupeser le carton, son client le soupesa à son tour. Il semblait content, ce qui amusa doucement Isay.
Il repris sa cigarette électronique et la ralluma pour prendre une bouffé de vapeur sucré, il eut à peine mit l'embout de sa cigarette dans sa bouche et commencé à inspiré qu'il sentis son bras se faire saisir.

Son regard se dirigea alors vers le blond, à la seconde ou il posa son regard sur le jeune homme qu'une douce musique émana du corps de celui-ci, des sons mélodieux et apaisant. Le russe fut fasciné par la musique, mais aussi par l'homme qui la produisait. Il semblait en transe, Isay ne savait pas trop comment, mais ses maux de tête de dissipèrent peu à peu.
Il en conclu vite que c'était le petit blond qui usait de son pouvoir sur lui et qui "supprimait" son mal. Le Russe resta subjugué jusqu'à ce que la musique s'arrête, ce qui laissa un arrière goût amère, une sorte de regret que la musique ne continue pas.

Isay n'avait plus mal, d'habitude pour calmer ses maux ça lui prenait au moins 2h. lorsque le blond retira sa main, Isay attrapa doucement son avant bras. Il le tenu fermement, mais pas avec force pour ne pas lui faire mal. Il éteignit sa cigarette et la posa sur la table, il planta ensuite son regard dans celui du pianiste. Ses yeux était doux, ses lèvres s'étirèrent doucement en un sourire, un sourire sincère et dit d'une voix reconnaissante:

-Merci...

Il se baissa un peu pour mettre son visage face à celui du blond et demande gentiment:

-Je suis Sila....Comment-appel-tu?

Isay qui ne pose d'habitude jamais de question surtout à un inconnu, se retrouve à demander l'identité de quelqu'un, ce quelqu'un étant un de ses clients qu'il avait rencontré il y a peu. Fait exceptionnel, très exceptionnel, mais le pianiste avait éveillé l'intérêt du vendeur de thé. De ce fait Isay voulait en savoir plus sur celui-ci, pour une fois que ça arrive.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Lun 19 Jan 2015 - 18:10

Des yeux étonnés suivirent la main de l'homme qui vint attraper le bras de Sylvio. Ce dernier ne s'attendait pas vraiment à ce geste mais le sourire qui vint ensuite illuminer le visage du grand blond lui fit oublier sa surprise. Il resta un instant fasciné par ce visage devenu lumineux. Ce genre de sourire était la plus merveilleuse récompense qu'il pouvait espérer et c'était aussi une chose qui n'arrivait pas tous les jours. En voyant cela son coeur se réchauffa un peu et il sourit spontanément à son tour, se sentant en quelque sorte ravi par la situation. C'était la première fois qu'il testait ce côté de Range of Damoclès sur un inconnu et il n'était pas déçu du résultat.

-"Ah... De rien..."
répondit-il lentement avant d'écouter la question qui suivi, les yeux toujours rivés vers le visage de son interlocuteur.

-"Je m'appelle Harmony. Je suis pianiste..." répondit-il.

Pas besoin d'en dire plus, de toute façon il n'y avait rien de spécial à raconter d'autre. Il n'avait pas envie d'embêter un inconnu avec ses problèmes psychologiques, son trouble de la personnalité et autres merdes qui encombraient sa vie.

Sylvio détacha enfin son regard de celui de Sila pour le reporter sur la tasse de thé vide sur la table.

-"Je peux reprendre du thé ?" demanda-t-il enfin.
-"Avec un peu plus d'alcool..." précisa-t-il en agrandissant son sourire.

Oui. Tout le monde sait qu'il avait un faible pour les boissons alcoolisées et il n'y avait pas besoin d'être mauvaise langue pour le traiter d'alcolo...
Cela faisait parti des vices qu'il avait malheureusement adopté dans sa nouvelle vie ici, il en avait en parti conscience et n'essayait même pas de se corriger. Après tout l'alcool marchait très bien sur le coup quand il s'agissait d'oublier ses malheur alors il ne voyait pas pourquoi il devrait s'en priver. C'était peut-être un raisonnement pas très courageux mais c'était bien le dernier de ses soucis. Le courage ne l'avait jamais aidé de toute façon.  

-"Il était délicieux ! Et puis je n'ai pas souvent l'occasion d'en boire..."

Effectivement c'était plutôt rare qu'on lui propose une boisson pareille, surtout dans le genre d'endroits où il avait l'habitude de traîner. Pourtant c'était meilleur qu'il ne l'aurait imaginé. Pour une fois son vieux patron avait eu du goût en choisissant ses achats !

-"J'habite à Luxuria... C'est assez loin d'ici alors je ne connais pas très bien, je me suis perdu en cherchant ta boutique." continua-t-il en ne savant pas trop pourquoi il disait ça.

Sila ne devait sûrement pas s'intéresser à ce qu'il disait mais il avait en quelque sorte envie de parler à cet homme sans trop comprendre pourquoi...cela lui faisait simplement plaisir.

-"Désolé d'avoir dérangé ton silence..." continua-t-il en penchant la tête sur le côté.

Oui, après tout, il était comme un intrus dans cette boutique à la base...

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Mer 21 Jan 2015 - 0:36

Lorsque le Russe entendit le nom du blond, il se dit que cela lui allait à merveille. Puis il se rendis compte qu'il tenait encore par le bras le blond, il le lâcha et détourna le regard tout en  se frottant la nuque, geste qu'il faisait lorsqu'il était un peu gêné, puis il dit d'une voix pensive:

-Pianiste....J'avais vu juste...

Il fit doucement glisser son regard vers le blond, puis esquissa un léger sourire en l'entendant demander une autre tasse...Avec plus d'alcool, Isay pouffa de rire, lui même ne savait pas trop pourquoi, il trouvait juste que la manière dont l'avait demandé le pianiste était assez amusante, du moins pour le Russe, il ne se moquait pas d'Harmony au contraire.
Il plaqua sa main devant sa bouche pour cacher son large sourire et dit avec un rire rauque dans la voix:

-Désolé... Je te fait ça tout de suite...

Il était plutôt content qu'il trouve ce thé bon, ainsi que l'alcool. Pour Isay qui est un grand amateur d'alcool c'était un beau compliment. Il disparut quelques minutes et revint avec deux tasse et une jolie bouteille, simple avec des motifs de fleurs de cerisier dessus.
Le Russe posa les tasses sur le comptoir, seulement le thé n'avait pas le même aspect que celui qu'il avait ramené avant. Le Russe attrapa la bouteille, puis il dit posément sur un ton d'explication:

- Et bien tu ne risque pas de goûter ça partout, Cette boisson est un peu ma "spécialité" car elle est faite avec deux éléments assez "spéciaux"... D'abord l'alcool est fait par mes soins, et je le mélange avec un thé blanc très peu apprécié. Ce thé à la réputation d'être "imbuvable", ce qui n'est pas faux si tu le bois seul, C'est un thé extrêmement amer, mais si tu verse cet alcool et uniquement celui-là dedans...

Il ouvrit la bouteille et versa le liquide dans la tasse, le thé se colora d'une jolie couleur rubis, c'était maintenant le même thé que celui qu'il avait donné avant. Il fit glisser la tasse juste devant Harmony:

-Alors le gout change totalement et cela varie si tu met plus ou moins d'alcool dedans...

Isay referma la bouteille, il avait mis un peu plus d'alcool dans la tasse du blond ce qui avait du faire changer le gout du thé. Le russe avait trouvé triste le fait qu'un thé ne sois pas buvable alors il avait cherché une solution pour le rendre buvable et c'est ainsi qu'est née ce thé, il n'y a que lui qui en bois ou quelques amis proches quand ils viennent rendre visite à Isay dans sa boutique.

Isay regarda le pianiste, puis il réfléchis un peu. Il est vrai que Luxuria se trouve plutôt loin, la boutique d'Isay bien que placé dans un endroits bien visible était dans une rue adjacente à la rue principale, pour un "étranger" ce n'était donc pas facile d'y accéder, il caressa la tête du blond comme pour le "féliciter" et dit:

-Heureusement tu as trouvé le bon chemin, tu n'es pas tombé dans des lieux suspects en venant au moins?

Il y avait bien un sans blanc d'inquiétude dans la voix du russe, il remarqua cette "inquiétude" et "repris" sa main, puis détourna à nouveau le regard et se frotta la nuque.
Il dit d'une voix sérieuse:

-Le silence est un bon ami, mais rien ne vaut la présence d'un humain pour apporter de la chaleur dans le cœur...

