AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Sam 28 Mar 2015 - 10:37

C’est toujours plus simple de donner un conseil que de le suivre, comme ne pas avoir peur de se faire contaminer par quoi que ce soit qui pourrait vous enlaidir ou abîmer votre chaire, n’est ce pas ? Mais au moins Naelly avait tout de même écouter le roi et il le sut avec la réponse positive qu’il reçu l’instant d’après. Intérieurement, ça le rassura de savoir qu’il avait tout de même un impact sur le musicien, c’était une preuve qu’il lui portait une sorte d’intérêt selon lui, ce qui est toujours bon à prendre et à savoir au passage. Même s’il ne semblait pas savoir sur quel pied marcher, il était au moins conscient qu’il y avait un soucis dans ses propres mots, n’est ce pas jeune homme ?

Point de méfiance à avoir Naelly sur la demande du roi, vous l’avez dit vous-même, vous n’avez aucun pouvoir agressif donc si le roi décidait de vous mettre game over ou de vous enfermez pour vous avoir, il avait déjà toutes les informations nécessaire pour cela et puis se serait-il déplacé lui-même s’il n’était pas amical ou aimable ? Les rois de Second Life, sorti de la colère, semble tous très stable mentalement. Fènnù offrit un large sourire quand l’entrain du garçon revint en se demandant à quoi pouvait bien ressembler la zone de nuit, et bien il n’est jamais trop tard pour le savoir et le roi se fera un plaisir de te montrer l’endroit si tu le désires.

“ Et bien changeons cela.”
Le roi suivit des yeux le garçon qui se releva pour s’éloigner et ne put réprimer un léger sourire, légèrement amusé par cette situation qui semblait si commune au jeune homme mais si incongrus pour le roi, Naelly venait encore de se cogner. Ce garçon ne semble point faire attention au distance ou alors, il est trop souvent dans les étoiles à rêver de sa propre musique, ce qui est tout à fait possible en soi. Il attendit donc cérémonieusement le harpiste, son regard ne se détachant pas de la salle de repos, il ne prêta pas attention aux regards sur lui bien qu’il pouvait les sentir, pas l’envie, pas la curiosité de les dévisager et de leur offrir un regard supérieur, il se devait de garder un air détaché même si, tout le monde le sait, il est possible de chasser trop longtemps le naturel. C’est d’une oreille attentive qu’il écouta la réponse du jeune homme concernant le barman.

Asuka, cette phrase est pour toi, il serait de mauvais ton de faire payer le roi de l’Envie quand tu vis, que tu travailles sur son domaine alors que tu es sous la protection de la feignasse d’Alysya qui est retourné game over chez lui après sa dernière rencontre avec Fènnù. Non pas de merci pour m’avoir offert le thé sinon je te ferais payer l’emplacement !

Voyant qu’on l’attend, il fiit demi-tour et passa devant le jeune homme pour quitter le bar en premier, attendant à chaque fois que l’on lui ouvre les portes, ce n’était pas une question de statut, même si de l’extérieur, on aurait pu le croire, juste éviter tout contact.

Sans plus attendre, le roi de l’Envie prit la direction du quartier du Lagon bleu, malgré l’heure avancé, la zone de l’Envie était encore bien éclairé, il faut dire que la zone, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, gardé toujours un coté très donneuse de rêve et de promesses. Au loin se dessiner les premières fleurs bleue tel une barrière imaginaire entre le bétons et la dureté et les rêves azurés qui se promettaient à ceux qui iraient plus loin. un léger vent apportant le doux parfum de ces dernières aux nez du duo, le roi continua d’avancer alors que le tout était baigné dans une lueur pâle, peu d’éclairage, juste ce qui faut pour laisser les animaux nocturne participants à l’ambiance onirique de l’endroit se laisser aller à différent bruits plus ou moins étrange, mais jamais effrayant, tout type de maison était représenté, que ce soit l’époque victorienne à plus orientale, malgré le mélange des périodes et des styles, cela rendait l’endroit un peu plus chimérique.

Le roi se stoppa devant l’entrée du quartier, les fleurs azuré réellement a porté de main pour le musicien et lui-même. Le passage était plus fréquent, mais le quartier semblait bien plus calme que le reste de la citée. Ce n’était qu’un simple lieu de vie à proprement parlé, mais on abordé une autre facette de l’Envie quand on foulait le sol de ce lieu. Le King se retourna vers le harpiste et eut un sourire délicat à son attention.

“ J’espère que vous allez pouvoir me montrer ce qui vous plait tant ici, et, si je peux, vous offrir ce qui vous désirez, je n’ai pas envie qu’un des meilleurs musiciens de Second Life quitte ma zone pour un endroit ou il fait bon vivre selon ses critères.” Oui c’est une manière de dire que tu lui appartiens toi et ton don pour la musique, mais de manière indirecte et sans contact si tu veux. “ Je vous suis.”
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Dim 29 Mar 2015 - 16:58

Le roi passa devant lui, ce qui rassura en quelques sorte le harpiste qui lui emboîta le pas. Il sorti un peu timidement hors du bar, généralement il prenait la direction opposé pour rentrer chez lui à cette heure-ci.
Nael resta derrière le roi, il ne s'éloigna pas trop de lui. Il était très tendu, zieutant de temps à autre à droite, à gauche voir derrière lui.

Le Lagon Bleu n'était finalement pas si loin, mais cela restait toujours trop loin pour le harpiste. Lorsqu'il aperçu les fleurs il commença à sourire. Une fois proche du Lagon Bleu, le brun se dirigea comme un grand il n'attendit pas vraiment que le roi lui dise de lui indiquer l'endroit où il voulait aller. Nael s'y dirigea naturellement, il s'arrêta à un moment pour regarder le paysage qui était absolument magnifique, les fleur était à peine éclairé et pourtant un océane de fleur apparaissait sous ses yeux. Une douce odeur floral caressait ses narine, il pris une grande inspiration en fermant les yeux.
Le harpiste appréciait définitivement cet endroit. Quand le roi lui demanda enfin de lui indiquer l'endroit qu'il aimait, il ne se fit pas attendre et se dirigea sans hésitation vers le lieux qui l'intéressait. Il se demanda tout de même ce que le roi voulait dire par "vous offrir ce qui vous désirez", mais il n'y pensa pas longuement, il voulait voir rapidement la petite maison qu'il aimait tant.

