AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fei Weitan
avatar

Shadow Heartless
Messages : 81
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : Dans un trou paumé...

ID Second Life
Identifiant: RED Shadow
Age: 25 ans
Pouvoir: Pain / Blade of Shadow

MessageSujet: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Lun 18 Aoû 2014 - 2:56

Dans une ruelle sombre de Luxuria, des bruits de chaires déchiquetés et d'os qui se broies se noyé dans le brouhaha de la grand rue commerçante où la joie, les rires, la musique se mélangeait à la dépravation et à la luxure, les lumières aveuglante ne faisait que briller pour cacher l'abomination de ces lieux.
Caché par les bruits de la ville et par les ténèbres béants de la ruelle, une ombre glaciale et sans cœur s'abattait sur un groupe d'hommes, les déchiquetant et les brisants morceaux par morceaux. La petite silhouette frêle d'un homme se dessinait dans la pénombre, des cheveux d'une couleur sombre, des yeux aux reflets rouges dans le noir, recouvert de sang et souriant... C'était la vision à peu de chose près que pouvait se faire une personne à l'extérieur de la scène, un "démon qui déchiquette ses proies"

"Détruire...Les détruire...IL FAUT QUE JE LES DÉTRUISENT!!!!"

Tel était la pensée qui martelé tant et si bien dans la petite tête de l'ombre ensanglanté,tandis qu'il s'acharnait sur le corps inerte de l'homme à terre. Comment en était-il arrivé là? C'est très simple, il avait été envoyé pour faire un sale boulot à Luxuria, mais malheureusement il avait sous-estimé le travail et avait finis par échouer dans sa mission... Ce n'était pas une mission importante, mais échouer était le pire affront pour lui. Bien entendu, ses "collègues" l'avait laissé effectuer cette mission seul, comme de bien entendu quand il leurs à rapporté qu'il avait échoué naturellement ils ont sorti les mots qui fâche "Inutile nabot", "tu sers vraiment à rien le nain",...
Alors forcément là colère monte un peu, c'est donc tout à fait normal que le premier groupe de gars dans lequel il se sois "malencontreusement" encastré , faisant ainsi tomber un bol de ramen sur le T-Shirt du "leader", que celui-ci lui ai balancé un "fait gaffe gamin"... Cette suite d’événement tragique fit un peu grillé un plomb à notre ami asiatique.

Bon il avait été gentil, il n'avait pas sortit la lame de son parapluie, il les avaient juste entraîné dans une ruelle sombre pour leur apprendre un peu la vie... Enfin pour déverser un peu sa colère aussi... Bon pour essentiellement déverser sa colère sur eux.
Un silence arriva bien vite, la tension qui opprimait l'air précédemment avait disparut, l'homme couvert de sang se recula, il regarda son oeuvre.
Quatre hommes à terre, le leader évanouie avec le visage tellement tuméfié qu'il lui était difficile de respirer. Fei les regarda de haut, son col cachait sa bouche, mais on pouvait clairement voir qu'il souriait, il recula de deux pas, puis d'une voix menaçante et glaciale il dit:

-Cassez-vous... Je suis plutôt de bonne humeur maintenant, je vais vous évitez une mort inutile... Enfin vous réapparaîtrez chez vous, mais c'est toujours un peu douloureux de revenir à la vie!

Fei se mit à rire sarcastiquement, puis les hommes se levèrent difficilement et tentèrent de transporter leur leader, il quittèrent la rue en pleurant et en courant... Enfin en tentant de courir.
L'asiatique les regarda partir, puis il soupira une nouvelle fois et se dit à lui même:

-Je n'aurais peut être pas du y aller aussi fort... Boh de toute manière d'ici une semaines leurs corps seront régénéré

Il rigola, puis il ramassa son parapluie à terre, il se sentait mieux après avoir fait un peu d’exercice, il fixa les lumières aveuglantes de la ville.... Il ne voulait pas faire un bain de foule surtout à Luxuria, il tourna les talon, posa son parapluie sur son épaule et commença à marcher à l'opposé de la grande rue, vers les ruelles sombres.
Fei ne se sentais bien que dans les ténèbres. Il avança insouciamment, sans regarder où il allait, puis il rentra dans quelque chose.. C'était mou et chaud, un humains? Qui empesté l'alcool?
Fei s'éloigna immédiatement de quelques pas, puis il saisit le manche de son parapluie prêt à dégainer son épée...
Depuis quand cet homme était-il là? Fei dégagea une aura d'une grande hostilité il était sur ses gardes, prêt à attaquer à n'importe quel moment.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Lun 18 Aoû 2014 - 17:07




Des gouttes de sang se fondaient dans le sol noir, donnant une ambiance macabre à la petite ruelle de Luxuria. Loin étaient les lumières rouges des bars, loin était la chaleur de la foule qui animait la ville, et loin étaient les bruits de fond nocturnes provenant des bordels ou des établissements. Ici, c'était froid, glissant, sombre et silencieux. Un râle retentit dans les ténèbres de la ruelle et une forme humaine presque disloquée se détacha du mur. On entendait ses pieds racler le sol poudreux et ses mains s'accrocher au mur afin de ne pas tomber.
Sylvio avait la vue trouble, il n'arrivait plus à récupérer son souffle et il avait mal partout.
Sa bouche avait l'horrible goût de son propre sang mélangé à l'alcool qu'il avait ingurgité.
Encore...
On l'avait traîné, saoulé, forcé, puis frappé. Encore et encore...
Et ce n'était même pas un client... il ne savait pas d'où sortait cet homme qui l'avait abordé dans la rue quelques heures plus tôt. Sylvio ne l'avait jamais vu ni croisé. Son horrible rictus, sa voix lourde d'excitation malsaine, ses gestes brusques et violents... Le pianiste s'était vu foncer vers la mort en acceptant de suivre cet homme. Et pourtant, il n'avait pas fui. Pas directement. Il avait volontairement suivi, connaissant que trop bien le sort qui l'attendait. Il avait encore tenté de s'autodétruire en choisissant le mauvais choix.
Mais cette volonté ne durait jamais longtemps, elle laissait place à une folie scyzophrène et le transformait en homme instable, paniqué, et violent. Prenant peur, il avait cherché à s'enfuir, ignorant le sang qui coulait le long de son bras et sur son visage; la douleur qui lui martelait les tempes et l'alcool qui lui brouillait l'esprit. Sa chemise blanche à moitié défaite devenait un peu plus rouge au fur et à mesure qu'il avançait. Il tremblait et pleurait tout en courant et titubant, murmurant pour lui-même qu'il ne voulait pas mourir ici, pas de cette façon là.
L'homme avait appelé sa bande pour le poursuivre, et ils ne devaient pas être loin... A cette pensée, il hoqueta et se retourna vivement pour vérifier. Personne... Par contre, devant lui, ce n'était plus le cas... il venait de heurter quelqu'un à plein fouet. Son coeur faillit s'arrêter sous le coup de la surprise, et il recula en hurlant, pensant que ses ennemis l'avaient devancé.
Il trébucha et s'écroula contre le mur, puis prit sa tête entre ses mains et la secoua vivement.

-"Non... Non... Non... Je ne veux pas... ne.. NE ME TOUCHEZ PAS ! " cria-t-il, déchirant le silence ambiant de sa voix brisée.

Des pas résonnèrent à l'autre bout de la ruelle, et cette fois-ci; c'était bien ses poursuivants, armes à la main. Et il y avait LUI. Cet homme là, avec son rictus, et ses yeux... ses yeux... qui s'avançait vers lui.
Sylvio hoqueta de douleur et commença à trembler de plus en plus fort. La première personne qu'il avait bousculé -et qu'il n'avait même pas prit le temps de regarder- n'était peut-être pas avec eux, mais il s'en fichait. Elle devait être mauvaise elle aussi. Ils étaient tous mauvais. Tous... Eux, qui profitaient de sa folie pour lui faire du mal !