Il avait dit tout cela d'une voix plutôt neutre, il avait repris son visage impassible, bien qu'il avait l'air plus détendu et surtout plus "agréable". Les émotions avait encore du mal à passer, mais elles étaient un peu plus perceptible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Jeu 22 Jan 2015 - 15:43

Quoi... Qu'est ce qu'il y avait de marrant à demander du thé ? Le pianiste cligna des yeux en regardant Sila qui cachait inutilement son rire.
Il afficha un air à moitié vexé en le regardant, se demandant s'il était la cause de ce rire. Puis il finit par afficher un sourire amusé lui aussi, car tout le monde sait que quand on voit rire quelqu'un sans savoir pourquoi et beh, c'est amusant en quelque sorte.

-"Oh... Je ne savais pas que tu t'y connaissais aussi en alcool. murmura-t-il tout en regardant pensivement la nouvelle tasse de thé devant lui.

Sylvio écarquilla un peu les yeux en voyant le liquide se verser dans le thé et en changer la couleur, ce qui donna un résultat beaucoup plus coloré et joli.

-"On dirait un tour de magie... " rajouta-t-il avant de porter la tasse à ses lèvres.

Evidemment le goût était un peu plus fort et chaleureux qu'avant, mais c'était tout aussi bon, voir meilleur. En savourant donc son thé et profitant du silence qui s'était réinstallé dans la pièce, il se détendit un peu et laissa son esprit s'égarer ailleurs. C'était en pensant à trouver un moyen de ridiculiser son patron qu'il revint subitement sur terre en sentant une main dans ses cheveux.

Manquant de s'étouffer, il reposa sa tasse, se racla la gorge et se tourna vers Sila.
-"Euh... Non. Pas du tout... A part les voyous de tout à l'heure bien sûr." répondit-il d'un ton innocent, accompagné d'un sourire angélique.

Mieux valait ne pas avouer qu'il venait déjà d'un endroit louche et que de toute façon, il ne fréquentait presque que ce genre d'endroits, toujours en quelque sorte attiré par leur côté dangereux et dépravé.

-"... C'est vrai." murmura-t-il ensuite.

Son visage prit alors une expression un peu plus sombre et triste. Il baissa la tête et fixa la table sans rien dire d'autre. Ce que venait de dire Sila avait fait resurgir un sentiment de solitude qui restait au plus profond de lui même, dans l'ombre. C'était une sorte de mélancolie qu'il ressentait souvent, sans même sans rendre compte parfois. Inconsciemment ou non, il y faisait face en jouant de la musique, en s'évadant ailleurs en offrant son corps à d'autre, ou en se noyant dans l'alcool, bref, de toutes les façons possibles.

-"Mais en tout cas je suis heureux de t'avoir rencontré !" dit-il enfin en relevant la tête, retrouvant son sourire. Sylvio avait certes de nombreux défauts mais au moins, il était honnête.

-"Je ne savais pas qu'il existait des endroits et personnes aussi agréables par ici..." rajouta-t-il en finissant lentement sa tasse.

Effectivement, il se sentait bien ici, allez savoir si c'était grâce au silence, au thé ou au propriétaire...
Finalement, sans son patron sadique et ses blagues douteuses il ne serait jamais arrivé ici, comme quoi il y avait du bon partout. Même si la farce avec les théières en fonte avait été de trop à vrai dire. Le pianiste se leva enfin et fit quelques pas dans la boutique, en se disant qu'il ira officiellement dire à ce pervers d'aller se faire foutre quand il sera rentré au bar. Sylvio ne savait pas trop pourquoi, mais Sila et son indignation lui avait donné envie d'aller trouver un autre endroit pour jouer, même si d'habitude, il préférait éviter de trop bousculer sa petite vie.

-"Dis moi, tu ne connaîtrais pas un endroit où je pourrais jouer, ailleurs que dans le bar de ce vieux fou..."
demanda-t-il alors en regardant Sila.

Après tout, peut-être que changer d'horizon ne lui fera pas de mal ?

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Ven 23 Jan 2015 - 23:57

Le fait que le pianiste s'émerveille devant sa tasse amusa le Russe, qui esquissa de nouveau un sourire le temps de quelques secondes. Isay fut surpris lorsque Harmony fut à deux doigts de s'étrangler avec son thé, ensuite sa réponse paraissait suspecte, mais le blond ne chercha pas à comprendre. Si Harmony ne voulait pas en parler, il n'allait pas le forcer, Isay pris sa tasse qu'il porta à ses lèvres, puis il fixa le petit blond qui semblait d'un seul coup triste.
Isay essaya de décrypter cette émotions, apparemment il avait réagit à ses derniers mots ce qui fit réfléchir Isay sur le pourquoi de cette réaction.

Pour Isay, le pianiste ne devait pas avoir une vie toute rose, ce qui l'attrista un peu en quelque sorte, chercher à vivre une nouvelle vie pour finir par s'enliser dans celle-ci sans trouver le bonheur. C'est sur cette pensé qu'Isay finis d'un trait sa tasse, quand il s'en rendis compte il se dit que ce n'était peut être pas trop bien de boire tout d'un coup, après tout même si le Russe aime l'alcool, il préfère l’apprécier que de le boire cul sec. Pour lui l'alcool se savoure doucement et s’apprécie lentement.
Le Russe fut ramené à lui lorsque Harmony se mit de nouveau à parler, il fut d'abord un peu gêné par "l'aveux" que lui fit son hôte, mais ça le rendis heureux ce n'était pas souvent qu'on lui disait qu'on était content de l'avoir rencontré.

Puis il manqua de faire lacher sa tasse lorsque le petit blond lui dit qu'Isay était quelqu'un d'aimable, une première, on avait déjà dit que sa boutique était agréable, mais pas lui. Isay ne savait aps trop ou se mettre, il posa sa tasse sur le comptoir, puis il détourna le regard en se frottant la nuque et dit d'une voix neutre:

-...merci

Isay glissa de nouveau son regard vers Harmony lorsque celui-ci lui demanda s'il connaissait des endroits pour qu'il puisse y jouer. Et bien oui Isay en connaissait quelques uns, pas seulement parce qu'il approvisionne quasiment tout les bar et restaurant du coin...
Il croisa les bras et dit chaleureusement:

-Bien sur....

Il s'eclipsa quelques minutes et revint avec deux cartes de visite, un calepin et un crayon à papier. Il tendis les cartes au blond:

-Il y a un bar et un restaurant qui sont toujours à la recherche de musiciens pour faire des soirées ou pour jouer la musique d'ambiance... Ce sont de très bon établissement, il y a un salaire à la clef et surtout tu pourras jouer plus ou moins tout les jours et comme bon te semble... Je connais bien ces endroits, je jouais là-bas il y a quelques années, c'est ce qui ma permis d'ouvrir ma boutique.

Il y avait un brin de nostalgie dans la voix du Russe, il faut dire qu'Isay en avait vu des vertes et des pas mûre, il avait du travailler beaucoup pour pouvoir ouvrir sa boutique où il voulait. Dans l'avenue des jours paisible l'emplacement est cher. Il avait donc trouvé du boulot dans ce qu'il savait faire...
C'était donc sois redevenir joueur de poker, ce qui n'était peut être pas très astucieux vu que cela lui avait joué de mauvais tour dans sa précédente vie. Ou alors redevenir moine, mais un moine ne gagne rien et il avait assez donné pour ça alors il avait finalement opté pour devenir musicien... De base il appréciait la musique, mais il n'avait jamais pensé à en jouer avant de devenir moine...
Quel rapport avec la musique? Et bien Hormis la prière les moines peuvent jouer à des jeux de réflexions ou des jeux traditionnel de table entre eux, seulement Isay est un as en tricherie et escroquait tout ses compères moine...

A force, ils avait finis par le "punir" en l'interdisant de jouer aux jeux, ils ont alors voulut "purifier" l’âme d'Isay par la musique en lui apprenant à jouer d'un instrument traditionnel chinois.... C'est un peu un passage honteux de sa vie, mais qui lui à été très utile. Même si il servait plus de bête de foire, vu l’instrument farfelu qu'il utilisait.
Isay à beau dire, mais il appréciait jouer de cet instrument maintenant, il a d'ailleurs eut du mal à en trouver un sur Second Life, il à du en faire faire fabriquer un, qu'il garde précieusement chez lui pour en jouer de temps à autre...