Il marcha d'un pas léger et assuré, il ne fallut pas plus de dix minutes au harpiste et au roi pour arrivé à l'endroit voulut. Une petite maison blanche, un aspect gracieux et épuré, bordé de fleur bleu, un peu isolé par rapports aux autres maison, mais étant de ce fait dans un coin calme.
Le harpiste passa le petit portillon crème du jardin y pénétrant en souriant. Il avait l'habitude de s'y rendre, il savait que cette maison était inhabité.
Le petit jardin devant la maison était joliment entretenu alors que la maison n'était pas habité. Nael regarda ce jardin, son sourire resta accroché à ses lèvres.
Il y avait beaucoup de rose bleu et blanche, des rosier qui avait était entretenu et soigné par Nael. Il n'était pas mauvais dans l'entretiens des plantes, il avait la main verte...Après tout les plantes apprécie la musique, c'était ce que sa ère avait l'habitude de dire.

Le harpiste se tourna vers le roi et dit d'une voix enjoué:

-Et voilà la "Pretty House"~

Il s'approcha d'un rosier, il s'accroupie devant celui-ci et caressa les pétales d'une rose bleu, il dit timidement:

-Quand je suis venu la première fois au Lagon Bleu j'ai tout de suite eu un coup de cœur pour cette maison...Elle est un peu isolé on ne la vois pas tout de suite, le jardin n'était pas entretenue ce qui explique peut être le fait qu'elle n'ai pas encore été loué ou acheté...Elle était un peu laissé à l'abandon donc j'en ai profité pour m'occuper du jardin...

Il sourit puis il se redressa, il baissa le regard à terre puis il dit sur un ton quelques peu nostalgique:

-Cette maison ressemble beaucoup à celle que nous avons habité pendant un temps avec ma mère et ma sœur... Les roses était les fleurs préféré de ma mère alors elle avait acheté la "Pretty House" qui avait un jardin avec beaucoup de rosier.
On était souvent dans le jardin, je jouait de la harpe en pleins air pendant que maman s'occuper des fleurs et que ma sœur lisait à l'ombre du cerisier...Je pense que le temps que nous avons vécut dans cette maison à été la période la plus heureuse de ma vie...Mon ancienne vie...


Il pris un air un peu triste, après tout c'est quand ils avaient été rappelé à la "maison familiale" que tout à commencé à aller de travers. Qu'il avait commencé à perdre une à une les personnes qu'il aimait plus que tout. Le temps où il avait vécut à la "Pretty House" avait était comme angélique, sorti d'un compte de fée. Chaque jour avait été joyeux et calme, au milieu des fleurs qui allait jusque dans la maison.
Il se souviens de la douce odeur des amaryllis dans la salle de musique où il s’entraînait à jouer avec sa sœur.

Le harpiste avait les moyen de se payer cette maison, seulement il avait peur de la distance entre cette maison et le bar où il travaillait... Il sentait que cette maison l'appelait comme si elle lui était destiné, dans un sens il voulait l'acheter, mais il n'y arrivait pas.
Entretenir le jardin était une manière de se faire patienter avant de se décider à enfin l'acheter.

Bien que le fait que quelqu'un l'achète avant lui sois aussi une option, mais une option qui ne plais pas à Nael...mais même en sachant que quelqu'un pourrait l'acheter avant lui, il n'arrive pas à se décider.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Lun 30 Mar 2015 - 21:25

Et bien voilà une réaction des plus appréciable, enfin notre jeune homme semble être prit d’une vive envie de partager son plaisir et ce qui lui plaît en dehors de la musique et surtout avec grande hâte, cela fit sourire le roi de l’Envie quand il le vit s’éclipser pour l’amener dans le lieu qui avait choisi comme étant le plus beau ou le plus habitable de l’endroit pour lui. Nullement de pas de course pour le roi, il aimait flâner ici et là et il venait même à s’arrêter pour admirer certaines demeures de la région avant de reprendre la marche pour arriver au niveau jeune homme et cela à plusieurs reprises. Ce fut, au bout de dix minutes transformés en vingt minutes à cause du roi, qu’ils arrivent enfin devant la dite demeure. Le regard jade de Fènnù glissa sur chaque pan de la parcelle pour admirer et tenter de déceler un point négatif au lieu désiré par l'harpiste.

Le jardin est entretenue malgré l’absence de propriétaire, au moins, les jardiniers de la zone ne font pas le travail à moitié, c’est rassurant de savoir cela. A aucun moment, il ne se doutait que c’était en fait, le jeune homme, qui venait régulièrement entretenir le dit jardin quand le jour est encore levé. Il admire quelques instants la demeure avant de se retourner au son de la voix du jeune homme.

“Tu as déjà nommé le lieu... Il te plait réellement alors.”
Puis il loucha à nouveau sur la demeure avant de suivre le garçon sur le jardin, restant tout de même assez éloigné de tout rosiers ou plantes. On va éviter les bêtises si cela ne te dérange pas Naelly. Une piqûre est si vite arrivée qu’il s’en voudrait de te laisser pour aller se soigner. Il tiqua tout de même à la déclaration. “Pourquoi t’occuper du jardin ? Pourquoi ne pas faire une demande au près du roi pour savoir si la demeure peut être loué ou offerte en échange de l’entretien ? Je pense que tu as une bien maigre opinion du roi et que tu penses que mon rôle est de faire le tyran au sein de ma société.”

