AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]   Lun 20 Avr 2015 - 15:25

Cela faisait maintenant un bon mois qu'il n'avait pas vu Naelly, le roi de l'Envie lui avait laissé le temps de se poser, voir même de s'installer dans sa nouvelle demeure. Ce n'était pas lui qui avait prit le temps de régler le soucis de propriété, Shen, comme bon second, avait fait le tout avant même le passage du jeune musicien. Quand il se présenta la première fois pour en parler, il n'avait même pas eu besoin de s'expliquer ou même de dire la raison de sa venue. Non, juste la présence de sa signature au bas d'une feuille et le contrat était rempli. Shen n'avait pas oublié de préciser au jeune homme de tenir ses engagements non savoir rajouter derrière, de manière amère, que c'était une bien maigre compensation pour le peu d'effort à fournir pour ce toit dans le quartier du Lagon Bleu, Ce n'était pas qu'il était déçu du don c'était juste que... Shen avait trouvé ça trop facile de lui accorder tout ceci juste par envie. Il avait tendance à garder les pieds sur terre contrairement au roi. Ce n'était pas toujours facile d'ailleurs de réprimer ses envies de lui rappeler que tout ne se gérer pas sur un coup de tête comme il pouvait le faire très rarement, mais de temps à autre. D'ailleurs la conversation avait été un peu houleuse avec Fènnù à ce sujet mais le ton avait été toujours aussi calme et très poli... Ce qui rendait pire l'échange car ce n'était pas des missiles d'agressivité qui était envoyé entre eux, mais de subtil coup de stylet entre les cotes ou les omoplates. Cela les avait mit en froid, bien qu'ils y avaient entre eux des sourires et des faux semblants, les échanges n'étaient plus ce qu'il y avait de courtois ou même de plaisant. Le stricte minimum, la politesse en prime et une fois cela fait, ils ne se voyaient que quand tout deux, le devaient et pour les affaires d'Invidia. De toute façon Fènnù savait qu'il était dans son bon droit et que le premier pas ne viendrait pas de lui, mais de son second, d'ailleurs Shen le savait aussi. Mais que voulez-vous, quand on a l’orgueil  mal placée.

Quand le mois s'écoula et que le jour de venue de Naelly. Fènnù prit le luxe de demander à son second de faire à nouveau l'accueil, histoire de le mettre en nouveau en face des choix de ce dernier. Ce qu'il avait d'ailleurs accepté en grinçant des dents. Le roi de l'Envie s'était mit à l'attendre, assis, devant le jardin zen qu'il avait fait installé au centre du manoir.

La bâtisse asiatique était immense, du rouge, du noir, des dorures, un peu de superflu, quelques statues à l'entrée. Shen attendait déjà l'arrivée du jeune homme et l'accompagnera à travers le petit dédale de couloir sans même échanger un mot ou un regard. Il aura juste pu entendre

« Le roi de l'Envie vous attend. »

Il fera longer à Naelly tout un parterre de fleurs alors que ses pas résonneront sur le sol en bois en suspension pendant la traverser pour longer le jardin. Fènnù sera assis sur un coussin, les genoux en premier et le kimono remplié de manière soigneuse. Il était penché sur une feuille de papier A3, un fin pinceau en main à dessiner quelques estampes d'un tigre sur une montagne, assez basique dans les traits et la construction. Il n'offrit pas un regard au duo qui arriva près de lui. Non, il était entrain de regarder à l'opposé. Un jeune homme se déplaçait de manière un peu nonchalante, une théière en main ainsi que deux tasses et un autre coussin. Il s'inclina avec un petit sourire espiègle sur le visage, quand il arriva à hauteur du roi de l'Envie, déposant le tout de manière réglementaire et précise à coté du King et se redressa en faisant un petit coucou de la main rapide à Shen et à la personne qui l'accompagnera avant de s'éclipser de son coté toujours souriant. Pour sa part Shen, ne fera pas la démarche d'aller plus loin et s'inclinera sans même faire l'effort d'annoncé Naelly au roi et de s'éclipser pour des affaires plus « urgentes ». Plantant l'harpiste seul avec le roi non loin.

Fènnù portait un kimono cette fois-si mais totalement ouvert sur les épaules et le sommet du torse. Le cheveux hauts et attachés  comme à son habitude par deux pics. Il était baigné par la lumière du soleil, se réchauffant grâce à ce dernier en ayant un léger sourire pour lui-même. Ravi de prendre un peu de temps pour lui et son art comme il le disait.