Isay avait donné les cartes de visite des patrons du restaurant et du bar, ces établissement était les plus connus de Comereda.
Des établissements plutôt prisé et donc qui fonctionne bien. Le Russe avait commencé à écrire sur son bloc note d'autres adresse, il arracha le papier qu'il tendis au blond:

-Il y a aussi ces bars...Le salaire n'est pas aussi mirobolant, mais il y a totale liberté sur ce que tu peux jouer là bas...Après avec ces adresses tu as la possibilité de te faire un "emploi du temps" et jouer à divers endroits... C'est à toi de voir.

Il avait finis sa phrase d'une voix plus ou moins sérieuse. Oui, même si Isay donnait un coup de pouce, c'était au blond de faire les choses bien pour pouvoir changer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Lun 26 Jan 2015 - 9:04

-"Aha...De rien." répondit-il en entendant les remerciements de Sila. En réalité il n'y avait pas vraiment besoin de dire merci, le pianiste avait juste dit ce qu'il ressentait vraiment sans chercher à obtenir quoique ce soit en retour.

Il regarda Sila croiser les bras d'un air plutôt sérieux et sûr de lui et pencha la tête, curieux de savoir ce qu'il allait lui répondre. Ses yeux le suivirent alors qu'il allait derrière le comptoir pour aller chercher quelque chose, qu'il vint ensuite lui tendre. C'était des cartes, de visite apparemment. Le pianiste les regarda un instant, surprit, avant de lever sa main pour les attraper.

Son regard les parcourut un instant, puis il tourna à nouveau son attention vers le grand blond, écoutant ses paroles comme un élève écouterait les conseils d'un professeur et hochant la tête par moment.

-"Ohhh... ça être d'être bi- quoi ? Tu jouais ? "  répliqua-t-il l'air encore plus surpris.

C'est vrai qu'il n'avait jamais réfléchi à la possibilité que Sila n'ai pas été vendeur de thé toute sa vie. Enfin quand on y pensait c'était plutôt évident en fait mais passons... Alors apparemment ce dernier avait eu d'autres métiers avant. Evidemment pour Sylvio "jouer" ne signifiait rien d'autre que jouer de la musique. Il commença alors à se demander de quel genre d'instruments pouvait bien jouer Sila, puis se perdit dans d'inutiles spéculations pendant un petit moment, l'air pensif, puis revint sur terre quand il vit qu'on lui tendait un bout de papier.

-"Ah... Mer..ci"

En réalité il ne s'attendait pas à une réponse autant précise et fournie en détails. Toutes les offres étaient assez alléchantes, puisqu'il ne demandait pas d'être payé comme un roi mais simplement de pouvoir jouer ce qu'il voulait en toute tranquillité. Ceci l'encouragea un peu plus et il fut conforté dans son idée de changer ses habitudes.

-"Hmm... Je vais réfléchir à tout ça ce soir alors... " répondit-il en pleine réflexion.

Il ira sûrement voir sur place, en quête d'autres renseignements, pour faire un choix plus précis. Rangeant ma papier et les cartes dans sa poche, le pianiste se retourna vers Sila.

-"En tous cas merci encore !" dit-il enfin, un sourire enfantin au visage.

Le pianiste était simplement heureux d'avoir pu avoir une aide qui puisse un peu le pousser vers l'avant.

Son regard se porta alors sur le carton toujours posé sur la table. Il s'avança en soupirant vers ce dernier et mit une main dessus. Il n'avait pas vraiment envie de partir et quitter endroit qui s'était trouvé être si plaisant, mais il fallait bien qu'il reparte finir sa livraison avant de rentrer chez lui.

-"Bon et bien je ne vais pas tarder... Même si j'en ai pas vraiment envie.." murmura-t-il en regardant le carton sans vraiment le voir.

Après tout la boutique n'était pas à côté et il était pas sûr de retrouver son chemin du premier coup, donc il valait mieux s'y prendre à l'avance, même s'il aurait actuellement tout donner pour ne pas quitter cette endroit. A vrai dire c'était plutôt surprenant qu'il s'y attache aussi rapidement.

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Lun 26 Jan 2015 - 19:41

Le grand blond ne voulait pas approfondir le sujet de son ancien "métier", ça le gênait un peu pour être plus clair. Isay n'aimait pas vraiment parler de lui, tout ce qui le concernait était assez personnel et il n'en parlait jamais en excès. Il ne répondit rien lorsqu'il vit que l'homme se posait la question de quel genre d'instrument le Russe pouvait jouer -cela se voyait sur le visage d'Harmony, qu'il voulait savoir- Isay fuma tranquillement sa cigarette, prenant une bouffé de vapeur de temps à autre.
Il regarda le blond, puis il souris doucement lorsque le petit blond lui dit qu'il y réfléchirait. Isay était plus ou moins "rassuré", il se doutait un peu que le pianiste ne traînait pas dans des lieux très très fréquentable.

Le grand blond soupira, laissant échappé la vapeur d'entre ses lèvres. Il rangea sa cigarette dans son étuis et le rangea dans sa poche. Il vit bien que l'homme semblait embêté, il ne savait pas si c'était pour amener le carton jusqu'a son lieu de travail, ou bien si c'était le fait de voir son patron. Isay attrapa le carton et le mis sous son bras, il tapota la tête du blond, c'était un geste doux et tendre. Il se frotta la nuque, puis il s'avança vers l'entré lentement.
Le russe se retourna et regarda le blond, il dit calmement:

-Je vais t'accompagner... De toute manière je n'ai plus rien à faire aujourd'hui et à cette heure il n'y à pas grand monde qui passe...

Le grand blond ouvrit la porte d'entré et il finis un peu sur une note ironique:

-Tu risque de te perdre si je ne t'accompagne pas...Je n'accepterais aucun refus de ta part, c'est moi qui ai le carton de toute façon...Je ne pense pas que tu sera de taille à me le prendre des mains...


Il lui souris amusé, Isay était décidé et il était du genre borné. Il sortis de la boutique, puis il attendis que le pianiste sorte pour refermer derrière lui. Il rangea ses clefs dans sa poche puis souris gentiment au petit blond.
Aujourd'hui, il n'avait pas vraiment eut le temps de sortir ça l'aérerait un peu et puis il ne voulait pas laisser le jeune homme tout seul, son patron ne lui semblait pas net... Il le connaissait et il savait de quoi il était capable, il était sur qu'il avait du envoyer Harmony dans des endroits très peu fréquentable.

Le Russe s'engagea tranquillement dans la rue, il connaissait le chemin pour se rendre au bar ou se trouvait le "méchant plaisantin" de patron d'Harmony.
Isay savait plus ou moins comment s'orienter jusque là bas, peut être même trop facilement. Après avoir passé des années dans les montagne à vivre en reclus et près de la nature, notre ex-moine avait développé une sorte de sens de l'orientation quasiment infaillible.

Le Russe adapta sa marche à celle du blond, il à d'habitude une marche plus rapide que celle des autres et on à tendance à ne pas réussir à le suivre alors il marcha silencieusement à côté du pianiste.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Mer 28 Jan 2015 - 20:45

Il allait s'emparer du carton et le caler dans ses bras quand il vit Sila s'en charger à sa place.

-"Euh.. mais attends..." murmura-t-il en le suivant du regard jusqu'à l'entrée du magasin, les bras ballants.

Alors il allait l'accompagner ? Le pianiste resta surprit quelques instants, ne sachant pas quoi répondre, puis sembla reprendre un peu ses esprits et s'avança lui aussi vers la porte. Le but de cette action lui échappait totalement mais après tout c'était une bonne nouvelle, au moins il ne s'ennuiera pas sur le chemin du retour et puis ça éloignera toute potentielle nuisance.

-"Hum... Je pense que tu me sous-estimes. Je ne suis pas un enfant tu sais..." déclara-t-il d'un ton borné en passant devant lui alors que l'autre se moquait de son sens de l'orientation et de sa force.
En réalité il avait plus envie de rire qu'autre chose, c'est pour ça que malgré son ton vexé, il ne pouvait cacher un sourire amusé. Retenant son rire, il se dit que finalement, c'était plutôt bien de pouvoir passer un peu plus de temps avec cet homme.