-"Non... non... Lai... Laissez moi tranquille ! JE NE VEUX PAS ! "

Tombant dans une sorte de transe, il roula par terre, recroquevillé sur lui-même, secoué par les spasmes de la folie. Il ne s'en rendait pas compte, mais des horribles sonorités s'échappaient déjà de son corps et remplissaient l'air. Des sons crissants, aigus, des cris, des lamentations incessantes remplirent la rue.
En pleine crise, Sylvio n'avait pas remarqué qu'il utilisait déjà inconsciemment son pouvoir.
L'atmosphère devenait oppressante, voir insoutenable; et il finit par décharger des ultrasons assez violents, qui provoqueraient des nausées et vertiges chez n'importe qui.
Une lourde et menaçante mélodie monta peu à peu, déchirant l'air.


Range of Damoclès que ça s'appelait... Un pouvoir qui permettait d'affecter directement le cerveau des gens par l'intermédiaire du son, que ce soit en bon; ou en mauvais.
Sylvio ne connaissait que le côté destructeur de son pouvoir, et il ne le contrôlait pas. Il ne contrôlait plus rien. Il voulait juste que tout cela se termine.

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fei Weitan
avatar

Shadow Heartless
Messages : 81
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : Dans un trou paumé...

ID Second Life
Identifiant: RED Shadow
Age: 25 ans
Pouvoir: Pain / Blade of Shadow

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Lun 18 Aoû 2014 - 23:32

Quelle était donc la scène à laquelle il venait d'assister? L'asiatique avait regardé de haut en bas l'homme qu'il avait percuté, il était bien amoché totalement recouvert de sang tout comme Fei voir plus. La seule différence à noter était que l'homme en face de l'asiatique était recouvert de son propre sang. Fei ne comprenait pas vraiment la situation, il recula un peu plus et regarda d'un air impassible l'excès de folie de l'hommese demandant ce qu'il lui prenait.
Fei se rapprocha un peu de lui, le regardant de haut d'une manière assez désagréable, puis il entendit des bruits de pas des deux côté de la ruelles... Qu'est-ce que c'était encore que ce bordel?
L'asiatique tourna la tête à droite, puis à gauche pour évaluer le nombre d'homme qui les prenaient en sandwich. Apparemment ils en avaient après l'homme blessé à terre.
Fei soupira tandis que l'homme hurla une nouvelle fois, ce n'était pas ses affaires après tout, il tourna les talons laissant seul l'homme, s'il c'était mis dans la mouise il devait sois subir sois régler le problème lui même...
L'asiatique marcha tranquillement vers la ruelle sombre, il arriva devant les hommes et dit sèchement tout en lançant un regard assassin:

-Je veux passer!

-Qu'est-ce qu'il me veut le nabot?

L'homme qui fait deux fois la taille de l'asiatique se mit à rire, mais pas pendant longtemps, Fei sorti son sabre et en une fraction de seconde le transperça l'homme de part en part ressortant sa lame aussitôt, en un geste sec il positionna sa lame vers le sol pour que le sang qui l'immaculé glisse sur le sol.
Le sang gicla, puis l'homme tomba à terre et son corps se dématérialisa, la lame propre, il la rangea dans son "fourreau" et regarda les deux hommes qui restait et qui restait bouche-bée devant la scène à laquelle il venait d'assister.
Puis d'un coup une musique se fit entendre, une mélodie dérangeant, les deux hommes se mirent à se plier en deux...
Fei commença lui aussi à ressentir une douleur qui opprimait son cerveau, son estomac... Mais au lieu de se plier, il ria d'une manière assez sinistre.
D'ou venait cette musique? Il se tourna et vis que cela venait de l'homme à terre.

"Finalement il peut se défendre seul uh uh uh!!!"

Fei supportait très bien la douleur, mais bien vite la musique se fit plus forte et plus dérangeante, la douleurs se dispersa dans le corps de Fei ce qui ne le dérangeait toujours pas, il resta juste planté là debout à regarder avec admiration l'homme à terre.
L'un des hommes surement le "Leader" tentait de surmonter sa douleur et il se rapprocha dangereusement de l'homme à terre.
Fei claqua sa langue contre son palais pour exprimer un certains mécontentement.

"...tch"

Fei s'avança alors vers l'homme à terre, se postant entre lui et le tortionnaire de l'homme à terre. Contrairement à l'homme en face de lui qui se pliait en deux, Fei lui était droit il était totalement à l'aise, une main dans la poche et l'autre tenant son parapluie. L'asiatique le regarda de haut, même si l'homme était plus grand que lui, il était dans un état si pathétique, cela fit rire Fei.
Un rire sarcastique et vil, l'homme s'offusqua et dit violement:

-DEGAGE! Faut le buter!

-Pas envie de bouger, toi dégage!

-Comment? En le tuant on aura plus mal!

-Je sais!

-Alors pourquoi tu le tue pas? FAIT QUELQUE CHOSE MERDE!

Fei resta muet, il sourit juste et lui donna un coup de pied dans le ventre, l'homme vola jusqu'au mur d'en face s'encastrant dans celui-ci.
L'asiatique ris et dis sur d'une voix espiègle et sombre:

-Je m'en cogne pas mal! uh uh uh!!!!

Sur ces mots Fei se mit à rire sinistrement, l'homme se leva difficilement et pris peur, il courut vers la rue éclairé suivis de ses acolyte. Seul un courageux resta pour tenter d'affronter l'asiatique, bien sur Fei le finis en un coup de sabre.
Une fois le corps désintégré en un amas de donné s'envolant dans les airs, Fei se tourna vers l'homme à terre recroquevillé sur lui même...Il était vraiment "pathétique" comment pouvait-il avoir un tel pouvoir avec lui?
Fei s'en ficahit pas mal, il voulait juste rentrer chez lui, mais en même temps s'il laissait cet homme là comme il était, il allait assez développer son pouvoir pour l'élargir sur tout Luxuria.
C'était vraiment dangereux, même si Fei se foutait éperdument de Luxuria, il avait tout de même une conscience qui lui disait qu'il devait faire quelque chose.
Il ne pouvait donc pas ignorer cet homme et surtout pas son pouvoir.
Fei s'avança doucement vers l'homme, il plaqua violemment son pied sur le mur à côté de l'homme à terre. Il le regarda de haut.
Il fixa nonchalament l'homme, puis il dit sèchement:

-C'est bon ils se sont cassé, arrête ton pouvoir! Tu va finir par envahir tout Luxuria

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Jeu 21 Aoû 2014 - 1:25

Il était là. Il s'avançait... Difficilement certes, mais il s'avançait quand même, et il finira par l'atteindre, peut-importe comment Sylvio s'efforçait de lui défoncer le cerveau. Il allait probablement subir sa vengeance, et même mourir si ça ce trouve.
Sylvio n'avait qu'un pouvoir à distance... s'il se faisait démolir la tête avant d'avoir pu finir sa musique, ça ne lui servait pas à grand chose. Utiliser une telle puissance pouvait être mortelle dans certains cas mais elle nécessitait d'être stratégique et de bien calculer son coup... Sauf que Sylvio n'était pas vraiment en état de réfléchir, et la peur faisait toujours faire des choses improbables, comme se planter en plein milieu du chemin au lieu de fuir; en pensant qu'une simple musique suffira à arrêter ses ennemis.
Il ne voulait certainement pas crever ce soir-là, et encore moins dans une situation pareille... -même si la perspective de quitter ce monde qu'il haïssait ne lui déplaisait pas non plus- Mais d'un autre côté il était absolument incapable de faire quelque chose que de se réfugier dans une crise d'angoisse pour y échapper.
Il continua donc misérablement à trembler et pleurer, ne voulant plus savoir ce qu'il se passait autour de lui. Mais même en se bouchant les oreilles et en fermant les yeux, il avait tout à fait conscience, dans un coin de son esprit, que quelque chose clochait.
Le sang par terre par exemple... Il y avait beaucoup trop pour que ce soit que le sien, et puis ça n'y était pas quand il était arrivé -bien qu'il n'ai pas passé son temps à inspecter le sol-
Et puis il avait l'impression d'entendre un rire étrange, mais il ne comprenait pas qui pouvait bien rire dans une situation pareille... Peut-être que ses assaillants se moquaient de lui ? Mais ils devaient être pliés en deux à l'heure qu'il est, alors ce n'était pas une hypothèse réaliste non plus.
Sylvio avait l'impression qu'il avait oublié quelque chose, ou quelqu'un...
Quoiqu'il en soit, l'anormalité de la situation ne fit que l'effrayer encore plus, et il commença lui même à se sentir mal. La musique ambiante fit des ratés et les notes déraillèrent.
S'il n'y faisait pas attention, perdre le contrôle de son pouvoir arrivait très vite, et ce n'était pas doux pour l'utilisateur... Range of Damoclès nécessitait aussi une grande concentration, auquel cas, il ne devenait incontrôlable.
Le jeune blond avait le souffle court, et il commençait à avoir très mal. Il prit le risque de rouvrir ses yeux, et s'arrêta avec stupeur. La musique cessa brusquement et résonna encore quelques instants dans la ruelle... désormais déserte. Excepté un homme menaçant qui était à deux doigts de lui foutre un coup de pied sûrement.