Ne le fait pas sursauter jeune homme, il pourrait perdre son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]   Mar 21 Avr 2015 - 14:31

Le jour du "rendez-vous", Nael était totalement stressé... Il avait peur de revenir à Stigma Rain, non pas qu'il avait peur du roi....Enfin si un peu, mais il avait encore plus peur de Shen. Il se souvenait de l'amertume avec laquelle il s'était adressé à lui, Nael n'aimait pas qu'on lui parle ainsi...ça l'avait vexé.
Le harpiste appréhendait le fait de devoir affronter à nouveau Shen, c'est le cœur lourd qu'il emballa son Shamisen, minutieusement il emballa son instrument dans un tissus de soie bleu joliment décoré de motif floraux, il scella l'instrument avec une cordelette rouge. Le tissue de n'échappera pas ainsi. C'était un instrument précieux, un Shamisen Traditionnel en bois et en peau de serpent.
Nael avait eut du mal à apprendre à jouer de cet instrument, il n'y as que trois corde, ce n'est pas ce qui rend facile l'apprentissage de cet instrument.
Il faut beaucoup de technique et de dextérité pour pouvoir jouer du Shamisen. Nael avait appris plusieurs musiques, plusieurs mélodies... Il les avait mémorisé pour avoir un répertoire décent pour le Roi et surtout pour ne pas l'ennuyer. Il avait été assez difficile de trouver les partitions pour les plus vielles d'entre elle, mais à force d’effort, Nael avait réussit à se forgé un répertoire très varié en matière de musique asiatique traditionnelle.

Le brun devait maintenant s'habiller, il avait préparé ses affaires la veille, il pris donc une douche histoire de se détendre. Une fois bien propre, il s'habilla rapidement comme d'habitude une chemise légère et un pantalon fluide suivant les courbes de son corps.
Nael attacha ses cheveux avec un petit élastique noir, ses cheveux retombèrent dans sa nuque. A cause de l'humidité, ses cheveux avaient légèrement ondulé.

Une fois fin prêt, le harpiste vint chercher son instrument, le prenant avec précaution entre ses bras puis il quitta sa petite maison. Une fois qu'il fut dehors, il inspira et expira doucement....Comme pour se calmer, Nael resta quelques instant dans son jardin, il fixa ses rosier. Puis une fois plus ou moins détendu, il se décida à partir.

Bien que le brun ne sorte pas souvent, il avait réussit à retrouver facilement le chemin Stigma Rain, il était arrivé un peu en avance. A peine était il arrivé devant le palais de Fènnù qu'il se sentis mal à l'aise, une boule dans son ventre commença à tambouriner. Il avait envie de fuir en courant, cette envie s'accentua lorsqu'il aperçu Shen...Décidément Shen lui faisait peur....Plus que le roi.

Nael inclina légèrement la tête pour dire bonjour, tandis qu'il baissa son regard pour fuir celui de Shen. Il était beau, mais le harpiste se souvenait de l'amertume des mots de cet homme....ça ne plaisait pas au harpiste d'autant plus que la dernière fois qu'il était venu, l'ambiance entre le roi et Shen avait été assez tendu...Il avait eut l'impression d'être l'objet d'un froid et d'une dispute entre les deux hommes... Ce n'était pas qu'une impression et il n'aimait pas ça.
Il espérait qu'entre temps le roi et Shen s'était réconcilié.....

C'est tête baissé que Nael suivit Shen dans les couloirs, un silence pesant s'étant installé entre eux jusqu'à ce qu'ils arrive jusqu'au roi.
Une fois Shen dans la même pièce que Fènnù, l'ambiance sembla se détériorer...Bien qu'aucun mots ne sois prononcé, Nael sentait bien qu'il y avait actuellement conflits... Il n'aimait pas ça, Nael serra contre lui son Shamisen, il était plus que tendu là.

Shen commença à s'en aller, le musicien ne pouvait pas laisser les choses ainsi. Sans réfléchir plus, Nael rattrapa Shen, il se plaça devant lui sur son chemin, puis il planta son regard dans celui de l'homme face à lui et il dit sérieusement :

-Attendez s'il vous plais...

Le harpiste glissa ses doigts dans le tissue de soie qui recouvrait son instrument, puis il en sorti un papier qu'il tendit à Shen. Il glissa ce papier dans la main de l'homme et dit :

-Je n'en ai pas l'air.....mais je suis un travailleur...Je n'aime pas l'argent facile, que les choses me tombe toute cuite dans la bouche...Je tiens à ma liberté et à payer mon chez moi....Donc tenez...

Le harpiste s'écarta ensuite, il baissa le regard et dit timidement sur un ton de confession :

-Je....J'avais l'argent nécessaire pour acheter la maison que le roi m'as offerte....mais j'avais peur... J'ai une peur bleu de sortir tout seul le soir... Comme le lieux où je travail est plutôt loin des Lagon Bleu, je n'arrivais pas à me décider à acheter cette maison... J'ai parlé de mes craintes au roi....Et il me l'as offerte....maintenant que je suis dedans...Je me sens mieux....Finalement le fait que ce sois isolé de la ville est mieux que ce que je pensais....J'ai encore peur sur le trajet entre chez moi et mon lieux de travail...mais j'arrive à gérer...

Nael releva le regard, puis il dit :

-J'ai un contrat avec le roi....mais je tiens à payer cette maison moi-même...Je vous ai donné l'argent vous en faite ce que vous voulez, mais je n'y toucherais pas... Je viendrais jouer pour mon plaisir et pour celui du roi jusqu'à ce qu'il se lasse de ma musique....

Le brun souris adorablement, puis il dit légèrement sur un ton de reproche :

-Après tout, ma musique bon marché risque de lasser vite le roi, il vaut mieux que je rembourse avec de l'argent qu'avec ma médiocre musique...