-"Bref, dans tous les cas c'est gentil de me tenir compagnie ! Merci..." dit-il enfin en se retournant pour regarder le blond. Le pianiste commença ensuite à marcher, prenant un peu d'avance. Il était tout de même un peu perturbé par la présence de Sila... Le pianiste n'avait pas forcement envie de l'amener dans son bar, ce n'était pas un endroit très très appréciable.
Dans sa confusion, il se trompa de direction et revint sur ses pas les yeux rivés au sol, ignorant totalement le propriétaire de la boutique et essayant tant bien que mal de garder son sérieux. Il suffisait de le regarder quelques secondes pour voir marqué sur son front "Vous n'avez rien vu."

Se raclant la gorge, il continua son chemin, préférant laisser passer Sila devant et se contenter de le suivre. Aucun des deux ne parlait beaucoup mais ça ne gênait personne... Ce n'est pas comme si Sylvio était très bavard, même s'il n'avait pas de mal à raconter sa vie...Mais comme il se perdait très facilement dans ses pensées, il appréciait aussi les moments de silence, que ce soit en compagnie des autres ou pas.
Finalement Sila n'avait pas répondu à sa question un peu plus tôt. Il y réfléchit un peu plus, l'air perplexe, puis se promit qu'il finira par avoir sa réponse tôt ou tard. Ce n'était pas vraiment une bonne chose de se mêler de la vie des autres mais il n'y pouvait rien s'il avait envie de savoir... Parce que ça semblait avoir un rapport avec la musique après tout. Tout ce qui avait un rapport avec la musique était forcement intéressant.

Au fur et à mesure qu'ils marchaient, le paysage finit par changer, les maisons par devenir des immeubles, les pancartes devenant des néons et l'ambiance se transformant en quelque chose de plus...vivant peut-être, coloré et lumineux. Il y avait plus de gens dans les rues et
on y sentait l'atmosphère si spécifique des quartiers chauds, à la fois lourde et libertine. Sous les derniers rayons du soleil couchant, cela donnait un résultat totalement différent du quartier d'où ils venaient.
Le début de la soirée était le moment préféré du pianiste, déjà parce que les dernières couleurs du soleil étaient toujours belles, et puis parce qu'à partir de ce moment-là la ville semblait s'éveiller et se remettre à marcher, elle qui était somnolente toute la journée.
Il ralentit ses pas, profitant du moment pour admirer les lieux, un sourire rêveur étirant ses lèvres. Finalement il se sentait beaucoup plus à l'aise ici, il faut croire qu'il aimait bien ce quartier, c'était un peu son petit "chez-lui", même si c'était en réalité rempli de vermines, sale et bruyant.

-"Oh...Je crois qu'on est arrivé." dit-il enfin en regardant la devanture rouge devant eux.

Après un instant d'hésitation, se demandant comment il allait s'expliquer au patron, il poussa la porte et s'enfonça dans la salle enfumée.  
Une voix grasse et désagréable ne tarda pas à se faire entendre :

-"T'es en retard l'illuminé !" grogna son patron en surgissant de derrière le comptoir.

-"J'espère que t'as bien fait gaffe à la livraison... Sinon qui sait ce qui pourrait t'arriver un de ses soirs..." rajouta-t-il.

En détaillant sa tête et son regard mauvais, le pianiste n'eut qu'une envie, c'était de lui balancer le carton à la tronche. C'était une très mauvaise idée parce que tout ce qu'il aurait en échange c'était de la colère, mais il ne put s'empêcher de perdre petit à petit son sang froid, de prendre le carton des bras de Sila et de renverser son contenu par terre, avant d'écrabouiller les boîtes qui se tenait à l'intérieur. Tout le monde savait qu'il adorait -inconsciemment- se mettre dans la merde noire.

-"Ohlala... J'ai pas fait exprès..." murmura-t-il d'une façon pas du tout crédible. Il n'avait été doué pour mentir et être acteur...  

-"Ah. Au fait... Je démissionne. " dit-il enfin, d'un ton brut.

En voyant que tout le monde s'était tu dans le bar et que le patron et d'autres hommes s'étaient levés, il se demanda s'il n'en avait pas fait un peu trop et recula instinctivement derrière Sila.

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Jeu 29 Jan 2015 - 20:57

Tout le long du chemin Isay resta silencieux, il jeta de temps à autres des regard au blond à côté de lui. Il bougeait beaucoup, puis à un moment il se trompa de chemin ce qui fit doucement rire Isay, qui ne dit rien, il vit bien le regard d'Harmony lui disant clairement qu'il se passerait de commentaire. De ce fait le grand blond resta muet, il ne fit que continuer à marcher, à un moment le pianiste le suivis sagement, ce qui fit de nouveau sourire Isay, qui continua de marcher à son rythme. Plus ils avançaient, plus le paysage changeait, ce qui n'étonna pas Isay, il avait un peu exploré les villes depuis le temps qu'il était là, il les connaissait toutes plus ou moins bien.


Après être entré dans le cœur de la ville, Il fallut peu de temps pour trouver le bar ou travaillait Harmony. Le pianiste pénétra dans celui_ci, Isay resta un moment à observer la devanture, il se dit

« ça n'as pas changé... »

Sur cette réflexion il entra dans le bar, a peine fut-il arrivé derrière Harmony, qu'il entendis la voix agaçante du propriétaire de ce bar. Isay fronça les sourcils, puis il fut pris de surprise lorsque le blond saisit le carton qu'il avait dans les mains.
C'est avec une surprise clairement affiché qu'il regarda Harmony saccagé le carton et le thé, puis annoncer son renvois. Isay repris une expression normal, puis il glissa son regard vers le patron du blond... Sa tête fit pouffer de rire Isay, qui plaqua sa main devant sa bouche. Il se ressaisit, le pianiste s'était caché derrière lui, son patron était en train d'avancer le visage rouge de colère.
Il tenta d'attrapa le pianiste par le bras, mais le Russe attrapa le poignet de l'homme avant que celui-ci ne touche à son « protégé » derrière lui.

Il sera sa prise, puis releva le poignet de l'homme. Celui-ci fixa longuement Isay, puis il se dépécha de dégager sa main, il dit de sa voix grave :

-Qu'est ce que tu fabrique ici vieux cinglé de moine ?

-Vieux cinglé ?... C'est pas très gentil de me dire ça après tout ce temps

Isay esquissa un sourire moqueur, ce qui agaçait clairement le patron. Il ronchonna, puis dit méchament :

-Quoi qu'il en sois, Cette histoire ne te regarde pas, donne moi ce petit con !

-Non !

-Comment ça? Ecarte toi !

-J'ai dit non... Tu ne récolte que ce que tu sème, tu l'exploite comme si c'était ton jouet...Finis de rire, tu le laisse tranquille maintenant !

-Oh je vois...Il c'est plains à toi ! Tu lui à tourneboulé le cerveau c'est ça ? Avec ton pouvoir ! Je ne te le laisserais pas !

Isay fronça les sourcils, le barman essaya de forcer le passage en poussant le Russe. Chose qu'il ne fallait pas faire, car Isay répliqua aussitôt, il l'attrapa par l'épaule et le repoussa contre le comptoir du bar.
Le blond dit impassiblement :

-Je t'ai dit de ne pas le toucher tu es sourd ?

Le patron se releva, puis il foudroya du regard Isay, il hurla à pleins poumons :

- Je ne te le laisserais pas !

Le Russe s'approcha, il pris par le col l'homme qu'il souleva légèrement au dessus du sol. D'une voix grave et menaçante il dit :

-Tu ne le touchera plus, tu ne l'approchera plus, tu ne lancera même pas un regard vers lui si tu le croise par hasard dans la rue...N'ose même pas penser à lui ! Si tu le fait il risque de t'arriver quelques petit problèmes...On ne réveille pas un moine qui dors sans en subir les conséquence... Tu as compris ?

L'homme glissa son regard vers Harmony, Isay resserra sa prise avant de le laisser tomber à terre. Il le regarda de haut, son visage était totalement impassible et son regard était froid, il dit d'une voix grave :

-Tu viens de le regarder...

Isay fixa longuement l'homme, c'était un regard réellement mauvais et qui mettait mal à l'aise. Le blond était en train d'activer son pouvoir... Il était en train de modifier légèrement les ondes cérébrale de l'homme à terre, une fois que le changement fut finis, l'homme se mis à se recroqueviller et à se tordre de douleurs.
Le Russe le regarda pendant de longue minute avant de se mettre à la hauteur du patron, il stoppa net son pouvoir et dit :

-C'était un avertissement...