Où étaient-ils tous passés ? Ils avaient fuit ? Ce n'est qu'en voyant la lame encore teintée de sang que tenait l'individu que Sylvio comprit un peu ce qu'il s'était passé. Il leva ses yeux vers lui et le regarda d'un air étonné. Il se souvenait vaguement l'avoir bousculé avant que ses ennemis arrivent, puis il avait sombré dans la panique. La question était surtout de savoir pourquoi cet homme l'avait apparemment aidé. S'attendait-il à un remerciement ?
A moitié haletant, et replié sur lui même; Sylvio tenta d'essuyer à la fois ses larmes et son sang qui recouvraient ses joues et son visage. Puis il s'appuya sur le mur pour pouvoir se relever tant bien que mal. Ces salauds ne l'avaient pas épargné non plus... Il mettrait sûrement plusieurs jours pour s'en remettre.

-"Dé....désolé." murmura-t-il d'une voix cassée en regardant l'homme qui était toujours en train de lui barrer le passage avec son pied.

Il était petit... Sylvio aurait presque sourit en le voyant, s'il n'avait vu son air menaçant et carrément flippant. Il frissonna et détourna son regard de l'homme, qui le rendait complètement nerveux.
Puis il se rendit compte qu'au final, il devait peut-être la vie à cet homme, sûrement même.
Un peu gêné de cette constatation, il lui attrapa la main et finit par dire :

-"Je ne sais pas pourquoi vous avez fait ça mais...Laissez moi vous remercier."


_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fei Weitan
avatar

Shadow Heartless
Messages : 81
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : Dans un trou paumé...

ID Second Life
Identifiant: RED Shadow
Age: 25 ans
Pouvoir: Pain / Blade of Shadow

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Lun 25 Aoû 2014 - 0:26

La musique cessa de résonner dans la rue, quelques fausses notes avait résonné avant que le son de s'éparpille avec le vent jusqu’à ce que le silence reprenne possession de la petite ruelle sombre. L'asiatique resta immobile, il ne ressentait plus aucune douleur, juste une désagréable sensation persistait dans sa tête, mais c'était le genre de sensation qui lui procurait du plaisir alors rien ne transparaissait sur son visage juste une expression sombre et un regard perçant fixant l'homme à terre. Celui-ci tenta de se lever avec difficulté, une fois debout l'homme était naturellement plus grand que lui, Fei reposa son pied et terre, puis tourna les talons de l'homme, l'ignorant légèrement.
L'asiatique sortit un chiffon et essuya sa lame avant de la ranger dans son fourreau, il entendit l'homme s'excuser d'une voix tremblante. Fei jeta un regard en arrière, un regard mauvais et il ignora l'homme ne lui répondant rien. Finalement il se tourna vers lui posant son parapluie contre son épaule, l'homme pris sa main, ce qui étonna Fei, sont visage habituellement inexpressif ou menaçant exprima sa surprise détendant légèrement son visage.

Puis la phrase de l'homme de déconcerta, Fei resta silencieux quelques minutes et il se mit à rire, un rire à pleins poumon, quasiment "joyeux". Fei récupéra sa main il tenta de se retenir de rire en plaquant sa main contre sa bouche. Il repris sa respiration et finalement répondit d'un ton détendu:

-Tu ma déjà "récompenser" tout à l'heure avec ta musique, pas besoin de me remercier!

Fei le regarda droit dans les yeux, puis il l'inspecta de haut en bas, réfléchissant il finis par dire:

-Tu es bien amoché quand même, ils ne t'on pas raté... a l'avenir évite de te frotter à ce genre de gens ou bien maîtrise ce pouvoir avant. Enfin c'est un conseil après tu fait ce que tu veut.

Fei tourna de nouveau les talons et regarda la rue éclairer, puis certaines voix attirèrent l'attention de l'asiatique. Son attitude détendu se fit de nouveau méfiante, il fronça les sourcils et il claqua sa langue contre son palais signe de son mécontentement. Il se dit à lui même à voix haute:

-...Et merde!

Fei se tourna vers l'homme, s'avançant vers lui, il attrapa son bras et s'enfonça dans la ruelle sombre. Puis il le poussa sans aucune délicatesse ni douceurs dans un espace très serré entre deux bâtiment, il y pénétra à son tour. Il fixa l'homme et dit en chuchotant d'une voix menaçante:

-Si tu tiens à la vie, ferme la!

Fei se plaqua dos au mur et jeta un oeil à la ruelle sur le lieux du "combat" qui à eut lieu précédemment, une dizaines d'hommes venait d'arriver. C'était des gardes de Luxuria avec les hommes qui avait fuis précédemment. Apparemment ces hommes avait prévenu les gardes qu'il y avait "deux psychopathe" en liberté dans luxuria.
Fei soupira et pesta contre lui même:

-Voilà pourquoi il ne faut pas laisser de survivant...

L'asiatique se tourna vers le jeune homme, lui attrapa le bras et le força à le suivre longeant les murs jusqu’à une autre ruelle. Il lâcha l'homme et se tourna vers lui et chuchotta:

- les crétins ont appelé des gardes de Luxuria, on est mal si on se fait attraper avec des fringues pleins de sang... il faut qu'on se casse vite fait bien fait. Tu as deux options, tu va de ton côté et tu te débrouille ou tu me suis et je te sauve les fesses! A toi de choisir.

Fei le fixa intensément en attente d'une réponse de sa part, il était prêt à partir n'importe quand.
L'asiatique faisait preuve de beaucoup d'humanité en une nuit... Mais en même temps cet homme était intéressant et avait piqué sa curiosité, il avait donc décidé de l'aider s'il le demandait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Mer 27 Aoû 2014 - 23:34

Utiliser son pouvoir l'avait considérablement épuisé -comme s'il ne l'était pas déjà...- surtout qu'il n'en n'avait pas l'habitude et que, même si son utilisation n'était pas très physique; elle grignotait fortement le mental de l'utilisateur en nécessitant beaucoup de concentration. Voilà pourquoi Sylvio avait l'impression d'avoir la tête vidée de toutes pensées, exceptée celle qu'il était à peu près sauvé et que ses ennemis s'était enfuis, à cause d'un type vachement bizarre qui n'arrêtait pas de rire et de lancer des regards menaçants à tout le monde.
Enfin, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il avait de l'humour.

Le jeune blond afficha un sourire sarcastique en entendant la réponse de son interlocuteur. Sa musique ? Une récompense ? Quelle drôle d'idée... D'un côté, il n'aimait pas lui même les sons qu'il inventait quand il utilisait Range of Damoclès, les trouvant trop dissonants; mais dans un autre sens... C'était des sons destructeurs qui sentaient la mort, et étant aussi automatiquement et inconsciemment attiré par la destruction, il les aimait sans le vouloir. C'était comme être obligé d'aimer une note fausse, pour un musicien c'était plutôt un comble, mais il devait faire avec. Il ne savait donc pas trop quoi en penser, et était juste à la fois effrayé et excité d'avoir une chose autant dangereuse à portée de main.

-"Tant mieux alors..." susurra-t-il avant d'écouter la suite.

Il pencha alors sa tête sur le côté; l'air dubitatif.
-"...Mais je ne peux pas vraiment faire autrement." murmura-t-il à lui même.