Non ce n’était pas un reproche, d’ailleurs la voix et le ton sont tout deux calme et posé quand il finit de parler, preuve qu’il n’en veut en rien de cette prise de liberté du jeune homme. D’ailleurs comment tenter de blesser le jeune homme quand ce dernier commence à se réfugier au près de vous et à vous raconter son histoire.

“ Tu sembles parler avec regret de ton ancienne vie Naelly.” Oui, le roi semble avoir perdu tout vouvoiement à l’égard du musicien depuis qu’ils ne sont plus que tout les deux. “ Pourquoi être venu sur Second Life alors ? Les gens ici ne sont présent car c’est un échappatoire à la vie réelle et au soucis qu’ils ont eu... Le dépit semble t’avoir amené ici... Tu as perdu tes proches ?” La question est franche et sans demi-mesure, mais pourquoi être délicat dans ce genre de moment, il faut percer l’abcès immédiatement et sans plus attendre.

Il libère quelques instants le jeune homme de sa présence et s’éloigne pour visiter la demeure, mais uniquement de l’extérieur, ne s’éloignant jamais trop loin pour rester à porter d’audition s’il venait à répondre à la question. Le jade de ses yeux se perdent régulièrement sur le sommet de la toiture avant de redescendre le long des murs avec un léger sourire sur le visage.

“ Est ce réellement ce lieu que tu veux ? Dont tu as envie jeune homme ? Si c’est le cas, il est à toi... La contrepartie, tu seras obligé de venir jouer sur mon domaine de manière régulière, au moins une fois par semaine et surtout... Je veux voir le sourire sur tes lèvres quand tu viens. C’est tout ce que je demande, pour les frais, tu feras comme tout le monde et tu viendras au palais pour qu’on lui puisse régler cela... Est ce que cela te convient Naelly ?” Le roi laisse tout de même les cartes entre les mains du jeune homme, il ne veut pas le forcer à l’écraser sous les demandes qu’il lui fait. Non tu es libre de refuser et de passer par une voie plus légal mais aussi procédural, cela en vaut-il la peine ? A toi de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Mar 31 Mar 2015 - 1:36

Nael avait entretenu ce lieu car il en avait envie, il n'avait pas pensé à l'avoir en compensation de l'entretiens du jardin. Il ne répondis cependant rien, il préféra observer les roses, après tout le roi ne semblait pas lui reprocher cela...

Une expression triste pris possession du visage du harpiste lorsque le roi parla de regrets, il était plus que clair que Nael regrettait son ancienne vie. Il écouta sagement le roi, il resta silencieux, il se tourna vers les rosiers, il s'accroupis devant un rosier tendant toujours une oreille au roi.

Il se sentait un peu vide et triste, il hésita un moment avant de répondre au roi. Il dit tristement en caressant les pétales d'une rose:

-Perdu...Mh....Je dirais plutôt qu'on me les as arrachés...

Il pris un ton grave, son visage s'assombrit puis il dit d'une voix neutre:

-Mon seul regret est de ne pas avoir pu tuer le responsable de ce massacre...

Nael était plus que sérieux, s'il avait dit ça d'une vois neutre c'était car il savait que s'il se laissait aller à ses émotions il fondrait en larmes tout en hurlant de colère.
La douleurs était encore vive dans son esprit, il ne voulait pas s'étendre sur le sujet...
Il resta ensuite silencieux, jusqu'a ce que le roi fasse sa "proposition". Nael resta quelques instants étourdie, il essaya d'analyser ce que le roi venait de lui dire. Une fois qu'il eut compris, il se leva subitement, puis il dit paniqué:

-Qu...Quoi? A moi? Mais....Hein?

Il ne savait pas s'il devait être content ou bien s'il devait simplement s'énerver parce que le roi voulait "l'acheter" avec cette maison. Il baissa le regard à terre le temps de se calmer et de reprendre un peu ses esprit, puis il dit timidement:

-Venir jouer chez vous?...Mh....Je ne sais pas...Et cette maison...Pourquoi?

Il ne comprenait pas vraiment l'intérêt qu'avait le roi envers lui, il se fit un peu distant et dit doucement:

-Vous ne me connaissez pas... Cela ne me dérange pas de venir jouer pour vous...Seulement, je me sens comme "acheté"....C'est désagréable comme sensation...

Nael préférait être franc avec lui, il avait vraiment ce sentiment là. Ce n'était aps la faute du roi, disons que le harpiste se méfie vraiment de tout au point ou quand on tente de lui offrir quelque chose ayant un temps sois peu de valeur, il ne peut l'accepter sans penser à ce qu'il devra faire en retour.
Là le roi avait dit ce qu'il voulait, il le voulait lui pour jouer, mais Nael se méfiait...Le roi ne semblait pas méchant, il ne désirait que sa musique.
C'était plus fort que le harpiste, il ne pouvait faire confiance à personne. Il baissa les yeux à terre, il semblait vraiment embêté, dans un sens il voulait accepter, mais sa raison lui disait de ne pas le faire.
Il semblait être en train de se tirailler intérieurement, au bout d'un moment il leva les yeux vers le roi, puis il demanda:

-Si...Je viens jouer pour vous...Vous ne me ferez rien n'est-ce pas?

Le harpiste avait une expression sérieuse. Il ne se sentait pas particulièrement attirant, c'était même plutôt le contraire, il se trouvait banale. Mais même en se trouvant banal, il lui était arrivé quelques petit "problèmes" qui sont maintenant la raison de sa phobie des simples touché. Ce qui fait qu'il à toujours peur que l'on s'en prenne à lui d'une quelconque façon, pour le moment il ne se sentait bien qu'au Black Cat car il avait réussit à nouer des liens avec le barman et il savait qu'il ne lui ferait rien.