Isay se leva et pris par le poignet Harmony, il le mena dehors. Il ne voulait pas qu'il reste une seconde de plus dans ce bar miteux.
Une fois dehors, il ne le lacha pas avant qu'il ne sois arrivé quelques rues plus loin.

Il ne regarda pas le blond, il dit simplement :

-désolé...Je me suis mêlé de ce qui ne me regardait pas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Sam 31 Jan 2015 - 0:12

Et voilà, il fallait s'y attendre... Le patron n'était pas très content de sa magnifique déclaration publique de démission, qui pouvait très facilement se traduire par "Va te faire foutre !"... En même temps le pianiste n'y était pas allé de main morte sur ça façon de faire passer ses sentiments, la réaction adverse n'était pas vraiment étonnante.
Quoiqu'il en soit, il grimaça et se cacha encore un peu plus derrière Sila, posant ses deux mains sur ses épaules et osant regarder furtivement par dessus. C'était décidément une très très bonne chose que ce dernier soit venu avec lui... Apparemment, ils se connaissaient déjà puisque le patron venait de le traiter de sale moi- QUOI ?! MOINE ?
Le pianiste cligna des yeux en se demandant s'il n'était pas en train de faire un rêve totalement stupide et vide de sens... D'où cet homme là pouvait-il être un moine ?! Les moines ont des robes unies avec une corde autour de la taille et une coupe au bol ou rasé et pas autrement ! Les moines n'ont pas de... de magnifiques cheveux blonds et un sourire mystérieux, ça n'existe pas ça ! Et puis actuellement Sila était définitivement devenu beaucoup trop menaçant pour être un moine pacifiste. Non vraiment, ce n'était pas un moine. Arrêtons de parler de moines... Fier de ses déductions, Sylvio hocha vigoureusement la tête, l'air sûr de lui. Perdu dans ses pensées il avait totalement lâché le fil de la conversation. Il ne comprenait pas vraiment le dialogue entre les deux hommes, ça parlait de pouvoir et de cerveau, un truc qu'il ne saisissait pas totalement. Tout ce qu'il comprenait parfaitement, c'était que Sila faisait de nouveau peur et qu'il avait l'air encore plus sérieux que lors de leur première rencontre.
Son plan A avait été de s'enfuir tout de suite après avoir parlé et de rentrer chez lui, il n'aurait jamais pensé que quelqu'un puisse se retrouver à le défendre avec autant de ferveur. Au final, au delà de sa surprise momentanée, cela lui fit chaud au coeur. Un sourire complètement stupide et totalement décalé avec l'ambiance vint éclairer son visage. Cependant il disparu vite et le pianiste commença à s’inquiéter. Tout cela n'allait quand même pas finir en meurtre hein ? Il voulu s'approcher de Sila pour lui faire comprendre que c'était bon, il en avait déjà fait assez. Le pianiste ne voulait pas que ce dernier s'attire des problèmes par sa faute...

-"Sila... Je pense qu-" Il tendit sa main mais retint son geste en écoutant la suite. Le grand blond venait de confirmer lui même qu'il était moine.

-"héééé..." murmura-t-il en penchant la tête d'un air surprit.

Il ne comprit pas vraiment non plus la suite. En réalité tout allait un peu trop vite pour son cerveau, surtout qu'il ne s'attendait absolument pas à ce que la situation prenne une tournure pareille ! Quand Sila se retourna pour lui attraper le poignet, il se contenta de se laisser tirer et de le suivre dans le dédale des rues animées par la vie nocturne.

-"Euh... Hum. Non c'est bon. Merci de... d'avoir prit ma défense..."
répondit-il alors que le grand blond s'excusait de s'être mêlé à la discussion.

-"Au final... Je t'en dois encore une on dirait..." rajouta-t-il en souriant.

Le pianiste était un peu bouleversé, d'un côté il était un peu honteux et gêné que Sila ai du le défendre et se faire de nouveaux ennemis mais d'un autre côté...On aurait dit qu'il était plutôt heureux de lui être redevable d'une certaine façon. C'était une des premières fois où quelqu'un prenait bien la peine de le défendre et Sila n'avait pas fait les choses n'importe comment. Malgré le côté embarrassant de la situation, il était simplement...heureux, et ça se voyait à sa tête.
Il fit quelques pas, regardant autour pour situer où ils étaient et réfléchit un instant.

-"Oh... Euh... Si ça te gênes de rentrer dans la nuit, ça te dirais de passer la nuit chez moi ?
" demanda-t-il enfin en se passant machinalement la main dans les cheveux.

-"Ce sera ma façon de te remercier d'accord ?" rajouta-t-il avant que Sila n'ai pu répondre.

-"Ah oui et...hum... en fait, tu es moine ? Ou quelque chose comme ça ?" demanda-t-il enfin, changeant soudainement de ton et prenant un air de gamin curieux. Oui cette question trottinait dans sa tête depuis tout à l'heure, il fallait qu'il la pose, peu importe s'il obtenait une réponse ou pas.
Disant ceci, il entraîna Sila en le tirant par le bras, l'emmenant au plus profond du labyrinthe de rues remplies de luxure et et de débauche. Il y avait des recoins partout avec des petites boutiques toutes plus louches les unes que les autres. Le pianiste connaissait ce dédale comme sa poche -en principe- et n'hésitait pas sur la direction à prendre.

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Sam 31 Jan 2015 - 18:58

Le grand Russe fut rassurer de voir que son intervention n'avait pas dérangé Harmony, il semblait même heureux. Ce qui n'était pas plus mal, du moins c'est ce que se dit Isay qui reposa finalement son regard sur le petit blond. Il l'écouta calmement et silencieusement. Cela ne le dérangeait pas de rentrer de nuit, il n'était plus un petit garçon après tout, au moment où il allait répondre, le pianiste le pris par le bras et le traîna dans les rues. Isay compris que Harmony ne voulait pas vraiment le laisser partir, alors il le suivis sans dire un mot. Si le pianiste voulait de sa compagnie, il n'allait pas la lui refuser et puis il le trouvait plutôt mignon donc cela ne dérangeait pas tellement Isay au final.

Il le suivis, puis à un moment il posa une question qui fit détourner le regard du Russe. Il passa sa main dans sa nuque. Ce n'est pas qu'il ne voulait pas répondre, c'était surtout que c'était un passage de sa vie dont il avait un peu honte... Enfin cela lui avait apporté beaucoup, mais dans un sens il avait aussi perdu beaucoup.

Isay finis par répondre un peu mystérieusement:

-Et bien oui...Par la force des choses dans mon ancienne vie, je suis devenu moine...N'étant pas très croyant cela à été assez difficile de vivre avec d'autres moines...De plus j'étais plutôt rebelle...

Il jeta furtivement un regard au blond à côté de lui et finis par dire:

-...C'est du passé tout ça, cela n'as plus d'importance...

Il détourna le regard à nouveau, il frotta pour énième fois sa nuque. Puis il changea de sujet:

-Tu m’emmène où exactement?...Je ne connais pas très bien ce quartier...

Ils avaient marché pendant un petit moment et Isay avait du coup un peu perdu le nord. A par le quartier des bar et restaurant, il n'avait vraiment exploré Luxuria. Ce n'était pas que cela ne l’intéressait pas, niveau Luxure il était pas mal côté... Mais disons que ça ne lui était jamais venu à l'esprit de se rendre dans les "profondeur" de cette ville.

Isay n'était pas quelqu'un qui cherchait à approfondir les choses...
Au moment où il se fit cette réflexion, deux hommes totalement saoul et qui semblait ne plus marcher droit allait percuter le pianiste. Isay attira le blond contre lui passant sa main dans son dos pour le maintenir contre lui. Il l'avait serrer contre lui pour ne pas qu'il se fasse percuter par les deux hommes. Il baissa le regard vers le blond avant de le faire reculer doucement en le prenant par les épaules. Il demanda stoïquement:

-...ça va?

Il lâcha les épaules du blond avant de se reculer légèrement. Il l'avait pris contre lui par réflexe, après tout le blond aurait pu éviter tout seul les deux alcooliques...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Lun 2 Fév 2015 - 18:15

Décidément Sila semblait avoir eu une vie plutôt...atypique. Mais comme ce dernier venait de le dire, ce n'était que du passé. Le pianiste avait simplement été curieux d'en connaître plus sur cet homme, même s'il n'était pas du genre à trop se mêler des affaires des autres.