Comment pouvait-il expliquer qu'il ne pouvait pas s'empêcher de courir droit vers tout ce qui pouvait potentiellement lui être mortel ? L'autre ne comprendrait sûrement pas.

Perdu dans ses pensées, il ne vit pas son voisin s'agiter, et n'entendit pas les bruits de pas qui se rapprochaient à grande vitesse. Il ne comprit donc pas vraiment pourquoi il se retrouva soudainement tiré en avant, à courir comme un dingue à travers les minuscules ruelles tordues.
Néanmoins, quand il vit la troupe de gardes arriver, il se dit qu'il était peut-être plus sage de fermer sa gueule... Bien que l'envie le titillait de sortir de sa cachette forcée pour foutre la merde, il réussit à se retenir de le faire. On lui expliqua alors très gentiment qu'il devait faire le choix entre continuer avec l'individu qui l'avait sauvé, ou bien partir de son côté.
Sylvio n'était pas débile -ou presque- pour savoir qu'il n'avait pas vraiment de chance de survie tout seul. Un frisson glacial lui parcourut l'échine, et il se demanda l'instant d'une seconde lequel des deux était le pire, entre cet individu flippant et les gardes de Luxuria.
Sûrement les deux...
D'ailleurs, il ne comprenait toujours pas pourquoi ce dernier qui prenait un plaisir évident à jouer au psychopathe, avait décidé de l'aider. Etait-il en manque d'humanisme et de gentillesse ? Sûrement pas...

Il répondu d'une voix peu rassurée :
-"Oui oui... Ok c'est bon, je te suis."

Peu après, ils continuaient à courir. C'était fatiguant pour notre pauvre spécimen, qui crachait déjà son sang avant de commencer la course... Il n'avait plus de souffle et commençait à se sentir lourd. Très lourd... Trop lourd. Dans un ultime effort pour tenir le rythme de son compagnon de course, il tomba et s'écroula sur le sol. Etant à peu près sur de se faire abandonner, il tenta de se traîner dans l'ombre discrète, sans grand résultat. Incapable de se relever, son cerveau se remplit de pensées diverses. Certaines étaient apeurée, d'autres ravies par la dangerosité de la situation; et encore d'autres étaient simplement sarcastique devant l'ironie de la situation. Une partie de son esprit trouvait ça très drôle de réussir à d'abord leur échapper, pour ensuite échouer à quelques minutes de la fin. Tout ce mélange d'émotions finit par lui faire afficher à la fois un sourire moqueur, des yeux brillants, et un regard effrayé. Cette tempête de sentiments contraires qui bouillonnait dans sa tête ouvrit une nouvelle fois la porte de sortie a quelques notes absolument affreuses.

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fei Weitan
avatar

Shadow Heartless
Messages : 81
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : Dans un trou paumé...

ID Second Life
Identifiant: RED Shadow
Age: 25 ans
Pouvoir: Pain / Blade of Shadow

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Jeu 28 Aoû 2014 - 19:58

Le blondinet accepta de suivre le garde, qui était effectivement une personne à l'allure suspecte... L'asiatique ne dit rien quand l'homme accepta de le suivre, il commença juste à courir dans une ruelle, se dirigeant aisément dans l'ombre. Fei courrait, mais il allait à un rythme plus lent que d'habitude pour permettre au blondinet de le suivre. Fei était sur ses gardes, faisant attention à chaque coin de rue, il jettait un regard en arrière une fois de temps en temps. Il avait remarqué que l'homme avait de plus en plus de mal à courir, il devait surement avoir perdu trop de sang. Fei ne s'en inquiéta pas plus que ça, ils étaient bientôt arrivé, il pourrait se reposer une fois arrivé.
A un coin de rue l'asiatique s'arrêta, puis il jeta un coup d'oeil en direction du blondinet, il n'était plus derrière lui. Fei fit claquer sa langue contre sont palais:

-Tch...

"Ou est-ce qu'il est?...Raaahhhh tant pis pour lui!"

Fei tourna les talons pour s'en aller, mais il fut arrêté par une mélodie qu'il connaissait bien, des notes sinistres qui résonnèrent directement dans son cerveau. Un sourire amusé s'accrocha à ses lèvres. Fei se retourna et il s'avança près d'une benne à ordure, l'homme avait réussit à ramper jusqu'a ce petit coin sombre. Ce qui fit rire le garde, il était dans un état si pitoyable et pourtant il arrivait encore à sortir de si "belle" note de musique.
Fei soupira, puis il s'aggenouilla devant l'homme à peine conscient, puis il dit avec un rire dans la voix:

-Vraiment...Comment fait tu pour être si pitoyable et avoir un tel pouvoir? uh uh uh!!!

Il redressa l'homme l'adossant au mur et enchaina d'une voix un peu plus douce:

-J'adore ta musique, mais tu risque de nous faire repérer...Wan'an

Il venait de finir sa phrase en chinois, ironiquement cela voulait dire "bonne nuit" a peine eut il finis sa phrase qu'il asséna un coup sec sur la nuque de l'homme pour lui faire perdre conscience et ainsi lui faire arrêter  son pouvoir. Il réceptionna l'homme, puis il le mis sur son dos. Habituellement il lui aurait été impossible de le porter, vu qu'il était beaucoup plus grand et donc plus massif que lui, mais il activa sa première capacité "Pain", un pouvoir qui le rendait plus fort une fois blessé ou en souffrance.
La musique de l'homme l'avais pas mal amoché même s'il ne le montrait pas, il pouvait donc le porter facilement.
Fei le transporta jusqu’à un vieux bâtiment aux allures assez sinistre, il monta jusqu'au dernier étage, dans un appartement plutôt confortable.
Il allongea l'homme sur le lit, puis se dirigea vers la fenêtre... Ils avaient réussit à échaper à leurs poursuivant. Fei afficha un sourire satisfait.
Il fixa sont attention vers l'homme, il saignait beaucoup... Fei soupira puis s'adressa à l'homme inconscient:

-Tu as vraiment de la chance, c'est pas tout les jours que je suis aussi gentil!

L'asiatique fouilla une armoire et en sorti un kit de premier soins. Il enleva la chemise de l'homme la jetant à l'autre bout de la pièce. Les blessures était assez grave, Fei soupira de nouveau, puis il appliqua les premiers soins et lui mis des bandages. Une fois hors de danger, il sourit et dit satisfait:

-Voilà!

Fei était plutôt quelqu'un de sympa quand on le connais bien, mais encore faut-il s'y intéresser... L'asiatique mis une couverture sur l'homme, puis il se dirigea vers un miroir dans un coin de la pièce...
"Faut que je me change..."
Il fouilla une autre armoire et en sortie des vêtements, il alla dans la salle de bain pour s'habiller, un simple pull noir trop grand pour lui dont il à rebroussé les manches jusqu'aux poignets, et un pantalon tout aussi grand retroussé jusqu'aux genoux, il resta pied nu.
Une fois sortie il jeta à la poubelle ses fringues taché de sang, il jeta aussi la chemise ensanglanté de l'homme.
Cet appartement était celui qu'utilisait Fei lorsqu'il venait à Luxuria donc il y avait une partie de ses affaires dedans.
Fei fixa l'homme dans son lit, puis il se dirigea vers sont armoire et en sorti une chemise.
"c'est trop grand pour moi...mais ça devrais être juste pour lui..."
Il soupira et plia la chemise, la posant à côté de l'homme.

Fei bailla, il ramassa sont parapluie et alla s'assoir dans un coin de la pièce près de la fenêtre sur un vieux fauteuil capitonné, le sommeil commençait à se faire ressentir... Pain était une technique très pratique, mais elle utilisait beaucoup d'énergie, de ce fait Fei devait dormir pour "recharger les batteries"
Il se recroquevilla sur lui même serrant contre lui sont parapluie, puis fixa le lit...
"...Bah de toute manière je peux dormir, quand il se réveillera il se cassera..."
Sur cette pensée, Fei ferma les yeux et s'endormis profondément. Une fois endormis Fei ressemblait à un gosse sans défense, son visage était détendu...il paraissait presque "mignon".