Le brun voyait le mal partout, il était naïf, mais fort heureusement son pessimisme le sauvegardait de tout ce qui pouvait lui être nuisible. Il ne pensait pas que le roi lui ferait quelque chose, mais il y avait toujours le "Et si..." dans sa tête qui l'empêchait de prendre une décision.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Mer 1 Avr 2015 - 1:48

“ Arracher ? C’est un mot dur dans la sonorité et dans le sens que tu sembles donner à ce dernier. C’est comme donner la mort à un être dans la manière ou tu le dis. C’est ça ?” Le roi ne donna toujours aucun regard durant cette conversation, il ne voulait pas déranger ou gêner le jeune homme dans ses souvenirs et encore moins s’offrir le luxe de le dévisager pendant les moments de faiblesse de ce dernier. Il aurait aussi du laisser répondre ce dernier et ne pas rebondir directement la dessus pour comprendre le fin mot de l’histoire. Le ton de la voix de l’harpiste le fit se retourner face à lui. Le fixant du coin de l’œil pour tenter de deviner ce qui n’allait pas ou s’il n’allait tout simplement pas craquer sous la déclaration qu’il venait de faire. Et c’était le genre de chose qu’il n’aurait pu consoler. Le contact et la fuite de ce dernier n’aide pas pour être franc, mais il aurait tout de même tenté à l’aide de mots. Heureusement que les questions posaient juste après aller déstabiliser le jeune homme, sans ça. Il n’aurait pu changer de sujet aussi facilement. Point de condoléance ou de “ je comprends.” Personne ne peut comprendre la perte des proches quand on vous les arrache d’une manière si brutale. La peine ressentit est différente pour chacune des personnes et aussi grosse que soit la blessure, elle met toujours du temps à se refermer et la cicatrisation est bien différente selon la personne.

D’ailleurs Fènnù se permit de sourire à la réponse un peu attendu du jeune homme qui venait de se faire désarçonner par ce dernier. Il ne demandait pas de la prostitution charnelle. Il voulait juste avoir les doigts de ce dernier sur une corde de son instrument, rien de bien salace ou tendancieux mon jeune ami.

“Pourquoi pas... Cela sera mon unique réponse... Tu ne souhaites que te compliquer l’existance en voulant savoir la raison de tout... Tu ne réfléchis pas au pourquoi tu aimes la musique. Tu l’aimes et bien moi je te propose un marché pour la maison. Et si tu me laisses le loisir de réfléchir à ma proposition idiote trop longtemps. Je pourrais revenir dessus.” Il se fend d’un sourire léger et amusé par sa propre remarque. “ T’acheter ? Je trouve le paiement bien léger, un morceau de musique par semaine pour une maison. Et ce n’est pas toi que j’achète ou que je désire, mais ta musique et ce que tu transmets avec... Tu te fais de fausses idées sur moi jeune homme.” C’était un peu plus clair dans la tête de Naelly car Fènnù pouvait commencer à mal prendre ce genre de petite remarque. D’ailleurs, il croisa les bras en se tournant vers le jeune homme. Ses yeux jade se posant sur les émeraudes du garçon, il le toisa quelques instants sans faire l’effort de répondre à la question dans un premier temps. Est ce une réelle question ou une simple moquerie ? Le ton ne semble pas être fait pour que ce soit une blague de mauvais goût.

“ Un roi a réellement besoin de passer par maintes stratagèmes pour avoir quelqu’un au près de lui ou dans son lit selon toi ? Tu penses que j’aurais fait tout se déplacement pour une sotterie ?”
Malgré le ton bien calme employé, les mots sont amer, voir agressif selon le point de vue, mais cela permettait aussi d’éviter toutes mauvaises pensées. “ J’aimerai maintenant savoir si tu acceptes ou si tu comptes me mettre une raison obscure sur le dos pour ne pas accepter ce que je te propose.” A finalement, le tigre sort les griffes le temps de cette réplique. Il place les mains dans son dos, le corps droit, le regard fier et on ne peut plus sérieux après cette réplique, il allait attendre la réponse de ce dernier avant de repartir sur quelque chose de plus léger ou de plus sérieux. Les cartes étaient, à nouveau, entre les mains les mains de l’harpiste. Point de Et si à cet instant, le roi de l’Envie s’était exprimé de manière claire et efficace selon lui.


Détournant l’intention du jeune homme, il se déplaça vers une des fenêtre de la demeure, curieux de voir l’intérieur, mais les rideaux étaient tirés. Il se permit donc de longer la façade en laissant réfléchir le musicien. Il n’était point pressé, personne ne pouvait ou ne devait l’être dans Second Life, votre vie est longue et imperdable, à quoi bon courir après une réponse, rien ne presse, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Jeu 2 Avr 2015 - 23:23

Il se compliquait l'existance, oui c'était vrai. Seulement Nael avait réellement du mal à faire confiance et à se fier aux gens, il n'arrivait pas à se fier à ses impressions, il avait toujours peur de ce qu'une personne gentille puisse devenir d'un coup "méchante".
Le brun baissa son regard au sol, il écouta silencieusement le roi, il eut une légère action de recule. C'était inconscient, mais a cet instant il voulait s'enfuir en courant.

Quand Fènnù lui demanda s'il pensait vraiment qu'un roi devait passer par divers stratagème pour avoir quelqu'un, Nael se sentit un peu honteux, il dit sur un ton un peu désolé:

-...Oui...Vous avez sans doute raison...

Il se renferma un peu, puis il dit plus faiblement en baissant la tête:

-Enfin sotterie....Je ne disais pas "toucher" dans ce sens là...Je ne vois pas aussi loin...

Nael était ce que l'on pouvait qualifier de culcul la praline. Pourtant il n'était pas niais et innocent, mais disons qu'il avait quelques problèmes à ce niveau là...Enfin passons...

Il releva le regard vers le roi, il le fixa longuement avant de gliser son regard au sol et de dire d'une voix calme:

-J'accepte...Tant que c'est juste ma musique que vous desirez...