-"Hmm... Et bien je t'emmène chez moi !" répondit-il avec un sourire innocent.

Il habitait dans un des nombreux immeubles, en plein coeur de la ville. Il faut dire que l'ambiance de débauche lui correspondait parfaitement, même si c'était malheureusement assez bruyant et pas très sûr comme endroit. Le pianiste ne savait pas trop si Sila était au final d'accord ou pas pour le suivre, ce n'est pas comme s'il lui avait laissé le choix après tout... Peut-être qu'il n'aimait pas ce genre d'endroit et qu'il aurait préféré rentrer chez lui. Sylvio grimaça à cette idée, il ne voulait pas le gêner et le forcer à lui tenir compagnie, mais pourtant il avait eu une furieuse envie de passer encore un moment avec lui.

-"Mais on est plus très loin... Ne t'inquiètes p-"

Au moment où il disait ça, il sentit une main l'attraper et l'attirer puis deux bras l'entourer. Ne comprenant pas trop ce qu'il se passait, il se contenta de profiter de cette proximité avec Sila, trouvant cela très...agréable.  
Quand ils se séparèrent, il regretta aussitôt cette chaleur humaine et regarda le grand blond d'un air un peu blasé.

-"Hmm... oui oui. Merci..." répondit-il en se retenant de soupirer, regardant un moment les yeux perçants du grand blond.

Il tourna ensuite son regard vers les deux alcolos qui poursuivaient leur chemin chaotique. Des mecs comme ça il y avait à la pelle par ici, il avait l'habitude et encore... ce n'était pas le pire genre d'alcolo possible. Bref... Il rattrapa le bras de Sila et continua sa marche dans le dédale des rues. Au bout de quelques minutes ils s'arrêtent devant une porte à l'ombre d'un store et rentrèrent à l'intérieur du vieil immeuble. Le pianiste habitait au troisième étage, dans un petit appartement. L'intérieur était un peu bordélique, pas très coloré et la seule chose qui sortait du lot et qui se voyait tout de suite était le piano placé en plein milieu du salon. On aurait même presque dit que tout l'appartement tournait autour de l'instrument, puisque tous les objets nécessaires à la survie, comme un verre, des bouteilles, un morceau à grignoter et quelques fringues étaient placés à côté, en plus des innombrables feuilles de musique étalées par terre. Passé un certain périmètre autour du piano, on retrouvait des rangements vides, une table vide également, un lit fait sans aucuns plis puisqu'il ne dormait pas, ou rarement ici et une porte vers la salle de bain. Sylvio était assez pauvre, ou plutôt il avait placé tout son argent économisé dans son instrument, n'ayant pas besoin d'autre chose pour vivre au final.

Il fit entrer son invité et lui dégagea une chaise de sous la table.

-"Tiens, installe toi comme chez toi..." dit-il avant de disparaître dans la mini-cuisine.

Il revint aussitôt avec deux bières, qu'il déposa sur la table.

-"Ah...désolé, je n'ai pas de thé ici... Sinon j'ai du café...et de l'alcool." dit-il en s'asseyant en face de lui. En fait, il avait surtout de l'alcool, le café c'était pour faire genre que non il n'était pas accro à la bouteille. Il ne savait pas si son invité aimait la bière ou pas et attendit donc une quelconque réaction de la part de Sila.

HRP:
 

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Mar 3 Fév 2015 - 18:06

Le Russe déposa son regard sur Harmony lorsque celui-ci le repris par le bras, il se laissa guider dans les rues. Ce lieux était inconnu au grand blond, mais ça ne le dérangeait pas, il avait déjà connu pas mal de quartier Luxurieux alors il n'était aps choqué loin de là et puis, niveau Luxure Isay n'allait pas critiquer.
Ce qui embêtait le blond s'était le nombre d'alcoolique qui marchait dans les rues sombres, il se demandait si Harmony n'avait pas déjà eut des problèmes avec ce genre de personnes. Après tout il était plutôt agréable à regarder, il devait sûrement se faire embêter ou aborder facilement. Isay commençait à devenir protecteur envers le pianiste, il le connaissait depuis a peine quelques heures.
Il soupira se sentant stupide, le pianiste était assez grand pour se débrouiller tout seul, il pinça l'arrête de son nez, il se dit qu'il devait arrêter de trop réfléchir.
Il ne réussit pas à s’ôter l'idée qu'il était tout de même content de raccompagner le pianiste, les rues étaient peu sur, il était soulager d'être là si jamais il y avait un pépins.

Les deux hommes s'arrêtèrent devant un immeuble, Isay l'inspecta vite fait du regard, puis il suivis le petit blond à l'intérieur de celui-ci. Se laissant guider, il finis par enfin arriver à l'appartement du pianiste. Le Russe entra sans hésiter, après tout il était inviter il n'allait aps se gêner.

Une fois dans l'appartement il l'inspecta du regard, i fut attiré par le centre de la pièce. Il y avait un piano, c'était clairement le centre de vie de cet appartement. Ce qui fit doucement sourire Isay qui s'engouffra un peu plus dans ce lieux inconnu. Il s'installa au siège qui lui était offert, suivant silencieusement du regard le pianiste. Quand Harmony revint avec une bière et qu'il s'excusa car il n'avait pas de thé, Isay fit un bref signe de la main pour dire que ce n'était rien. Il pris la bouteille d'une main et dit calmement :

-De la bière c'est très bien...

Isay décapsula la bouteille d'une main sans trop forcer, quand il était moine il n'avait aps droit d'avoir de décapsuleur il a donc appris à faire sans. Le grand blond porta la bouteille à ses lèvres et pris une gorgé avant de fixer le piano, il posa la bouteille sur la table et dit :

-Tu as un piano magnifique... Tout est centré sur lui, tu dois vraiment être très passionné...

Il souris un peu et glissa son regard vers Harmony, puis il demanda doucement :

-Tu m'en jouerais un morceaux ?

Le Russe aimait et appréciait la musique, il était curieux de savoir quel genre de mélodie pouvait bien jouer Harmony. En un morceaux, il pourrait aussi en apprendre un peu plus sur celui-ci, la musique exprime des émotions fortes, pour le blond la musique était le meilleur moyen d'expression possible. Bien qu'il aimait beaucoup la voix du pianiste, il voulait écouter ses émotions et son vécut à travers ses notes et ses mélodies.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Mer 4 Fév 2015 - 17:31

Alors si la bière lui allait bien c'était parfait ! Parce qu'à part ça, de l'eau, ou des alcools forts, le pianiste n'avait rien d'autre chez lui. De toute façon il venait ici pour se reposer, c'est à dire pour jouer du piano. Et quand il commençait à appuyer sur les touches noires et blanches, il oubliait souvent tout le reste du monde, donc peut lui importait de boire, manger ou dormir.

-"Ah bon... Tant mieux alors. Tu peux aller te resservir dans la cuisine après si tu veux." dit-il en décapsulant la bouteille -pas à la main lui...- et  en buvant quelques gorgées, appréciant la fraîcheur du liquide qui descendait dans sa gorge. Même s'il ne faisait pas très chaud dehors, la foule, l'odeur d'alcool et autre compensaient largement et finalement la température était plutôt chaude à l'extérieur comme à l'intérieur. Entre le chauffage et les rues hautes -ainsi protégées du vent- , serrées et remplies d'êtres vivants... Personne n'avait froid..Physiquement bien sûr. Pour ce qui est de la chaleur du coeur, c'était une autre histoire.

Il sourit très fier de lui quand Sila lui dit que SON piano était beau... Après tout c'était un peu son bébé à lui, il le chérissait plus que tout et il lui arrivait même de lui parler ! -oui oui...- Alors c'était une passion, une addiction, une façon de penser, une vie entière et encore...Il lui en faudrait plusieurs pour pouvoir apprécier totalement cet instrument.

-"Et oui... Il est beau hein ?! " répondit-il d'une voix enjoué, avec un grand sourire. Tout cela donnant une réaction digne d'un gamin que l'on félicite pour son dernier gribouillis ou dessin.