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Mar 2 Sep 2014 - 14:49

Crever à côté d'une benne à ordure, voilà ce qui était plutôt minable comme fin... Sylvio, qui s'était déjà imaginé mourir plusieurs fois ; avait pensé à quelque chose de moins... dégradant peut-être ?
M'enfin peut importe, faut bien clamser un jour... surtout lui, qui était déjà fragile physiquement de base. Tant mieux d'ailleurs... Il ne vivait que pour mourir, et ne guérissait que pour se détruire à nouveau ; il fallait bien que la balance penche plus d'un côté que de l'autre un jour...
Au final, si c'était bien aujourd'hui qu'il irait enfin se balader dans l’au-delà, il sera à la fois mort à cause de sa folie imprudente qui l'avait poussé à accepter de suivre ces gars, et de sa maladie qui l'avait empêché de s'enfuir correctement, quel beau combo ! Il laissa échapper un rire nerveux et fixa le mur en face de lui, sale, moisi, et noir ; exactement comme lui.
Son « sauveur » devait déjà être chez lui à l'heure qu'il est. Tant mieux pour lui, le jeune blond n'avait toujours aucune idée de la raison qui l'avait poussé à l'aider. Il devait être fou pour faire une chose aussi inutile.

Ses yeux suivirent une goutte qui tombait de la gouttière voisine. Il était bien plus calme que la dernière fois, chose qu'il l'étonnait lui même d'ailleurs. Il ressentait juste quelque chose d'encore plus douloureux que du désespoir, auquel il ne donnera même pas de nom. Puis il ferma à moitié les yeux, sentant ses paupières lourdes et étant persuadé qu'on l'avait abandonné et qu'il allait mourir ici. Il retomba dans un délire fiévreux et laissa à nouveau échapper son pouvoir.

Ce n'est qu'en entendant une voix moqueuse qu'il rouvrit les yeux et les cligna. Quoi encore ?! On pouvait pas le laisser crever en pa... Oh wait. Il connaissait que trop bien ce rire détraqué et étrange. Et effectivement, c'était bien lui, le type « étrange » qui était censé l'avoir abandonné. Le jeune blond lui lança un regard froid et répliqua en crachant du sang.

-« Et ta gueule un peu aussi ? Je peux te filer ma maladie si tu veux, tu feras moins le malin après. »

Il eu cependant un très mauvais pressentiment en entendant la suite. «  Wan'an » ? C'est quoi ça ?

« Mais lâches mo... » Il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il perdit soudainement conscience, sentant un coup dur sur sa nuque.

Il ne se rappelait plus du tout de la suite, à part qu'il avait sombré dans un monde noir, remplis de psychopathes se baladant avec des parapluies rouges et rigolant à voix haute.


Quand il réveilla, la première chose qu'il remarqua fut qu'il avait beaucoup moins mal qu'avant et qu'il se sentait un peu mieux. Et pour cause... on lui avait mit des pansements pendant son sommeil. Son sommeil... Pourquoi s'était-il endormi déjà ?
Sylvio se gratta la tête en baillant. Où était-il ? Chez un client ? Ce nain en train de roupiller comme un gamin à l'autre bout de la pièce était un client ? Il cligna des yeux surprit, puis grimaça en voyant le parapluie.

Ca y est, tout venait de lui revenir... Cet homme n'était sûrement pas son client, mais un taré qui s'était apparemment mit en tête de l'aider, et qu'il l'avait d'ailleurs assommé ! Cet appartement devait être son chez lui d'ailleurs...

Autre détail... il était torse nu. Il soupira en apercevant une chemise posée sur le lit et l'enfila rapidement. Alors ce type était capable d'être humain au final ? Peut-être même plus humain que la majorité des voyous du quartier. Il s'approcha doucement et se pencha vers lui, en se demandant commet c'était possible d'avoir un visage aussi angélique et démoniaque à la fois.

« ...Hum. Allô ? Allooo Allooooo ? Réveilles toi ! »
...Silence.

Le jeune blond soupira et s'éloigna à nouveau par sécurité. Il n'avait pas oublié que cet homme l'avait quand même assommé, et qu'il pouvait très bien le refaire s'il se réveillait de mauvaise humeur, à moins qu'il ne fasse semblant de dormir ; mais Sylvio n'en voyait pas l'utilité alors il écarta cette hypothèse.

Il se dirigea vers ce qui semblait être une cuisine et regarda un peu les ingrédients. Il y avait de quoi faire un petit encart et c'était tant mieux, parce qu'avec l'utilisation involontaire de son pouvoir, la course poursuite et les coups qu'il avait reçu, il se sentait capable de manger un ogre. Et quand il ne faisait pas exprès de se faire mourir de faim par autodestruction, il était assez bon cuisiner.

Quelques minutes après, une bonne odeur remplissait la pièce. Sylvio déposa son plat de nouilles sur la table et s'assit pour se servir. Peut-être que cette journée infernale allait bien se finir au final ? Il ne pouvait pas arriver grand chose de pire maintenant, puisqu'il avait déjà faillit mourir plusieurs fois d'affilées... Quoique, peut-être qu'il existe des choses pires que la mort...

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fei Weitan
avatar

Shadow Heartless
Messages : 81
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : Dans un trou paumé...

ID Second Life
Identifiant: RED Shadow
Age: 25 ans
Pouvoir: Pain / Blade of Shadow

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Mer 3 Sep 2014 - 1:58

Une fois endormis, L'asiatique ne se réveillait pas de si tôt... Il dormis longuement, tranquillement, innocemment...Il n'entendis pas l'homme qui tenta de le réveiller. Il se retourna juste sur le fauteuil serrant contre lui son parapluie.
Fei était bel et bien profondément endormis, puis vint le moment où il du ouvrir ses paupières, il se réveilla doucement.
Ses muscles lui faisait mal, les courbatures parcourait tout les muscles de son corps. Son regard était embrumé, Fei n'était pas spécialement du matin, il se leva de son siege assez difficilement, a peine avait-il posé sont pied à terre qu'une sensation de courant électrique parcourut sont corps.
L'asiatique ferma les yeux, il laissa son parapluie sur le fauteuil. Il sentis une bonne odeur émaner de la cuisine son estomac lui criait d'aller manger un truc, il se dirigea lentement vers la cuisine, à demi-réveillé il fixa l'homme assis à sa table, mais rien ne se passa dans l'esprit de Fei même pas l'ombre d'une question sur l'homme étant dans sa cuisine...
Fei se glissa silencieusement derrière l'homme, il lui chipa sa fourchette et mangea une bouché. Il fit une légère grimasse et dit d'une voix presque inaudible:

-...C'est trop salé!

L'asiatique n'aimait pas la nourriture salé, même si celle ci est très peu salé... Il posa la fourchette puis ignora l'homme enfin plus qu'ignoré Fei ne se posa pas vraiment la question de qui était cet homme et de ce qu'il faisait ici...Il as du mal à émerger et à tendance à ne pas faire attention à ce qui l'entour...Avoir un inconnu dans sa cuisine était donc tout à fait normal dans son esprit mal réveillé.
Il bailla et se dirigea d'un pas lourd vers le frigo il en sorti du lait, qu'il versa ensuite dans une casserole qu'il mit à chauffer sur la gazinière.
Il ouvrit un placard et tenta d'attraper un mug, mais celui-ci était un peu trop haut pour qu'il puisse l'attraper, il ne manquait qu'un ou deux centimètre. Il lâcha un soupire plus qu'agacé et tira une chaise à lui pour grimper dessus et attrapé le mug tant désiré.
Il descendis de la chaise et attrapa un pot en fer et glissa plusieurs cuillère de cacao dans le mug.
Fei mit le lait chaud dans le mug et commença à touiller il sortit un paquet de gâteaux. Il pris une chaise et s'assit à  la table, pris une gorgé de chocolat et posa finalement son regard sur l'homme il le regarda longuement les yeux encore à moitié endormis, il essayait tant bien que mal d'émerger, mais il avait beaucoup de mal, il grignota un gâteau.
Il bu de nouveau et un déclic se passa dans sa tête, il reposa son mug et regarda l'homme, il s'approcha un peu se penchant légèrement pour regarder de plus près le visage de l'homme, il le fixa intensément plissant les yeux et demanda:

-T'es qui? Et qu'est ce que tu fout là?