Oui....Nael était un peu rancunier quand il s'agissait de sa musique et ça se ressentait. Il souriait, mais il était clairement de mauvaise humeur. Nael s'inclina légèrement pour s'excuser , puis il dit poliement :

-Je ne vais pas faire attendre le roi plus longtemps....Si vous voulez écouter vous êtes le bienvenu... Enfin vous avez sûrement mieux à faire que d'écouter ma musique n'est-ce pas ?

Ces adorables petit pic que Nael lance... Il était bel et bien vexé....La seule manière de le vexer c'était de rabaisser sa musique, il avait sa fierté de musicien....Ça l'avait taraudé pendant tout le mois ce qu'avait dit Shen...C'était sorti d'un coup... Même s'il était clairement pas de taille contre Shen, il avait tout déballé d'un coup. L'homme semblait d'ailleurs un peu surpris, tandis que Nael se dirigea vers le roi. Shen quand à lui avait encore un peu de mal à réaliser ce qu'il s'était passé.


Mais le brun n'y prêta pas attention, il se planta à côté du roi, il laissa Shen dans sa confusion, il lui avait dit tout ce qu'il avait à dire, maintenant il pourra être plus gentil avec Shen par la suite...
Nael se posta non loin du roi, Il ne dit rien, il regarda juste ce qu'il faisait, il fut fasciné par la beauté du dessin. Mais il ne dit rien, il ne dit pas bonjour au roi...Non ça il lui souhaiterais la bonne journée avec sa musique.
Il regarda le dessin quelques instant avant de chercher ou s'asseoir.
Il repéra un coussin, silencieusement et d'un pas léger, il se dirigea vers celui-ci.

Le brun s'assit en seiza, puis il posa devant lui son précieux instrument, il le déballa soigneusement, replia le tissue de soie, puis il se redressa et pris son Shamisen. Sa posture était parfaite, droite et gracieuse... Avec le kimono adéquat il aurait sûrement pu rivaliser avec la beauté d'une Geisha. Mais de toute manière, il ne savait aps mettre un kimono et ça ne lui a jamais traversé l'esprit donc...

Nael ferma les yeux, puis il caressa du bout des doigts les cordes de son Shamisen, il respira lentement. Il n'était plus stressé...Il n'y avait que lui et son instrument. Nael rouvrit les yeux, le petit garçon timide avait laissé place au musiciens sérieux et sur de lui, il attrapa son plectre en ivoir, puis doucement il commença à jouer.
Ses doigts pinçant et caressant les cordes, Nael avait choisis de commencer par une musique populaire Chinoise.
La mélodie était légère et gracieuse, le musicien semblait jouer avec facilité, les notes dansait, bien que l'air sois respecté scrupuleusement, Nael avait pris possession de la musique se laissant aller à quelques fantasy qui ne fit que rendre la musique plus belle.

Tout du long, Nael garda un air sérieux accroché à son visage, ses yeux fixant les cordes de son Shamisen, un sourire apparut même sur les lèvres du musicien, il s'était totalement perdu dans la musique. Le Shamisen semblait répondre aux émotions du musiciens.
A la fin du morceaux, qui dura tout de même un petit moment, Nael ferma les yeux quelques instant, puis il reposa délicatement son Shamisen sur le tissue de soie. Puis il releva le regard vers le roi, lui adressant un léger sourire assez attendrissant, puis il dit gentiment :

-Bonjour Fènnù~

…..Définitivement, Nael était quelqu'un de bizarre, mais il s'en fichait un peu. Le regard de Nael se glissa vers sa main qui pinçait les cordes un peu plus tôt, il la fixa un long moment, puis il laissa retomber sa main sur sa cuisse et il fixa son attention sur Fènnù il demanda :

-Voulez vous que je joue un morceaux particulier pour accompagner votre art ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]   Mer 22 Avr 2015 - 10:21

Qu'est ce que Shen devait rajouter à tout cela une fois que c'était dit ? Il avait payé et ce n'était qu'un cage de plus de venir jouer de la musique pour le roi. Le second de Fènnù n'avait donc pas, jamais, son mot à dire, mais pourtant, cette forte tête ne pouvait s'empécher de le faire régulièrement, il ne voulait pas se faire marcher sur les pieds et dire amène à tout comme certains laissés faire. Non, il n'était pas de ce bois là, ce qui avait surtout surpris l'asiatique qui accompagnait le roi de l'Envie, ce n'était pas les mots de ce dernier, non le roi étant plus tranchant et acide que beaucoup ne pouvait être. Non c'était l'assurance qui lui avait permit de prendre la parole face à lui. Il avait tellement envie de lui dire qu'il n'était pas Fènnù, qu'on ne le charme pas grâce à des doigts sur une des cordes ou en jouant de la flûte devant un cobra qui se fait hypnotiser par les gestes de ce dernier, mails il se retenu, même si son regard en disait très long face à Naelly.

Shen posa le regard sur le jeune homme puis sur l'argent. Gardant les bras dans le dos, ses doigts glissant sur ses ongles manucurés pour se faire son propre mal qui lui permettait de garder la langue à l'intérieur de la bouche pour éviterl es méchanceté.