-"Hmm oui bien sûr." répondit-il ensuite en posant sa bière déjà vide -ça part vide ces petites bouteilles- sur la table et en se levant pour aller s'asseoir sur le tabouret en cuir.
Une fois installé comme il faut, il enleva un tas de feuilles posées sur le piano et y jeta un rapide regard.
C'était des compositions, des morceaux qui lui passaient par la tête et qu'il ne voulait pas oublier... Même si au final il privilégiait toujours l'improvisation, puisqu'il jouait principalement pour transmettre des sentiments et des ressentis, et que ceux-ci changent constamment au fil du temps.
Laissant tomber les feuilles par terre pour qu'elle aillent rejoindre les autres, il plaça automatiquement ses mains au dessus des touches. A chaque fois c'était la même chose, c'était comme si ses doigts étaient attirés par une sorte d'amant auquel il ne pouvait pas résister. Et donc dès qu'il voyait un piano, il se sentait obligé de jouer dessus, sous peine de faire une dépression et de se sentir mal pendant tout le reste de la journée, rongé par un sentiment de manque.

Sans réfléchir -il ne réfléchissait jamais en jouant-, il commença donc à jouer quelques notes, puis un morceau entier.  


Chaque note avait sa signification, dans le sens ou c'était une extériorisation d'une sensation bien précise qu'il gardait en lui... Il ne savait lui même jamais trop pourquoi, ni comment il jouait, c'était juste devenu un besoin quotidien et la meilleure façon pour lui de se détendre. Il y avait des choses qu'il n'arrivait pas à dire à l'oral et qu'il préférait exprimer ainsi, comme la mélancolie ou la solitude.

En s'arrêtant, le pianiste laissa un long soupir franchir ses lèvres. Comme à chaque fois aussi, le souvenir des notes qu'il avait joué lui laissait un drôle d'arrière goût, à la fois amer et suave. C'était très étrange.
Pendant qu'il avait joué, il avait un perdu de vue ce qui se trouvait autour, dont son invité. Il avait l'impression de revenir d'un autre monde et cela lui prenait toujours du temps avant qu'il ne reprenne totalement conscience.
Il se rendit ensuite compte que c'était la première fois qu'il jouait pour une personne en particulier. Dans un bar, chacun lui prêtait oreille s'il en avait envie et ça n'allait pas plus loin, mais là Sila était là pour l'écouter lui, spécialement. A cette idée, il ne put s'empêcher de sourire tendrement et d'être heureux.

-"Alors... ?" demanda-t-il enfin, l'esprit encore un peu perdu ailleurs.

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Jeu 5 Fév 2015 - 13:06

Pendant toute la prestation d'Harmony, Isay le fixa d'un regard brûlant. Il analysait cette musique, si forte, si émotive. Le Russe était fasciné par cette mélodies, ces notes qui étaient parfois douce, parfois tranchantes, c'était captivant, mais au-de-là de la musique, le grand blond avait toute son attention rivé sur le pianiste, celui qui produisait cette musique si « dévastatrice » dans la poitrine d'Isay. Ce pianiste était réellement « merveilleux », il vivait sa musique, ressentait ses notes, son corps jouait la mélodie, c'était une vision presque irréel. Le Russe fixait Harmony d'un regard intense, le « déshabillant » presque du regard, son regard était tellement perçant que pour n'importe qui il serait dérangeant. Heureusement le pianiste était perdu dans son monde et n'avait pas remarqué tout l'intérêt que lui portait Isay.

Harmony était perdu dans sa prestation et Isay était perdu dans sa musique, subjugué lorsque les dernière note raisonnèrent dans la pièce, c'était un sentiment à la fois doux et amère qui saisirent le cœur du blond pendant quelques seconde. Son regard était toujours rivé vers le pianiste, il le fixait avec toujours autant d'intensité. Harmony était revenu de sa « transe », en remarquant cela, Isay glissa son regard sur le côté se détournant ainsi du pianiste. Il ne voulait pas que le petit blond sente son « intérêt » et cette passion nouvelle chez Isay, le Russe était d'ailleurs un peu gêné. Il avait l'habitude de fixer les gens, mais pas avec cette force et cette intensité, il ne comprenait pas ce qu'il lui avait pris, c'était un peu un manque de respect pour Harmony de l'avoir scruté ainsi.

Isay fut sorti de ses pensés accusatrices lorsque le pianiste lui demanda ce qu'il en avait pensé, le russe regarda de nouveau le blond. Cette fois-ci sont regard n'était plus aussi intense, mais il était plus ardent que précédemment, puis sans une once d'hésitation il dit d'une voix ferme et sérieuse :

-Magnifique.

Pour être plus précis, Isay avait trouvé la musique ET le musiciens totalement à tombé, il avait un peu craqué pour le musiciens c'est vrai. Il n'expliqua pas le fond de sa pensé, mais son regard voulait tout dire.
Le russe détourna de nouveau le regard quand il se rendis compte que celui-ci était de nouveau trop intense, il pris une gorgé de bière pour reprendre un peu le dessus sur ses émotions.
Il devait impérativement se calmer, il n'était pas énervé, mais intérieurement il était agité extérieurement cela ne se percevait pas, il était toujours aussi inexpressif. Isay ne regarda plus le blond, a chaque fois qu'il le regardait quelque chose de bizarre se passait sois dans sa tête, sois dans sa poitrine et il appréciait moyennement ça.

Isay bu une longue gorgé du liquide alcoolisé et amer, il finis d'une traite sa bouteille qu'il posa sur la table à côté de celle du petit Blond. Il laissa échapper un long soupire avant de dire lentement donnant une importance à chacun de ses mots :

-...Tu as du talent, tu mérite mieux que de jouer dans des bar miteux...C'est vraiment donner de la confiture au cochon, tu te gâche inutilement. Il est impératif que tu change de vie, j'appuierais tes demandes pour jouer dans les bars dont je t'ai parlé, mais tu ne devrais pas avoir de difficulté pour jouer là-bas... Tu sera nettement plus heureux de jouer dans ces bars que de faire le toutou pour un patron lubrique et con comme une valise...

Le Russe ne savait pas exactement quelle vie Harmony pouvait bien mener, mais il était sur que ce n'étais pas une vie saine, il était sur que son talent était gâché par des imbéciles et qu'il devait sûrement se laisser marcher dessus, se faire avoir par des gens peux scrupuleux qui n'hésitait pas à abuser de lui.
Cette pensé agaça fortement le russe qui fronça les sourcils, ce n'était pas bien il commençait à vraiment s'inquiéter pour le blond, ce n'était finalement peut-être pas une bonne idée de l'avoir raccompagné jusque chez lui. Il aurait du le laisser au palier de son appartement et repartir chez lui.
Paradoxalement, il était heureux d'avoir pu écouter cette musique, il regrettait juste le fait d'avoir découvert une nouvelle passion qui déchirait sa poitrine en petit lambeau d'émotions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Ven 6 Fév 2015 - 23:25

Il lui fallait du temps... Pour sortir de sa rêverie, pour se remettre de ses sentiments, pour revenir à cette réalité, qui était beaucoup plus morne, cruelle et triste que le monde dans lequel il s'échappait à chaque fois. Pour tout cela, il lui fallait toujours plusieurs minutes.
Pourtant cette fois-ci, il y eut quelque chose qui accéléra le processus. Premièrement, il sentait comme un lourd regard pesant sur lui. Ce n'était pas très dérangeant,  il ne se sentait pas mal à l'aise mais plutôt... troublé en quelque sorte. Et puis il y eut la voix de Sila, qui le tira définitivement de ses pensées.
En l'entendant, sans trop savoir pourquoi, il se sentit simplement...heureux. C'était stupide comme réaction, mais pourtant avec un seul mot, Sila avait réussi à le rendre aussi radieux qu'un rayon de soleil par un jour ensoleillé en plein midi. Le pianiste ne s'attendait pas à ça et il resta un moment à éviter de regard du grand blond, les yeux fixés sur une feuille par terre.

-"Merci..." murmura-t-il enfin.

Il n'aurait pas pu faire plus sincère... Le pianiste lui était vraiment reconnaissant en quelque sorte, cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas sentit aussi...léger, ravit.

-"Je te composerais un morceau un de ses jours si tu veux ! " dit-il enfin en relevant la tête.

Il n'avait jamais écrit de la musique pour qui que ce soit, mais sur le coup ça lui semblait être une bonne idée. Ce serait comme un cadeau, ou une preuve d'affection, ou un simple remerciement. Bref, une façon de faire plaisir à Sila quoi.
Son regard se troubla à nouveau quand il entendit le monologue de son invité. Il ne savait pas trop quoi répondre... Lui qui était le premier à ne pas s'inquiéter pour lui-même, préférant fermer les yeux sur sa condition et continuer sur sa voie, il n'avait pas l'habitude qu'on s'inquiète autant à son sujet. Quelque part ça lui faisait plaisir, mais ça le rendait aussi un peu...honteux de faire de lui faire du soucis. Il n'avait jamais vu les choses de ce point de vue là.