L'asiatique avait un peu de mal à se souvenir de la veille, il s'adossa à sa chaise et se frotta les tempes tout en jetant des regards furtifs autour de lui...Il était à Luxuria, qu'est ce qu'il avait fait la veille? Il se rappela vaguement ce qui c'était passé, puis finalement il réussit à situer l'homme et ce qui s'était passé la veille. Fei demanda surpris:

-AH! Je me souviens! T'es le boulet d'hier! Pourquoi tu ne t'es pas cassé? Tu avais une occasion parfaite de filer en douce...

Il pris de nouveau une gorgé de chocolat, il parlait normalement et ne dégageait aucune aura hostile même sont visage était normal, bien qu'il fronçait légèrement les sourcils à certains moments. Il était installé posément sur sa chaise ayant ramené à lui une de ses jambes, une de ses manches avait été déroulé pendant son sommeil et sa main avait du coup disparut sous le tissu, mais il avait la flemme de retrousser sa manche, il avait un style plutôt débraillé avec en prime les cheveux totalement en bataille... Qui croirais qu'il avait 25 ans? on dirait plus un ado qu'un adulte surtout vu sa petite taille.
Bon Fei était plus ou moins réveillé maintenant, mais ses muscles lui faisait mal...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Jeu 4 Sep 2014 - 19:21

Mais c'était qu'il était presque mignon quand il dormait en fait... On avait presque envie de lui caresser doucement les cheveux... Tout en sirotant son café, Sylvio laissait son cerveau se souvenir de son hôte toujours endormi dans l'autre pièce. Il gardait bien le mot « PRESQUE » à l'esprit, parce que fallait pas oublier que, malgré ses airs de gamin attendrissant, ce type avait quand même fait un carnage quelques heures plus tôt, qu'il l'avait aussi frappé, et qu'il pouvait être TRES flippant. C'était un peu dérangeant cette double personnalité... Quoiqu'il était mal placé pour critiquer les personnes atteintes de ce symptôme. Et puis comme on dit, l'habit ne fait pas le moine ; il faut se méfier des apparences.
Il ne s'en était pas rendu compte, mais même si ses diverses blessures ne lui faisaient plus trop mal grâce aux pansements, il ressentait toujours un gros bleu à la nuque qui le lançait à chaque fois qu'il bougeait sa tête. -On se demande d'où ça vient tient....-
Il allait reposer sa tasse pour prendre une bouchée de son petit déjeuner quand une main furtive passa sous son nez pour lui voler sa fourchette. Sur le coup de la surprise, il sursauta, étouffa un cri, et évita de justesse de se renverser du café brûlant sur les jambes ; avant de se retourner, bien qu'il savait déjà à qui appartenait cette main, et cette voix.
*Comment ça c'est trop salé ! Bah c'est de la quiche en même temps ! T'as déjà vu de la quiche au sucre ducon... Oh wait... *
Son hôte n'avait pas du tout, mais alors pas du tout l'air d'avoir la tête sur les épaules. Se sentant comme ignoré, Sylvio se demanda s'il faisait parti du décors... Il s'attendait à se prendre des tas de répliques pas très agréables sur la tronche, mais en fin de compte, l'autre faisait comme s'il n'existait pas, et vaquait à ses propres occupations. C'était rassurant dans un certain sens, le pianiste ne risquait pas de passer par la fenêtre, ou de se faire assassiner... Mais bon, faut avouer que c'était aussi..hum, vexant ?
« Houhou... je suis... là »

Blessé dans son humour propre, il étouffa un rire moqueur en voyant son hôte tenter vainement d'attraper un mug trop haut pour lui. Sylvio aurait pu se lever pour aller l'aider, mais il n'avait pas envie de mourir, et puis c'était bien fait pour lui !
Finalement c'était peut-être mieux ainsi, il n'avait plus qu'à partir après avoir fini de manger, ni vu ni connu... Bon, il n'aurait pas remercié son « sauveur » mais temps pis.
Fier de son plan, Sylvio engloutit les restes de sa quiche, bu sa dernière gorgée de café, et prépara son corps à se lever.  Il allait définitivement se lever de sa chaise quand une voix l'en dissuada tout de suite.

*Ce que je fous ici ? Bah c'est pas plutôt à toi de le savoir ? ... T'es amnésique ou quoi ! *

Il se tut, et préféra attendre que son interlocuteur revienne enfin sur terre, un peu effrayé de ne pas avoir pu s'enfuir à temps. Néanmoins, il ne put s'empêcher de réagir à la phrase qui suivit :

« EH ! Je suis pas un boulet ! Et pis j'avais faim alors j'en ai profité pour me servir dans ton frigo me faire à manger avant de partir, et puis je voulais te dire merci à voix haute. » bougonna-t-il d'un air outré.

Il n'avait même pas l'impression de parler à un adulte, ce qui le gênait encore plus.

« Euh... ça va ? Enfin, t'as été blessé hier et tout...tu as quel âge au fait ? Parce que, je veux dire... euh... non rien du tout » acheva-t-il en se levant.

Bien que le monstre qu'il avait en face de lui avait l'air calme et d'assez bonne humeur, il ne voulait pas se risquer à lui lancer des piques.  Non, en fait, il ne voulait pas se risquer à rester dans la même pièce que lui. Il s'éloigna et repéra la salle de bain en murmurant un « je... je vais prendre une douche ! » puis il fit un pas dans ladite petite pièce.

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fei Weitan
avatar

Shadow Heartless
Messages : 81
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : Dans un trou paumé...

ID Second Life
Identifiant: RED Shadow
Age: 25 ans
Pouvoir: Pain / Blade of Shadow

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Sam 6 Sep 2014 - 1:26

Notre jeune asiatique sourit à la remarque du blond, Il était faible, mais au moins il avait un caractère bien trempé et Fei aimait ce genre de tempérament.
Il fixa l'homme d'un air amusé, mais il fronça les sourcils quand celui-ci poursuivis et aborda son age...Donc sa taille...Mais Fei ne se sentis pas agressé, juste agacé, il reposa sa tasse sur la table et répondis sur un ton sec mais pas agressif voir honteux:

-...Je vais bien et puis avoir mal ce n'est pas un problème...Si tu tiens à le savoir, j'ai 25 ans... Je ne les fait pas je sais...

Si Fei n'aimais pas que l'on parle de sa taille c'était avant tout parce que les souvenir de sa petite enfance lui revenait en mémoire... Car oui s'il est petit c'est à cause de son enfance douloureuse et à chaque fois lui rappeler sa taille c'était comme lui poignarder le coeur...Ce qui l’amenait à s'énerver pour extérioriser.
L'asiatique était plutôt docile, en même temps il était chez lui donc forcément, il n'était pas sur ses gardes et puis l'homme en face n'était pas une nuisance et son pouvoir ne risquait pas d'atteindre Fei.
Le blond tourna dans l'appartement, Fei le suivis du regard se demandant ce qu'il faisait.
Puis quand l'homme lui dit qu'il allait prendre une douche Fei lui répondu simplement:

-Oui vas-y!

Fei le regarda pénétrer dans la salle de bain, il se frotta l'arrière de la tête puis bu une gorgé de chocolat et il pensa

"...Il est vraiment bizarre..."

Il bailla, puis tourna la tête vers la porte d'entré, il entendis des grattements. Il se leva et embarqua avec lui sa tasse, il ouvrit porte et un chat noir pénétra dans l'appartement, Fei sourit et referma la porte, il dit doucement:

-Luna! ça faisait un moment~

Il rigola, sa voix s'était adoucit, le chat se frotta à sa jambe. Fei s'agenouille et caressa le chat, celui-ci ronronna et grimpa dans les bras de l'asiatique qui se mit à rire.
Luna était un chat errant qui s'était attaché à Fei et qui le suivait un peu partout, inconsciemment Fei s'était lui aussi attaché à ce petit chat à la fourrure noir.
L'asiatique se releva tenant contre lui Luna qui continua de ronronner et de frotter sa tête contre le cou de son maître.