Il souris timidement au roi, il se rapprocha un peu de lui. Il dit un peu gêné:

-désolé...Vous devez me trouver un peu idiot avec ce que j'ai dit un peu avant...C'est juste...Que...

Il baissa le regard un peu tristement, son coeur était lourd il trainait encore son passé derrière lui. Un peu comme tout le monde ici d'ailleurs. Nael avait un peu de mal à contenir ses émotions ce qui le rendait "faible" pour certains.
Il dit d'un ton neutre:

-Ce n'est rien laissez...

Il secoua légèrement sa tête avant de regarder à nouveau le roi, il demanda en adressant un léger sourire au roi:

-Quand pourrais-je venir jouer pour vous?

Nael n'avait aps spécialement envie de s’étaler, il avait certes un peu parler de lui. mais il ne connaissez pas assez Fènnù pour parler plus. Bien sur il se disait que le roi devait très certainement le trouver ennuyeux...Il était sur que le roi se lasserait de lui à un moment ou à un autre alors il préféra changer de sujet plutôt que de l'ennuyer encore plus...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Sam 4 Avr 2015 - 13:21

Il n’y avait pas à être désolé de penser cela, c’est uniquement le fait de lui dire en permanence qu’il n’était rien de plus qu’un titre et qu’un homme ou un autre, cela avait le même résultat. C’était devenu agaçant à son oreille et quand il avait eu l’occasion de retourner le problème pour le mettre à la face de Naelly, il le fit, rien de plus et rien de moins. C’était un peu gamin certes mais il en avait ressenti le besoin, l’envie de le faire pour s’imposer un peu plus, mais c’était puéril, enfantin et totalement assumé en prime. La fuite n’est pas une option quand on a un roi en face de soi jeune homme. Bien sur qu’il a raison, nul besoin de le souligner. Il ne fit pas plus de remarque d’ailleurs sur cela.

“Alors dans quel sens disais tu cela ? Je ne suis pas devin, je ne suis qu’un mortel sais tu. Je n’ai pas encore le don de savoir ce que tu penses ou si tes mots sont vérité ou mensonge jeune homme.” Il sourit légèrement à son attention en le regardant droit dans les yeux, calme et paisible, comme à son habitude, il le regarda venir à lui alors qu’il continua de le fixer, ne perdant rien de ce que Naelly pouvait lui offrir dans l’immédiat, sa présence, surtout un peu de tristesse et de mélancolie. Il écouta le début de la phrase qui ne se termina pas, se faisant chasser par la suite des mots du jeune homme. “ Non, ce n’est pas rien. Tu as voulu me dire quelque chose alors fait le. Je n’aime pas les situations de ce genre, les demi-mots ou ce qu’on regrette de ne pas avoir dit le moment venu.” Et surtout pas quand ce n’est pas lui qui met au pied du mur comme il peut le faire des fois et se détourner aussi aisément qu’il a put venir à vous.

La question réellement intéressante pour le jeune homme arriva rapidement, quand pouvait-il venir, le roi haussa légèrement les épaules, le hanfu glissa un peu plus sous la pression qu’il venait de faire, libérant le sommet de son corps, dévoilant la naissance de son torse. Il ne réajusta pas l’ensemble, laissant le tout tel quel alors qu’il eut un sourire léger envers le harpiste.

“ Faite toi annoncer une journée avant et je serais là pour entendre ton art. Tu viens quand tu es disponible et que tu le peux... Je veux juste mon concert privé une fois par semaine. Rien de plus.” Dit l’asiatique en prenant un sourire léger. “ Mais ne changeons pas de sujet revenons à ce que tu voulais dire, tu ne penses tout de même pas réussir à fuir ou ne pas finir ce que tu as commencé.” Rajouta-t-il avec une pointe légère d’humour.

L’asiatique n’était pas du genre à laisser tomber aussi rapidement, Naelly semblait vouloir ne plus parler de lui mais c’était ce que le roi voulait, avoir des informations sur le jeune homme pour apprendre à le connaître et peut-être l’apprécier, qui sait ? L’avenir le dira pour lui, mais dans l’immédiat il n’était encore qu’au stade de l’exploration avec lui et à savoir ce qu’il pouvait bien cacher de son passé sombre et si triste à entendre. Fènnù avait encore ses parents quand il s’était lancé dans le jeu, c’était tout autre chose qui l’avait poussé à quitter le monde réelle pour se réfugier ici. Cela allait surement sembler futile à Naelly et faire passer pour un roi capricieux s’il apprenait qu’il était venu sur Second Life pour avoir l’intérêt des autres en devenant roi. Futile... Mais il en avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Lun 6 Avr 2015 - 20:27

Le roi était bien curieux, mais c'était de la faute de Naelly, il avait trop parlé. Mais il était comme ça il disait tout ce qui lui passait par la tête, que ce sois quelque chose de joyeux, triste ou bien stupide. Nael écouta sagement le roi, il se referma un peu tout de même lorsque le roi réitéra sa question.

Le harpiste ne se sentait pas vraiment prêt pour parler. Mais peut être était-ce l'occasion pour lui de vider son sac... dans un sens il voulait en parler, mais...
Nael soupira silencieusement, puis il entre-ouvrit les lèvres et dit en baissant le regard:

-Je n'aime pas que l'on me touche...Je ne veux pas ressentir ne serais-ce qu'une caresse même à travers un vêtement....Alors coucher...ça me fait frissonner d'effrois rien que d'y penser...