« Votre argent est refusé, je ne suis pas celui qui décide de revenir sur ses décisions ou ses engagements, parlez-en au roi. » De ce fait, il ne bougea pas les mains, refusant tout simplement l'argent. S'il voulait tant payer, pourquoi il n'allait pas voir le roi ? Il se ferait un plaisir de prendre ton argent, s'il avait ENVIE de gérer son domaine de manière LOGIQUE. Oh, il aurait tellement envie de dire que la musique n'est qu'une chose secondaire sur Second Life, que tout est obsolète par rapport à la gérance d'un domaine, mais l'infini patience du roi le dépassait des fois. Il était tenté de répondre à ce petit insolent qui voulait jouer au plus mâlin avec lui mais la dernière réplique le cloua sur place car non seulement, elle le remit à sa place, gentiment, mais de manière imprévu. Il grinça des dents à tout ce petit manège. Ce jeune homme n'était pas aussi pure et propre sur lui qu'il pouvait laisser paraître ou la présence de Fènnù avait déjà déteint sur ce jeune monstre à en devenir. Il s'isola donc pour travailler sur le royaume de l'Envie, laissant le perdu dans les dessins et celui dans la musique discutaient crayon et guitare comme deux ados en art plastique. Rageux ? Oui et alors...

Dans ce genre de moment, quand Fènnù n'est conscient de rien, on aurait presque envie de dire, heureux les simples d'esprits, n'est ce pas ? Le roi de l'Envie avait voulu tenter l'expérience. Naelly était arrivé entier, Shen ne dormait pas sur place ou sur un coin d'un mur sous les pouvoirs du jeune homme. Cela s'était relativement bien passé, non ? Il ne prêta pas attention à tout l'installation du jeune homme qui venait de se poser à coté de lui. Il le laissa faire, paisiblement et calmement, cela aurait pu durer dix minutes comme une heure qu'il n'aurait pas réagit ou même inviter son musicien à se dépêcher. Oui le kimono aurait été de rigueur, ne t'en fait pas, Fènnù t'en trouvera un jolie et féminin rien que pour toi Naelly. Tu serais si MIGNON !

C'est un mouvement de ses lèvres qui s'étira un peu plus quand la musique commença à couler dans ses oreilles. Il se redressa totalement, droit, un peu raide d'ailleurs, mains sur les genoux et yeux clos. Il profita de ce qu'on venait lui offrir comme paiement dans un silence approbateur de toute ceci. Laissant le soleil mordre sa chaire pendant qu'il avait le sourire radieux des rayons et de cette petite pointe de ravissement de la scène. Quand la dernière corde finit de vibrer et que la voix du jeune homme se fit entendre, il pencha la tête sur le coté avec, toujours ce petit sourire ravi.

« Ni hao Naelly. J'espère que la traversée de la citée n'a pas été désagréable. » Non ce n'était pas une accroche commercial, cela se sentait à sa voix, il était sincère dans sa question. Il se pencha vers l'avant, servant deux thé à la senteur cerise qui se déversa dans les narines des deux hommes tout en secouant la tête de manière négative. « Non, non. Joue ce que tu as envie de jouer, je ne suis qu'un spectateur de ton spectacle jeune homme, tu le sais bien. » Puis il se redressa calmement en poussant d'une main la tasse en terre cuite à coté de Nael pendant qu'il enferme une main autour du récipient, repoussant une mèche de cheveux d'une main, il ne se rend pas compte qu'il s'étale un peu d'encre de Chine sur le visage à cet instant. Restant pure et innocent, pas très crédible n'est ce pas ? Mais il pouvait jouer la comédie rien que pour ça tu sais. Il reprit donc sa position de manière nonchalante avec un léger sourire sur les lèvres à patienter la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]   Jeu 23 Avr 2015 - 18:51

Décidément...Nael n'aimait pas Shen, il ne le connaissait pas....Mais il ne l'aimait définitivement pas.
Le harpiste voulait donner l'argent à Shen pour lui montrer qu'il n'était pas un profiteur, il ne voulait pas se défaire de l'engagement auprès du roi, non ça il ne voulait pas.

Mais il ne se sentirait chez lui que lorsqu'il aurait payé sa maison lui même... C'est comme ça, Nael avait peur que le roi se lasse vite de lui et ainsi lui retire sa maison... Avant d'entrer à Second Life, il avait perdu sa famille et son chez lui. Il avait maintenant toujours l'impression que tout pouvait lui être enlevé en une fraction de seconde.
Fènnù n'était pas le genre de personne à faire ça....Mais Nael en peut s'empêcher de voir le mal partout.

Enfin...S'il devait voir ça avec le roi, il le ferait, il voulait mettre les choses au point. Une fois qu'il eut finis de jouer et que le roi lui demanda si la route n'avait pas été désagréable, Nael esquissa un léger sourire et il répondit simplement:

-Non, il fait bon aujourd'hui ça à été agréable de venir jusqu'ici~

Le brun regarda la tasse devant lui, il inclina légèrement la tête et dit joyeusement:

-Merci...mmh ça sens bon la cerise.