Fei se dirigea vers le frigo et pris une boite de thon à moitié ouverte et mis le contenu dans une petite assiette qu'il posa sur la table, il posa Luna à côté de l'assiette.
Luna se jeta sur l'assiette et en mangea le contenu avec gourmandise, Fei rigola malicieusement attendris et caressa la fourrure noire puis dit doucement:

-Tu as drôlement faim~

Il attrapa sa tasse, puis se dirigea vers le fauteuil près de la fenêtre ou il se posa tranquillement, il fixa le paysage à travers la fenêtre.
Il resta en pyjama, il avait un peu la flemme de s'habiller. Une fois son repas finis, Luna revins vers son maître, il lui grimpa sur les genoux tourna et se roula en boule.
Fei le caressa et lui dit tendrement:

-Au moins toi tu ne me juge pas~

Luna se mit à ronronner de plus belle et lécha la main de son maître qui se mit à sourire attendris:

-T'es vraiment trop chou!

Il rigola doucement et continua de caresser son chat. Il appréciait ce moment simple.
Il oublia l'existence de son hôte dans la salle de bain.
Ce genre de scène était plutôt normale et habituelle...Mais bien sur personne n'avait encore vu Fei ainsi.
Il n'était vraiment pas une mauvaise personne il avait réellement bon fond...Mais il savait être cruel envers ceux qui l'était avec lui.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Mar 23 Sep 2014 - 20:28

Peu désireux de faire face à son hôte, le jeune blond s'enfuit dans la salle de bain. Une fois enfermé dans la petite pièce, il soupira et se déshabilla lentement. Il avait encore mal à certains endroits, même si on l'avait bien soigné pendant son sommeil forcé... D'ailleurs, plus il y pensait, moins il comprenait le comportement de celui qui l'avait aidé; dont il ne connaissait même pas le nom au passage.
Une partie de lui-même était même un peu déçue qu'on ai donné une fin prématurée à ses souffrances, mais nous n'en parlerons pas, car Sylvio en était à peine conscient, voir pas du tout. Pour l'instant, il se sentait au contraire, assez gêné et redevable.
Il soupira et glissa son maigre corps sous l'eau brûlante. Après s'être totalement engourdit les membres au bout de longues minutes à rêvasser, il sortit enfin, se sécha et mit les vêtements qu'on lui avait prêté.
La prochaine étape serait surement de remercier son hôte, puis de rentrer chez lui.
Il ouvrit la porte et revint dans la pièce principale. C'est avec un air étonné qu'il dévisagea le nouveau venu et la personne qui le caressait. Il ne s'attendait pas à voir un tel chat ici et il s'attendait encore moins à voir son hôte s'occuper gentiment de lui. Cette vision là superposée à celle du monstre qu'il avait vu dans la rue lui donnait une sensation étrange voir gênante. Surtout qu'au final, en plus de son jeune âge, cet homme faisait vraiment "enfant" par moment, c'était troublant !

-"C'est le tien ? Il est mignon ... " murmura-t-il en affichant un grand sourire, oubliant un peu son désarroi.

Il laissa son regard détailler le félin avec douceur pendant quelques instants, avant de revenir à la réalité.

-"Je dois avouer que j'ai du mal à comprendre pourquoi tu l'as fait, mais merci pour toute ton aide..." lâcha-t-il en fixant de nouveau son hôte.

-"T'es un mec bien au final..." murmura-t-il comme pour lui même.

Il vint s'appuyer contre le rebord de la fenêtre et regarda à l'extérieur. Ce n'était pas comme si la vue était belle ou moche... C'était simplement les ruelles de Luxuria. Sylvio les connaissait trop pour pouvoir les trouver belles, et il n'avait pas assez d'objet de comparaison pour pouvoir dire qu'elles étaient moches. C'était simplement le seul endroit où il arrivait encore à vivre correctement... Même si sa vie était loin d'être saine.

hrp:
 

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fei Weitan
avatar

Shadow Heartless
Messages : 81
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : Dans un trou paumé...

ID Second Life
Identifiant: RED Shadow
Age: 25 ans
Pouvoir: Pain / Blade of Shadow

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Jeu 25 Sep 2014 - 23:47

Feitan avait totalement oublier l’existence de l'homme dans la salle de bain, il ne l'entendis pas sortir et lorsqu'il entendis la voix de celui-ci, Feitan sursauta légèrement, il se retourna rapidement vers la voix pour finalement reconnaître l'homme blond qui squatter sont appartement. L'asiatique ne répondit rien, il ne fit qu’acquiescer lorsque l'homme dit que Luna était mignon, il concentra de nouveau son attention sur le chat, le regardant tendrement et le caressant de plus belle.
Il s'arrêta lorsque l'homme le remercia, Fei fronça les sourcils. De nouveau il se fit méfiant, il ne dit cependant rien, mais la réflexion "T'es un mec bien au final,...." ne passa pas auprès du petit homme.
Il suivit du regard le blondinet qui s'était posté à la fenêtre, l'homme n'eut pas vraiment le temps d'admirer longtemps le paysage...
Fei s'était déjà relevé, il dégageait une certaine hostilité et lançait un regard assassin qui aurait pu être nettement perceptible, même si la personne ne le regardait pas. Il retourna violemment l'homme face à lui, Luna avait sentis les intentions de son maître et c'était posté sur son épaule. Bien que debout, Fei était bien plus petit que l'homme, ce qui l'agaça. Il claqua sa langue contre son palais signe d'une extrême mauvaise humeur.
Son sabre était dégainé et se trouvait sous la gorge du blondinet. Un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres, lui donnant un air plutôt mauvais. Avec une voix plus rauque et surtout menaçante, Fei dit à l'homme:

-Ne te méprend pas! Je ne t'ai pas "aidé" par charité, si je l'ai fait c'était pour moi et pour personne d'autre. Je me fiche bien de tes remerciements, tu peut te les garder!

Il baissa son sabre, se rapprocha de l'homme. Il sorti de la garde de son sabre un petit couteau, avec une grande rapidité il poignarda l'homme à l’œil enfin il arrêta son poignet juste avant que la lame n'atteigne la pupille de l'homme, c'était précis à en être effrayant, la lame était tellement près de l'oeil qu'il ne suffisait que d'avancer encore un peu pour le percer. Fei se mit à rire et dit d'une voix plus grave:

-Je ne suis pas "gentil" imprime toi bien sa dans le crane si tu ne veut pas que je te transforme en sashimi!

Fei passa la lame froide sur le visage de l'homme, effleurant doucement sa joue avec lenteur et sans une once de douceur, puis il rangea sa lame. L'asiatique soupira et dit finalement d'une voix basse et plus neutre:

-...Malheureusement personne n'est gentil en ce bas monde....

Il l'avais dit avec une certaine tristesse nettement perceptible. Il détourna le regard et s'éloigna d'un pas de l'homme, il n'avait pas franchement l'habitude d'avoir quelqu'un dans son espace personnel, ce qui était..Gênant? Oui Fei était en fait gêné d'avoir quelqu'un chez lui, il ne savait pas comment réagir ni comment se comporter, mais bon encore faut il comprendre le fonctionnement de notre jeune assassin... Feitan, se tourna vers l'homme et soupira une nouvelle fois... Bon il avait peut être était un peu fort. Il posa ses mains sur ses hanches penchant légèrement la tête de côté, une pose qui n'était pas vraiment convaincante et qui faisait penser de nouveau à un adolescent, il dit doucement:

-Tu ferais mieux de faire gaffe à tes fréquentations... Tu ne tombera pas toujours sur moi en cas de pépins et je ne suis pas toujours de bonne humeurs... Comme tu viens de le voir j'ai l'humeur changeante malgré moi...Tu as un pouvoir super sympa apprend à le maîtriser au moins tu pourra te défendre contre n'importe qui!