Il frissonna réellement, il s'enlaça et frotta doucement ses bras comme pour se réchauffer. Il resta silencieux quelques instant avant de reprendre un peu difficilement:

-...Rien que d'imaginer quelqu'un m'effleurant ça me retourne l'estomac...Avant d'arriver à Second Life c'était tel que le simple fait d'y penser me rendait malade, j'en allait jusqu’à vomir...Maintenant ça va je me sens juste mal à l'aise, mais je pense toujours à ...."Et si jamais il veut me toucher?"...Il y a certaine personne qui son assez tactile naturellement et j'ai plutôt du mal avec ce genre de personne...ça ne se fait pas de dire "m'approche pas tu me file la nausée"...

Nael rit nerveusement, puis il releva la tête vers le roi, puis il dit tout doucement:

-Vous ne semblez pas être tactile alors ça ira...

Il lui adressa un sourire, le harpiste pensait sincèrement que le roi ne tenterais rien. Il se détendit un peu, puis il se rapprocha du roi, mais pas trop tout de même.
Le harpiste jeta un regard vers un rosier de fleur blanche, puis il demanda:

-Vous aimez les fleurs?...

Changer de sujet n'était pas le but premier du harpiste, c'était une vrai question. Il dit avec enthousiasme:

-Il parait que les fleurs savent apprécier la musique, qu'elle pousse plus vite et qu'elle devienne plus belle lorsqu'elles écoute quotidiennement les mélodies d'un instrument...Je ne sais pas si c'est vrai...Mais j'aime les fleurs depuis que l'on m'as dit qu'elles pouvait m'entendre...J'étais petit quand on m'avais dit ça, mais même si je suis un adulte maintenant je reste attaché à cette idée...

Le harpiste ris silencieusement, puis il regarda le roi un joyeux sourire accrochés aux lèvres...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Mer 8 Avr 2015 - 22:35

Ce n’est point de la curiosité quand on a commencé à raconter son histoire, son passé et la raison de sa présence sur le jeu que de vouloir approfondir la chose. Le roi a envie de te découvrir et il écoute toujours ses envies, cela ne devrait pas trop étonné notre harpiste, n’est ce pas ? D’ailleurs Fènnù ne remarqua même pas cette petite manière de s’enfermer dans la gestuelle de Naelly. Il ne vit que les yeux baissés et il comprend rapidement qu’il ne voulait pas parler, mais il n’aurait pas dû en parler, n’est ce pas ? Il n’aurait pas forcé ce dernier à parler un peu plus.

C’était donc cela qui génait réellement le jeune homme, les contacts non voulu et même qu’il aurait espéré... C’était quelque chose de difficile à entendre ou même à concevoir. Il entendait sans comprendre de toute manière cette phrase. Il fit une petite moue en le fixant, il posa son index sur sa propre lèvre inférieure, la tapotant sagement en regardant Naelly “ Tu ne connais donc pas l’envie du plaisir physique ou de l’attirance ?" Cela doit être difficile à vivre ou survire, c’est du moins ce que pense le jeune homme à l’instant précis. Oui, il n’aimait pas le contact physique forcé, mais il n’était jamais contre les échanges charnels désirés. Tout de même, l’assurance de Naelly le perturbe un peu, il semblait bien le connaître mine de rien, c’était assez étrange de se faire mettre en pleine face qu’il n’aimait pas les contacts. Cela devait se savoir qu’il ne désirait que rarement toucher les êtres qui l’entourait.

“ Je les désires uniquement quand j’en ai envie, mais, effectivement, je déteste les gens qui s’offrent des libertés sur mon être et mon corps. Il les paie sèchement en règle générale. J’offre des Game Over lent et douloureux pour être franc avec toi Naelly.” Non ce n’était pas une mise en garde à propos de l’harpiste, il ne le sait que trop bien puisque ce dernier n’aime pas les contacts donc Fènnù n’aura jamais le loisir de broyer notre jeune homme... L’inverse serait moins vrai... Naelly est plutôt mignon et intéressant. “ Mais nous ne devrions pas en parler, cela n’arrivera jamais avec toi.” C’était une sorte d’affirmation et pas du tout une question, notre jeune harpiste n’était pas le candidat au game over dans ce qu’il avait dit.

Puis une question étrange tomba. Les fleurs ? Aimer les fleurs ? Il ne comprit pas la raison. Le roi de l’Envie avait du attendre la suite de la question pour comprendre ce qu’il désirait savoir avec ce genre de mot ? C’était pour cela qu’il voulait s’il aimait les plantes... Mais la réponse tomba comme une guillotine sur une nuque. “ Non... Je déteste les fleurs.” Il fit quelques pas pour revenir vers les rosiers, pliant légèrement l’échine et les genoux, il croisa les bras sur ses cuisses. Il fixa ces dernières avec un léger sourire paisible pour autant. “ Elles sont temporelles, elles fanent, la beauté n’est qu’éphémère et surtout tellement indépendante de ce qui les entourent.” Il posa un doigt sur une pétale, tirant légèrement sur cette dernière pour l’arracher. “ Si je décide de la détruire, de la tuer, elle ne pourra rien faire... Elles se nourrissent de ta musique ? Ont elles le choix réellement ? Non je n’aime pas les fleurs... J’aime la beauté certes, mais quand elle est libre...” Il se redresse lentement en lissant le bas de son hanfu.