Doucement, il avança ses mains vers la tasse en terre cuite. La chaleur était agréable, cela fit sourire Nael, il souffla sur le liquide chaud avant de tremper ses lèvres dedans et d'en boire une gorgé.
C'était délicieux, un nouveau sourire illumina le visage de Nael. Il adorait le thé, mais il n'avait jamais goutté de thé à la cerise comme celui-ci.

Le brun reposa la tasse, puis il leva son regard vers le roi, il remarqua la tache d'encre de chine sur la joue du roi.
Nael ris doucement, puis instinctivement, il tendit la main vers la joue du roi et essuya la tache avec son pouce. Oui là ça ne le dérangeait pas de toucher le roi, il avait un peu oublié la phobie du roi...Il n'avait pas oublié la sienne, mais disons qu'aujourd'hui était un bon jour et puis le roi ne lui ferait rien non?
Le brun finis rapidement d'essuyer la tache, puis il dit:

-...Vous avez une tache sur la joue....Voilà.

Le brun ramena sa main à lui, puis il sourit au roi. Il repris la tasse entre ses mains et bu de nouveau une gorgée de thé. Il reposa sa tasse, puis il regarda le roi et il dit:

-Fènnù?...

Il baissa le regard. Il voulait aborder le sujet de la maison...Mais il ne savait pas trop comment en parler. Nael saisit son courage à deux mains, puis il dit en relevant le regard vers Fènnù:

-J'aimerais vous remercier pour la maison... Je me suis habitué au chemin entre chez moi et le Black Cat...Mais je ne me sens Pas vraiment totalement chez moi...Je...J'aimerais la payer moi-même...Je veux continuer à venir jouer ici pour vous, seulement....J'ai envie que cette maison m'appartienne totalement....Je n'ai pas envie d'avoir l'air d'être un profiteur... C'est vexant... Je ne veux dépendre de personne...Surtout en ce qui concerne l'endroit où je vie... C'est si facile de tout perdre en très peu de temps...

Nael détourna le regard, puis il dit:

-Je sais que l'on à signé un contrat....Je ne veux pas y mettre fin...Je veux jouer pour vous...mais...Pour la maison....Je pense que je dois la payer moi-même....Enfin...je ne sais pas...si vous...Voyez...ce que je veux dire...

Sa voix devenait de moins en moins assuré, comme s'il avait un peu peur de la réaction du roi. Nael semblait un peu froussard aujourd'hui.
Il baissa le regard. Il se sentait un peu stupide. Il ne savait pas si le roi comprendrait son point de vu...




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]   Ven 24 Avr 2015 - 10:13

Shen n'était pas là pour être aimer ou être apprécié par d'autre que par le roi. Ce n'était pas de l'amour ou un sentiment égal, juste qu'il était son second et que pour ça, il devait être exemplaire. Il n'avait pas le luxe d'être trop léger ou trop sévère. Il devait être juste et sans caprice. Le caprice est le luxe du roi et lui n'est là que pour y répondre ou trouver une manière d’accommoder cela à sa sauce pour que les demandes plaisent au roi. Donc si le roi a refusé le paiement d'une demeure, ce n'est pas à lui de le faire, même si l'idée est totalement folle mais cela, il ne s'en cache pas et l'a fait assez ressentir autour de lui.
Mais revenons au présent et laissons le râleur de Shen loin de là, sûrement à se taper la paperasse et à râler sur tout ce qui passe à porter de main. Fènnù écouta les réponses avec grand intérêt à chaque fois, toujours le sourire léger sur les lèvres.

« J'espère qu'il te plaira alors. » lâcha-t-il tout en prenant sa tasse de thé de ses mains et de respirer l'arôme de ce dernier. Il ne comprit pas tout de suite le sourire qui lui était lancé ou attribué à cet instant, voir le jeune homme s'approcher de lui avec la main tendu le fit se crisper l'espace d'un instant, tant de question en l'espace d'une seconde. Il avait les mains propres ? L'instrument, ou avait-il traîné ? Il n'y avait rien de grave sur son visage ? Il recula tout de même le minois par instinct mais pas assez pour éviter le contact tout de même. Il ferma à demi les yeux au contact, non ce n'était pas de dégoût ou de plaisir, juste de crispation avant de le voir se reculer. Reprenant un peu de son souffle alors qu'il entendit la remarque qui le fit tiquer. « Elle est partie ? » Tout de même un peu inquiet, cela trahissait surtout son malaise, ce n'était pas le contact qui le mit un peu plus mal, mais la dite tâche noire... Il était sur que ce n'était que de l'encre ? Fènnù releva sa tasse de thé face à lui et perdit son regard dans son reflet. Ce n'était pas pour le boire, pour preuve, il déplaçait son visage sur le coté pour avoir une vue un peu flou de son visage... Il lâcha par la suite un soupir d'aise, voyant que oui, ce n'était que de l'encre. C'était stupide n'est ce pas ? Mais il avait peur de se flétrir comme une fleur qu'il trouvait bien trop éphémère. Il n'entendit même pas son prénom qui devait censé servir à attirer son attention en plus.