-"Changer de vie..." murmura-t-il un peu pour lui-même.

-"Je ne sais pas si je le mériterais..." finit-il par dire d'une voix plus basse.

Ce n'est pas parce qu'il avait décidé de changer de patron qu'il allait aussi changer ses habitudes du jour au lendemain...Il soupira longuement, se demandant pourquoi il se sentait si maussade tout à coup. Peut-être qu'il avait peur d'avoir une nouvelle vie au final ? Il ne savait pas trop quoi en penser puisqu'il n'y avait jamais réfléchi. Mais d'un autre côté, il n'avait pas envie de "décevoir" Sila, qui semblait attendre quelque chose de lui. Même si cela ne faisait qu'une journée qu'il l'avait rencontré, le pianiste se rendit compte qu'il s'était finalement rapidement attaché au grand blond.

Il finit par secouer sa tête et par se relever, encore un peu chamboulé. Alors qu'il allait rejoindre la table, il trébucha sur une pile de livres et de feuilles et s'écroula dans un grand fracas aux pieds de son invité.

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isay V. Oulanov
avatar

Ex Moine Rebelle
Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2014
Localisation : Quelques part...

ID Second Life
Identifiant: Sila
Age: 27 ans
Pouvoir: Devil Sound / Switch Sound

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Dim 8 Fév 2015 - 23:31

Le Russe soupira en entendant la remarque du blond, il avait donc une si basse estime pour lui-même. Cette constatation agaça légèrement Isay, il fronça les sourcils et s'apprêta à répliquer lorsque le blond plongea littéralement devant lui.
Isay écarquilla les yeux, il tenta de rattraper le pianiste, mais il n'eut pas le temps. Isay se releva, sautant hors du canapé, puis il se précipita à côté d'Harmony, s'agenouillant à côté de lui. Il demanda inquiet:

-ça va? Tu ne t'es rien cassé?

Il se pencha vers lui, pûis sans vraiment attendre de réponse. Il l'attrapa par l'épaule pour le retourner, il le saisit ensuite par la taille et passa son second bras sous ses jambes. Le Russe se releva et souleva en même temps le pianiste. Il fit quelques pas et déposa délicatement l'homme sur le canapé.
Isay s'aggenouilla à côté de lui, il fixa le blond et demanda tout en inspectant ses poignets:

-Tes poignets, il n'ont rien?

Il inspecta minutieusement les poignets du pianiste, s'attardent aux paumes, puis aux doigts ensuite. Une fois son inspection finis, il lâcha un soupire de soulagement. Il lâcha le poignet et dit doucement:

-Il n'y a pas l'air d'y avoir de casse...

Il remonta son regard vers le pianiste, puis il lui dit comme pour le sermonner:

-Tu devrais faire plus attention!

Ces mots rude n'eurent pas vraiment de poids lorsqu'il caressa doucement la tête du blond, lui adressant un léger sourire. Qui disparut après quelques seconde, Isay se releva, puis il croisa les bras, il fixa le blond et dit doucement en sortant son l’étui de sa cigarette Electronique:

-Tu ne devrais pas te réduire ainsi, si moi je dis que tu ne mérite pas cette vie, c'est que tu dois avoir mieux...Cherche pas à discuter là dessus, si tu ne vois pas ta vrai valeur, moi je la vois...

Isay n'était pas du pêché de orgueil pour rien. Le blond remplis sa cigarette avant de l'allumer et d'en tirer une latte, il expira laissant échapper la vapeur de thé de sa bouche avant de regarder le blond et de détourner le regard pour fixer le mur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   Lun 9 Fév 2015 - 23:35

Le pianiste mit un certain temps avant de réaliser ce qu'il venait de lui arriver, ne comprenant pas trop comment il s'était débrouillé pour réussir à faire une gaffe pareille. Et le pire dans toute l'histoire c'était qu'il s'était bien étalé DEVANT Sila, pour bien montrer sa stupide maladresse et se prendre la honte comme il faut. Il ne fit même pas attention à sa chute et se mordit les lèvres de dépit. Si le sol avait été mou, il aurait bien voulu s'enfoncer dedans et disparaître de la surface terrestre. Bref...

-"Je vais bien..." grommela-t-il.

"Je vais bien mais j'aimerais bien mourir" La tronche qu'il tirait montrait très bien ce qu'il pensait. Il se dit aussi que Sila avait l'air un peu trop paniqué, ça lui foutait encore plus la honte au final. Il n'était pas mort non plus, il ne s'était rien cassé et à part un bleu il n'aurait sûrement rien d'autre comme séquelle physique. Il n'était pas en porcelaine non plus !

Alors qu'il allait se relever, il sentit deux bras l'attraper et le soulever et manqua un battement de coeur. Il ne comprenait pas du tout ce que Sila était en train de faire mais il se dit que finalement s'être cassé la gueule, c'était pas si mal. Ouep parce que comme ça il venait d'avoir une occasion inattendue de se rapprocher de lui. Les quelques secondes que dura le transfert du sol vers le canapé, il put s'apercevoir que de près, les yeux de Sila étaient beaucoup plus envoûtants que de loin et que ses cheveux avaient l'air doux au toucher. Cependant il fut arraché à sa contemplation et se retrouva allongé sur le canapé à se faire tripoter les doigts.

-"...Non c'est bon... Ne t'inquiètes pas..." répondit-il en s'obligeant à regarder un point fixe sur le mur en face. Il ne devait pas regarder Sila, sinon son corps allait encore faire des siennes et il allait se mettre à frissonner si ça se trouve. Il n'aurait jamais imaginé qu'il trouverait autant agréable de se faire toucher par le grand blond, même si ce n'était que ses mains.

Lorsque enfin la douce torture se termina, le pianiste ne put que regretter que ce moment soit arrivé et afficha une petite moue, évitant encore de regarder Sila.

-"Mais j'ai pas fait exprès !"
grommela-t-il en se relevant lentement, se ravisant de sortir une remarque contrariée quand il sentit une main parcourir ses cheveux.  

Il n'y pouvait rien si c'était arrivé après tout... C'était pas si grave que ça non ?
Le pianiste soupira et allongea ses jambes devant le canapé, écouta toujours attentivement les paroles de Sila avant de lever un nouveau regard surprit vers ce dernier. Il n'était toujours pas convaincu par ce qu'il disait, mais à voir l'entêtement du grand blond, il finit par ne plus savoir quoi répondre, à part hocher lentement la tête de haut en bas.

Le pianiste laissa passer un grand moment de blanc. Il était nerveux... Pas jusqu'à en être mal à l'aise mais quand même... C'était parce qu'il ne s'était pas rendu compte tout de suite de l'attirance qu'il éprouvait envers Sila. Bon ce n'était pas la première fois que ça lui arrivait... Il faut dire que d'habitude il n'hésitait pas lui même à faire le premier pas et à séduire les autres. Mais la plupart du temps c'était pour s'amuser pendant une nuit et point final. Là il ne voulait pas que ça se passe ainsi pour Sila. Il appréciait bien sa compagnie et n'avait pas envie de le vexer ou le perdre. Le pianiste finit par soupirer, se racler la gorge en se levant et jeter un coup d'oeil sur le bazar par terre.

-"Bon je vais ranger. Comme ça je ne tomberais plus n'est ce pas ?"

Il avait besoin de s'occuper à la fois les mains et l'esprit. Et là, il en aurait pour un bon moment. Il se baissa donc pour ramasser toutes les feuilles, notes, livres, cuillères, verres. Oui il y avait un tout et n'importe quoi au final. Il s'appliqua à les déposer sur le tabouret en cuir.

-"Si tu veux quelque chose à boire, va voir dans la cuisine. Par contre je suis pas sûr qu'il reste quelque chose à manger." dit-il pensivement.

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Laisse moi aller acheter mon thé espèce de déchet ! [PV Isay ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La pièce de 2€50 pour la commémoration de Waterloo
» Bolin ♥ Laisse toi aller
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» Laisse la force te guider [libre]
» Le Hobbit, une espèce humaine différente de l'homme moderne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rp Finis-