Il se déplace vers Naelly, regardant le jeune homme avec un léger sourire. Il penche la tête sur le coté et repousse sa mèche brune derrière une oreille. “ C’est une manière romantique de me demander que je sois ta fleur et que je me nourrisse de ta musique ? Je t’ai déjà dit que c’était avec plaisir mais j’aime ta manière de le faire et de le proposer. C’est personnelle et délicat.” Cela fit même sourire le roi de l’Envie à cet instant. “ Ne t’en fait pas, j’apprécie ta musique, je te l’ai dit. Je ne cherche pas de métaphore dans ce que tu fais, je ne cherche pas de réponse... Je l’apprécie juste car elle est délicate et qu’elle est douce à mes oreilles.” Sous-entendu que ce n’est pas une manière de t’approcher, sinon, il n’avait qu’à te forcer à résider dans sa demeure et cela aurait été on ne peut plus simple, barbare et sans style, comme la colère, mais il aurait pu. Heureusement pour toi, ce n’était pas son genre. “ Ne prend que tes instruments favoris, j’ai déjà ce qu’il faut sur mon domaine et j’ai une préférence pour le traditionnel de mon pays. Ce n’est pas une obligation, juste que je préfère...” Dit il comme s’il ne voulait pas imposer son choix à ce dernier tout de même. “ Donc nous sommes d’accord ? Tu acceptes de venir jouer ?”
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Jeu 9 Avr 2015 - 0:17

Non, Naelly n'éprouvait aucune attirance ni aucun désir physique, il le vivait bien, Très bien même. Le harpiste n'était pas intéresse par des échanges charnel...
Ce que le roi dit ensuite fascina un peu le brun qui sourit lorsque Fènnù lui dit qu'il mettait en Game Over les personnes qui le touchait. Pourquoi il souriait? Il ne le savait pas, il n'avait pas peur du Game Over. Il ne toucherais pas le roi alors il était hors de porté du GO avec lui n'est-ce pas?

Le roi ne tarda pas à confirmer sa pensée. Le brun écouta de nouveau le roi et il perdit son sourire, il n'aimait pas les fleurs? Cette nouvelle attrista en quelque sorte le harpiste. Il baissa le regard pour fixer un rosier, puis il s'accroupis près de celui-ci.
Il afficha une mou boudeuse lorsqu'il entendis la raison du "pourquoi" le roi n'aimait pas les fleurs.
Nael fronça les sourcils lorsque le roi arracha la pétale de la fleur, il dit en étant un peu énervé:

-Ce n'est pas parce que vous n'aimez pas les fleur qu'il faut les défigurer...Les pauvres...

Il se rapprocha de la fleur qu'avait martyrisé le roi, puis il caressa ses autres pétales en ayant l'air attristé, puis il dit d'une voix boudeuse:

-Un roi de l'envie qui apprecie la beauté libre...mais qui n'apprecie pas la beauté des fleurs...On aura vraiment tout vu... Au moins n'heurtez pas mes sentiments pour mes fleurs... Elle ne sont pas aussi fragile que vous ne le pensez...Même si vous lui arrachez ses feuilles, ses pétales,...Même si vous la coupez....même si elle se fâne...Elle repoussera toujours ....Et puis...

Il n'avait pas dit ça méchamment, c'était sa manière à lui de bouder. Il dit un peu plus bas:

-C'est justement parce qu'elles ont une beauté éphémère que je les aime autant...Plus c'est court plus c'est précieux...

Le harpiste se redressa, puis lorsque le roi demanda si c'était une manière romantique de lui demander d'être sa fleur il fut surpris, il resta muet...Il n'y avait pas pensé. Puis il rougis et dit en haussant légèrement la voix:

-Mais! Pas du tout!....Je posais la question sérieusement, je ne vous comparez pas à une fleur!...Pourquoi je vous ferez une demande...Romantique?...uuh...

A cet instant il se sentait un peu stupide, ses joues était encore pourpre. Il devait se calmer, il posa ses mains sur ses joues et il ferma les yeux tout en baissant sa tête. Lorsque le roi lui parla des "modalité" du travail, Nael rouvrit les yeux, il réfléchis et dit doucement:

-Si vous aimez les musiques traditionnel, alors je jouerais le plus souvent de cette musique...Je peux aussi les interpréter de temps à autre au Koto ou au Shimasen...

Il releva la tête et sourit au roi, il était encore un peu gêné, mais parler d'autre chose occupa son esprit. Il ne se sentait pas obligé de jouer de la musique traditionnelle au contraire il voulait faire plaisir au roi. Il dit d'une voix légère:

-Oui...J'accepte de jouer pour vous~

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Jeu 9 Avr 2015 - 10:37

Tu entres en terrain dangereux Naelly, très dangereux en fait... D’ailleurs, quand le roi commence à attendre la réplique, assez dure, du jeune homme à son attention, le masque de porcelaine qui dessine un sourire léger et aimable sur le visage du roi se fend, se craquèle peu à peu alors que son minois devient fermé, presque froid. Lentement, il se détourne des plantes inutiles pour lui pour regarder l’harpiste. Il serait aisé de l’imaginer avec un masque à la main qui sera tout à fait aimable et charmant à cet instant avec le contraste présent... Il prend une longue inspiration, très longue, signe de la désagréable “ De me faire juger... C’est ce que tu es entrain de faire ? Tu me juges car je n’accepte pas les plantes comme tu aimerais que ce soit. Je ne suis pas en accord avec toi donc tu vas me forcer à partager ton point de vue sans même me demander si je le comprends, si je le partage ? Tu as envie que je sois en accord avec toi pour te voir sourire.” Il se redresse calmement en lissant son Hanfu avant de se mordre nerveusement la lèvre inférieur, non ce n’est pas du tout mignon, il semble même la mordre pour éviter d’être plus désagréable encore... Mais malgré tout ça, il se permet “ Donc oui le roi de l’Envie n’aime pas les fleurs, le roi de l’envie n’aime pas la beauté temporel qui peut mourir sous caprice.” Car lui est intemporel et fera tout son possible pour rester beau, narcissique ? Est alors... Il vit très bien se défaut, si tu voulais du temporel jeune homme, il ne fallait pas venir sur Second Life. “Rappel moi de te juger la prochaine fois que je serais en désaccord avec ce que tu fais ou ce que tu dis... Et quand cela arrivera, je pense que tu penseras à ce moment précis et que tu regretteras tes tournures de phrase.” Sous entendu que si tu as été blessant, il serait mortel avec des mots. Une bataille ne se gagne pas par les actes et cet acte de fourberie Naellyenne ne sera pas oublié.