Une fois la peur dissipée, il prit une gorgée du thé, se brûlant un peu la lèvre inférieure sous le contact de l'eau un peu trop chaude de son coté, le petit espiègle avait encore frappé, ce qui fit sourire Fènnù qui revient sur terre dés qu'il entendit Naelly parler. Il recula la tasse de thé, la gardant entre ses deux mains alors qu'il garde le regard neutre sur le jeune homme. Écoutant avec intérêt tout ce qu'il pouvait dire. Il avait l’impression d'écouter une autre version de Shen, d'ailleurs il tiqua en pensant cela avant de finir d'écouter le premier couplet de la réponse. Poliment il attendit la suite tout de même qui arriva bien vite. Il posa sa tasse de thé sur le sol et ferma les yeux, comme s'il cherchait ses mots, les peser avant d'ouvrir les lèvres et de... Garder le silence encore quelques instants, quelques secondes, laissant Nael dans le flou et cela était voulu bien sur.

« Tu décides de payer en allant à l'encontre de ce que nous avions dit quelques semaines plutôt ? Qu'est ce qui t'a fait changé d'avis ? Tu as une conversation avec d'autres qui t'ont laissé croire tout cela ? » Puis il redresse légèrement le visage en posant les yeux jade neutre sur ceux de Naelly. « Cette impression d'être un profiteur, tu ne le dois qu'à toi-même... » Rajoute-t-il froidement en dévisageant toujours le jeune homme. « Mais soit, tu veux payer ton lieu de vie,je l'entends, je n'ai pas à dire quoi que ce soit sur ta manière de dépenser ton argent ou même ce que tu dois en faire. » Il reprend sa tasse de thé et souffle dessus à nouveau avant d'hydrater un peu sa gorge par le liquide et de reposer la tasse ensuite, en profitant pour reprendre un peu son souffle. « Tu désires venir jouer encore. Tu as le droit mais fait toi annoncer alors car, contrairement à avant, c'est à moi d'avoir des dispositions pour te recevoir et t'offrir le temps que je pourrais pour t'écouter. » Ce n'était plus donnant donnant, comme le contrat les liait avant puisque maintenant. Si plus rien ne les forcer à ce voir. Pourquoi Fènnù ferait l'effort d'offrir le sien puisqu'on venait, visiblement, de lui rendre son aide et pas de la manière la plus poli ou courtoise selon lui.

De l'amertume et une pointe de méchanceté dans les mots choisis. Oh oui il y en a beaucoup, c'était un geste de générosité et pas de pitié mais ce dernier ne semblait pas l'avoir compris alors autant incliner dans cette décision qui ne lui plaît guère et ne plus en parler.

« Que cette unique paiement instrumentale soit agréable alors. » Dit il en reprenant un sourire commercial comme pouvait dire Nael avant de finir son thé et de reprendre une position des plus zen. « Tu verras avec Shen pour tout ceci. » Toi qui ne l'aime pas, tu seras servi.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]   Sam 25 Avr 2015 - 0:08

Il avait réussit à contrarier le roi... Il avait réussit à le contrarier. Nael baissa le regard et il écouta silencieusement le roi, puis il laissa échapper un léger soupire.
le roi n'était aps tendre, mais cela n’atteignait pas le musicien qui laissa parler le roi. Quand celui-ci eut finis de parler, Nael ne dit rien, il attrapa seulement le chèque qui glissa devant le roi, puis il dit fermement:

-Je ne passerais pas par Shen...Je vous pose ça là...Vous en faite ce que vous voulez, vous l'encaissez, vous ne l'encaissez pas...Ce n'est plus mon problème, je ne toucherais pas à cet argent...

Le brun attrapa son Shamisen, puis il commença à toucher les cordes. Il baissa le regard sur son instrument, il se sentait nerveux, caresser les cordes de son instrument le calmait.
Nael fixa son Shamisen, puis il demanda timidement:

-Vous êtes fâché?

Il releva le regard vers le roi, puis il lui adressa un léger sourire avant de continuer:

-...Je ne viendrais pas quémander votre temps...Si vous voulez ma musique, je vous la donnerais...mais ce n'est pas à moi de venir vous l'offrir...Si m'écouter est une perte de temps, je ne vois pas pourquoi je devrais venir m'imposer...

Il baissa le regard, puis il dit en faisant vibrer une des cordes de son Shamisen:

-Je ne veux aucun contrat entre nous...Je ne veux pas venir jouer à cause d'un contrat... Je veux venir pour vous...Mais si vous n'avez pas de temps à m'accorder...Je ne viendrais plus...

Le brun sourit tristement, puis il releva le regard vers le roi et il dit gentiment:

-Et puis vous vous lasserez vite de ma musique...Il est préférable que je paie mon due avant que vous ne regrettiez votre "cadeau"...

Le brun était convaincue que le roi, se lasserait vite de lui. Après tout, Nael avait l'habitude d'être abandonné, tout au long de sa vie on l'as abandonné ou alors on abusait de sa crédulité. Le harpiste était plus ou moins blindé là dessus, mais cela reste très douloureux de se faire rejeter...