Fei était un peu tomber "amoureux" du pouvoir de cet homme, en même temps c'était un masochiste accomplis. Bien sur la capacité de cet homme ne marchait pas sur Fei dans le sens ou ça le rendait plus puissant qu'autre chose, comme ce qui c'était passé la veille...
L'asiatique ne pu continuer de parler car Luna qui était rester jusqu'a maintenant silencieux sauta au visage de l'homme pour le griffer, Fei écarquilla les yeux, il ne s'attendait pas à ce que Luna fasse ça.
Il se précipita sur l'homme et rattrapa le petit sauvageons:

-Lu...Luna! Lâche le!

Fei ramena à lui le petit chat qui se remis à câliner son maître, Luna tourna la tête vers le blondinet et feula méchamment avant de se nicher contre le cou de son maître.
Fei caressa le petit chat, puis regarda l'homme et demanda presque inquiet:

-....ça...ça va? Désolé, d'habitude il ne fait pas ça...

Il passa furtivement sa main sur la joue du blondinet, avec une extrême douceur. Ce qui contrastait avec la lame du couteau qui était passé au même endroit plus tôt.
Les sautes d'humeur de Fei était assez impressionnante, un petit... Très gros fossé se ressentait entre sa gentillesse naturelle et son hostilité naturelle... Une sorte de yin et de yang intérieur qui avait du mal à s'équilibrer... En même temps personne n'avait essayé de comprendre Fei ou bien de tenter d'équilibrer cette balance d'humeur, donc Fei était plutôt instable et la solitude n'avait rien arrangé à son cas...

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Dim 23 Nov 2014 - 19:43

Absorbé par la vue depuis la fenêtre, la pianiste grimaça en sentant une main le retourner brusquement et fixa le petit homme en face de lui, qui s'était à nouveau transformé en sorte de démon, comme il avait vu la veille...
Sylvio retient dans sa tête qu'il devrait éviter d'avoir affaire à cette personne et surtout de lui devoir des remerciements plus tard, enfin, c'est ce que toute personne censée ferait. Sauf qu'il n'était pas sûr de faire partie de cette catégorie-là...

-"Ah bon... excuses moi si on m'a bien éduqué et apprit à dire merci !" lâcha-t-il en levant les yeux au ciel.

Etrangement, malgré la lame qui se trouvait juste sous son oeil, ce n'est pas comme s'il avait peur de se le faire crever. Enfin plus exactement, une partie inconsciente de lui-même trouvait la situation tellement amusante qu'il en oubliait toute règle de sécurité et d'auto-survie. C'était cette lumière de folie qui s'allumait dans ses yeux à chaque fois qu'il se retrouvait en grand danger...
Il frissonna en sentant la lame froide passer sur sa peau et soupira tout de même de soulagement lorsque l'asiatique rangea enfin ses armes et recula.

Comment une personne aussi changeante en humeur pouvait-elle exister ?
Il ferma les yeux et s'assit lentement contre le mur.

*ça c'est sûr..* pensa-t-il en entendant la remarque du gamin concernant le monde et les gentilles personnes.

-"Huuuu... Ce n'est pas comme si je les choisissais... Sinon je ne traînerais avec personne. Mais c'est mon métier tu sais, faut bien que je bouffe et que je paye mon appartement. Entre vendre de la musique et vendre son corps, il y en a un qui rapporte beaucoup plus." dit-il en fixant le plafond.

C'est vrai que quand certains clients le remarquaient jouer dans des bars, c'était rarement pour sa musique et ce qu'ils lui demandaient n'était presque jamais de les suivre pour jouer du piano... Et pourtant c'était son rêve depuis le début que de finir en vrai musicien. Mais même ainsi, à cause de cette folie auto-destructrice qui sommeillait en lui, il n'arrivait jamais à refuser, surtout si c'était des personnes dangereuses

Quand à son pouvoir, il arrivait rarement à le contrôler consciemment donc ce n'était pas vraiment une arme de défense à ses yeux... Mais ça, il préféra le garder pour lui même et il ne dit rien.
Il allait se plonger encore un peu plus dans ses pensées quand une boule de poils  de griffes atterit sur son visage et l'en empêcha.

-"AAAAAH !" Il roula sur le sol sous le coup de la surprise et essaya vainement de se protèger, puis il se releva subitement quand on lui enleva enfin son ennemi qui s'avérait être.... le chat qu'il avait qualifié de "mignon" quelques minutes auparavant.

-"ça... ça va. J'ai connu pire.." murmura-t-il en se frottant le visage.

-"Je vois que même ton chat ne me souhaite pas la bienvenue ici." soupira-t-il en se levant.

Le pianiste se demandait vraiment dans quel but on l'avait amené ici et soigné, il n'arrivait toujours pas à comprendre. Par contre, ce qu'il avait comprit, c'était que cet homme était justement inconpréhensible !
Il se dirigea vers la porte et effleura la poignée d'une main.

-"Je rentre chez moi... Tu pourrais au moins me dire ton nom ? Je m'appelle Harmony... A une prochaine fois peut-être... Ne meurs pas en attendant. " dit-il en ouvrant la porte.

En temps normal, ce n'est pas en disant au-revoir que l'on se présente à quelqu'un d'autre, mais aucune des personnes présentes ici n'étaient vraiment normales...

hrp:
 

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fei Weitan
avatar

Shadow Heartless
Messages : 81
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : Dans un trou paumé...

ID Second Life
Identifiant: RED Shadow
Age: 25 ans
Pouvoir: Pain / Blade of Shadow

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   Mar 25 Nov 2014 - 0:59

En toute honnêteté, le ton insolent de cet homme agacé fortement le petit asiatique. L'homme ne sourcilla pas alors qu'il avait faillis se recevoir un couteau dans l’œil, cela força l'admiration du petit brun.
Il ne savait pas si cet homme était fou ou bien juste stupide, mais il ne chercha pas plus loin c'était juste...Amusant.
Après tout il ne rencontrait pas souvent des personnes aussi intéressante.

Il ne compris pas non plus ce qu'il disait, il ne pouvait pas s'en empêcher? C'était étrange, mais Fei avait un peu l'impression de comprendre, tout comme lui ne pouvait retenir ses excès de colère, l'homme ne devait sans doute pas réussir à retenir ses envie de frôler le danger.
Il comprenais plus que bien le fait que ces "impulsions" pouvait dicter la vie d'une personne, combien de fois avait-il cédé a ses impulsions? Fei ne s'en souvenait plus, mais c'était à la fois effrayant et fascinant...Voir excitant.
Cette pensées fit sourire le petit asiatique.

Il pressa contre lui le petit chat, Fei sentis l'amertume dans la voix de l'homme lorsqu'il dit qu'il n'était pas désiré par le chat. Ce qui n'était pas faux, le chat avait sans doute du sentir l'intérêt qu'éveillé l'homme chez son maître, et dans un excès de jalousie il l'avais griffé...ça ou bien le fait qu'il ai pénétré "son" térritoire ou jamais personne n'avais posé les pieds. Dans tout les cas, Luna ne portait pas dans son petit coeur l'Homme qui était dans l'appartement de son maître.

Sur le coup Fei rit un peu, mais il s'arrêta en voyant l'homme se diriger vers la porte. Il ne bougea pas, il ne fit que caresser le petit chat et fixa l'homme du regard.
Lorsqu'il dit au revoir et qu'il se présenta, Fei laissa échapper un petit rire et répondis avec un sourire étrangement doux:

-Red Shadow....Mais appel moi Fei.... Je te retourne ton conseil, un Game Over ne me fait pas peur au contraire~

Il le regarda passer le pas de la porte et ajouta juste:

-On se reverra...Une fois que deux fous se rencontre, ils ne peuvent plus s'éviter~

Il tourna les talons et rit doucement, il reparti s'asseoir sur son fauteuil. Il ne regarda pas Harmony partir, il entendis juste la porte se fermer.
Il caressa son petit chat, le grondant un peu. Fei avait fait une rencontre intéressante, il savait qu'il le reverrait à un moment ou à un autre...Après tout il était tombé amoureux de ce pouvoir fascinant.

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'est-ce que tu me veut? Viens un peu plus près que je te fasse tâter de ma lame [PV Harmony]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Duvalier veut-il redevenir président?
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]
» Que Veut Hamas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rp Finis-