Le roi ne l'avait pas rejeter certes, mais Nael sentait que le roi le ferait à un moment ou à un autre...Alors il ne voulait aucune attache avec lui...On ne sais jamais, le roi pouvait très bien vouloir reprendre ce qu'il avait donné à Nael. Paranoïa? Oui, Nael avait très peu d'estime pour lui et il ne faisait pas confiance aux autres.

Le harpiste commença a ramener son Shamisen contre lui, il sourit tendrement et il caressa son instrument, puis il ferma les yeux avant de reprendre une posture droite.
Il rouvrit les yeux et il attrapa son plectre, puis il il commença à jouer quelques notes...
Nael joua pendant quelques minutes un air mélancolique, un peu triste même... Le brun s'arrêta au bout de quelques minutes.
Il releva le regard vers le roi, puis il lui adressa un léger sourire et il dit doucement:

-Je suis triste...C'est la dernière fois que je joue pour vous...

Il repris doucement la mélodie, pinçant les cordes, les caressant du bout des doigts. Nael se perdit lentement dans sa musique, la musique se fit plus lente, plus sensible.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]   Lun 27 Avr 2015 - 10:43

Il ne regarda pas le chèque qui fut posé à coté de lui. Il ne réagit pas à ce geste, au mouvement, il écouta la réponse de Naelly avec un regard un peu usé sur l'instant. Qu'est ce qu'il voulait ce jeune homme ? Que le roi fasse quelque chose qui n'était pas de son ressort, il y a une pyramide social à respecter et ce n'était pas lui qui allait faire cela. D'ailleurs, un léger vent fit bouger le chèque qui s'éloigna un peu d'eux. Le roi n'en démordait pas, il ne lâchait rien, par une seule seconde le jeune homme des yeux. Il le vit prendre son instrument, fâché ? Non, il n'était pas « fâché » Pourquoi l'être de toute façon ? Cela allait changer la donne ? Rendre les choses plus facile si s'était le cas, non il n'avait juste pas envie de revenir sur ses mots ou ses paroles. Ce n'est pas le fait de venir pour lui qui allait le faire sourire, non il se disait que ce jeune garçon pouvait rompre un accord aussi facilement qu'une envie soudaine, il n'avait pas prit la peine de discuter avec le roi et s'était permis d'aller à l'encontre de ce qui avait été décidé entre eux. Comment pouvait-il avoir une once de confiance à cet instant précis puisque là, Naelly ne laissait pas de place à la conversation, c'était « J'ai décidé POINT ! » C'était tout de même un peu rude à entendre cette manière de faire alors que le roi lui avait proposé l'idée de base, ils étaient deux à avoir accepté l'affaire et pas juste l'un qui imposait à l'autre.
Une longue, très très longue inspiration prit la gorge de Fènnù alors qu'il expira lentement. « Venant de quelqu'un qui tourne le dos à un accord, je trouve la manière de présenter la chose mal faite. Me détournez de vous ? C'est moi qui vous ait fait demander et pas l'inverse. » Souffla-t-il dans un léger murmure avant de poser les yeux à nouveau sur le jeune homme. « Mais soit, vous rompez l'accord comme on arrache une fleur de son jardin. » Dit il en balayant l'air d'un revers de sa main.

Ce jeune homme avait un don pour l'énerver rapidement à cet instant précis, assez pour que le vouvoiement reprenne sa place entre eux. Il pensait pour lui, il se permettait de penser pour lui et cela ne devenait que de plus en plus irritant, l'étape d'après était qu'il allait partir parce qu'il pouvait deviner qu'il voulait sa fuite ? Pas un mot ne filtre de ses lèvres et pourtant il se permettait des libertés qu'aucun ne faisait avec lui. Surplus d'assurance ou de folie ? La barrière est mince entre les deux des fois. Durant tout l'instant ou Naelly reprit son instrument, il garda le silence, le laissant jouer, ne parlant pas. Il préférait continuer à réfléchir pour ne pas laisser sa hargne parler pour lui et se faire cassant mais, non, c'était une mauvaise idée, après tout Naelly ne voulait pas de faux semblant et préférait la froideur du roi de l'Envie, non, c'était ce qui lui avait réclamé la dernière fois. Il posa sa main sur les cordes pour tuer l'instrument à cet instant de toute vie qui le parcourait, stoppant net Naelly dans son entrain et le forçant à sortir de son refuge mélodieux, car oui, il l'avait lui même dit au roi, la musique le rassurait et lui servait de carapace. Pas d'armure sur ce coup, s'il veut recevoir le venin du roi, il l'aura brut et sans artifice ou défense.

« Vous prenez des libertés que je refuse à d'autre. Vous pensez pour moi, vous parlez pour moi, la prochaine étape d'agir pour moi ? » Demanda-t-il très sérieusement. « Est ce que vous avez entendu à un moment, au sein de la cité, que le roi n'avait pas de manière ? D'Honneur ? De respect de ses engagements ? C'est ce qui se dit ou c'est le bruit que vous propagez sur moi ? » La voix était un peu chauffé, il s'emportait, un peu, mais Fènnù qui s'emporte c'est un peu comme quelqu'un qui lance un verre et qui te dit «  je ne suis pas content » mais intérieurement, il avait envie de t'étrangler pour ce que tu venais de faire. « Que les choses soient claires. Je n'ai pas demandé un paiement car je désire garder une personne de votre talent au sein de la citée, vous êtes quelqu'un qui a de quoi attirer les foules, qui a du potentiel pour faire venir des gens au sein de l'Envie et qui, par la même occasion, m'intéresse. » Puis il recula, reposant les mains sur ses genoux en fixant le jeune homme. « Vous voulez stopper tout ça, arrêtez de jouer et vous dégager totalement de vos accords. Faites le mais ne me mêlez pas à vos pseudos excuses et manière pour reculer trois pas après en avoir fait deux en avant. » Sous entendu, vous vous ouvrez après pour mieux vous refermer. D'accord, mais c'est de votre plein grès et pas de celui des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]   Mar 28 Avr 2015 - 1:28

Le roi avait posé sa main sur son précieux Shamisen?...Réellement? Naelly se figea, il releva le regard vers le roi. Il l'écouta, mais son corps trembla légèrement. Il s'écarta légèrement pour que le roi lâche les cordes de son instrument puis il sera celui-ci contre lui.
Il écouta sagement ce que dit le roi...Il avait l'impression que le roi n'avait pas compris ce qu'il avait voulut dire...Bon actuellement Naelly avait un peu de mal à comprendre ce que le roi était en train de lui dire...Parler pour lui? Agir pour lui?...Ce n'est pas ce que Nael voulait.

Plus le roi parla, plus il se replia sur lui même, fuyant son regard. Au moins le roi était honnête...Il ne se cachait pas à cet instant ce qui faisait en sorte plaisir à Nael...Même si pour le moment il avait du mal à assimiler ce que le roi était en train de lui dire.
Personne n'avait parlé du roi à Nael, il s'était plus ou moins...auto fait peur.

D'un coup, le brun ne se sentis pas très bien... Doucement, il dit en serrant son Shamisen un peu plus fort contre lui:

-Je...Je ne veux pas que quand vous vous lasserez de moi....Vous me retiriez la maison...

Nael releva le regard, puis il dit d'une voix peu assuré:

-Pour le moment...Vous appréciez ma musique...Mais...Un jour vous ne l'aimerez plus...Ou bien vous vous lasserez de moi...de mon caractère...de mes maladresses...de...ce que je suis ....

Le brun manquait cruellement d'assurance, mais ça ce n'étais pas nouveau. Il baissa le regard, puis il dit d'une voix fébrile:

-Personne...Ne m'as dit que vous étiez quelqu'un qui ne respectait pas ses engagements...Je pense que vous êtes une personne sincère...Mais...Mais...J'ai cette impression...cette voix qui me dit que je ne dois faire confiance à personne. Je me fie à mon expérience personnelle...La...Dernière fois que j'ai fait confiance à quelqu'un ...La dernière fois que j'ai laissé quelqu'un m'offrir un logement...J'ai....Finis à la rue...Je ne veux pas revivre ça...Même si j'ai un métier fixe maintenant,même si cela ne serais pas compliqué de retrouver une habitation...Je ne veux pas avoir à revivre ça...

Tout son corps tremblait légèrement, il avait envie de pleurer aussi.
Mais il baissa la tête pour que le roi ne le vois pas. Il ne voulait pas paraître misérable, bien qu'il se sentait à cet instant plus que misérable. Doucement, il ris nerveusement, puis il dit:

-C'est peut être stupide...Mais...Je n'arrive pas à m’ôter ça de la tête...même si je me dit que tout ira bien, que je psychote pour rien qu'ici je peux faire confiance aux personnes qui m'entours...Je n'y arrive pas... C'est tellement...Rageant...J'étais naïf et candide...maintenant je suis naïf, mais méfiant envers tout et tout le monde...

Nael n'arrivait pas à se détacher de son passé..Il le hantait et lui pourrissait la vie, il faisait des cauchemars presque toutes les nuit et il ne peux pas dormir sans une lumière allumé... Bref Nael avait une blessure béante dans son cœur, il n'arriverait pas à la faire cicatriser tout seul... Il savait que ça lui pourrissait la vie, mais il n'arrivait pas à faire table rase du passé.

Le brun resta le visage baissé, puis il dit :

-Désolé...

Il était sincèrement désolé d'être comme ça, parfois il se disait qu'il aurait mieux valut qu'il meurt avant de pouvoir faire sa Rebirth...Ou bien ne pas réussir sa rebirth...Son entourage n'aurait pas eut à devoir supporter son caractère et ses humeurs changeantes.
Il se mordit la lèvre inférieur, puis il sera un peu plus son Shamisen, une des cordes entaillant une de ses mains. Même s'il n'avait fait qu'évoquer son ancienne vie, ça lui faisait mal..Il était vulnérable...Mais il ne savait pas pourquoi, mais le roi arrivait toujours à lui faire dire des choses très personnelles. Il n'aimait pas ça, si ça continuait le roi allait tout savoir sur lui...Et ça, il ne le voulait pas.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre hommes polis et sincéres, il n'y a pas de classes. [ PV Naelly ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]
» Journée entre hommes
» Explications entre collègues (MATT)
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rp Abandonnés-