Fènnù prit une longue inspiration, une très très longue et puissante avant de, mentalement, se passer une main devant le visage et de remettre son masque de bonté et de gentillesse. Indirectement notre harpiste venait de mettre les pieds dans le plat et de dévoiler une partie de la personnalité du roi de l’Envie quand il était en mode ANGRY. Ce n’était pas quelque chose de rare en soit mais il évitait de le montrer au près des gens avec qu’il voulait être agréable ou se montrer agréable. C’était peine perdu avec notre jeune musicien semble-t-il.

Heureusement que Naelly eut une réaction des plus mignonne quand il fut prit de court par la déclaration sur le fait de devenir la fleur du jeune homme, ça avait une sonorité légèrement perverse certes, assumé aussi, mais les mimiques, les rougeurs de Naelly, cela rendait un tableau et délicat. “ Tu as un jolie visage quand tu rougis, c’est attendrissant.” Mais pas assez pour lui faire oublier tes sournoiseries ! GRR !!! C’est un haussement d’épaules qui fut la réponse à celle du différent type d’instrument. Le roi n’était pas difficile, il lui avait déjà donné toute les libertés sur son temps de jeu, sur ses jours, il ferait de même pour les instruments après tout.

“ Fait comme tu l’entends, comme tu le désires... Comme tu en as envie, je ne force pas, je ne désire que le son de ton art une fois par semaine, la manière, les morceaux ne sont que tes désirs que tu auras sur l’instant, je sais m’acclimater.” C’est le don de certains rois, s’adapter ou forcer. Il a tendance à s’adapter quand il porte son visage de douceur et de délicatesse. Mais au moins, il venait d’accepter la demande. Le roi leva le visage, après sa réaction, surement inattendu par l’harpiste, il le regarda paisiblement, la nuit était déjà bien avancé et il lâcha dans un léger et délicat soupir. “ Nous devrions rentrer, il commence à se faire tard, je te ramène jusqu’à ta demeure et demain nous mettons tout cela par écrit, que tu puisses récupérer les clés de ta maison ?” et de tes foutues roses ? ! Sans réellement attendre la réponse, le roi de l’Envie se déplaça jusqu’à la sortie, ouvrant le portail menant sur la rues.

Il était déjà tard, même pour lui et il devait se reposer, sa peau n’allait pas aimer le traitement qu’il venait de lui imposer, de sortir au sein de cet air pollué qu’était, tout de même, Invidia. Il allait devoir s’offrir un peu de temps pour la soigner avant de se reposer réellement. Il se posa sur le trottoir, regardant derrière lui avec un sourire accueillant, non il n’avait pas été autoritaire dans sa demande pour le raccompagner, il s’attendait même, potentiellement, à un refus de la part de l’harpiste qui semblait craindre rapidement les gens qui l’entouraient ou les situations et vu la réaction de Fènnù, il serait compréhensible qu’il refuse de l’accompagner ou qu’il soit même raccompagner. Ca ne choquerait pas notre ami roi de toute manière, ne t’en fait pas. Avec le don pour se cogner, s’accidenter de Naelly, il serait plus prudent de rester à deux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Sam 11 Avr 2015 - 15:30

Étonnant...le roi s'était énervé? Naelly ne s'attendait pas vraiment à cette réaction, il n'avait pas voulut juger le roi. Loin de là, mais Fènnù semblait penser le contraire. Le harpiste avait seulement boudé un peu comme il avait l'habitude de faire, mais ce qu'il avait dit sur un ton peu sérieux le roi l'avait pris au pied de la lettre... C'était "intéressant", intéressant car Naelly fut fasciné par le visage du roi qui était plus expressif que jusqu’à lors. Naelly n'avait écouté qu'a moitié ce que le roi lui avait dit, il était trop occupé à profité des expressions du roi. Le ton désagréable de sa voix et ses mots tranchants ne semblait pas atteindre le harpiste...

Lorsque le roi lui dit qu'il avait un beau visage quand il rougissait, n'arrangea pas ses rougissement qui s'accentuèrent pendant quelques minutes avant de finalement se calmer. Fènnù semblait avait repris un sourire "commercial"...C'était dommage, Nael trouvait le roi naturel mieux que celui qui se forçait à avoir un visage complaisant. Mais bon, il ne dit rien pour le moment, il se contenta d'affiché un léger sourire lorsque le roi lui dit qu'il pouvait faire ce qu'il voulait pour les instruments... Puis il hocha la tête quand le "il serait temps de rentrer" fut mis sur la table.

Nael n'allait pas refuser que le roi le raccompagne, bien au contraire s'il devait rentrer seul il serait bien plus mal à l'aise qu'en étant avec le roi. Le harpiste se dirigea vers le portail l'ouvrant et sortant du jardin, il attendit que le roi sorte pour refermer derrière lui.
Le brun suivis donc le roi, restant cette fois-ci à côté de lui. Il se fit silencieux pendant de longue minute avant de dire:

-Fènnù?....

Il glissa son regard vers le roi, puis il continua gentiment:

-...Vous savez, je ne vous jugez pas tout à l'heure...Si vous n'aimez pas les fleurs c'est votre droit... Je n'avais pas dit ça dans le but de vous vexer ou de vous mettre en colère, pour être honnête j'aime bien bouder...C'est surement l'un de mes plus grand défauts, quand je boude je dit toujours quelque chose qui énerve la personne qui est avec moi...Mais il ne faut pas le prendre au sérieux... Je ne veux pas que vous vous forciez à faire quelque chose pour me faire sourire... Je n'aime pas les faux semblant...

Il baissa le regard pas qu'il sois honteux de ce qu'il venait de dire, juste qu'il se mit à réfléchir aux mots qu'il devrait utiliser pour dire ce à quoi il pensait, puis il finis par dire en souriant joyeusement:

-Mais je suis content!...Si vous voulez me juger faite le, mais j'aimerais que vous ne gardiez pas votre "masque" pendant que vous me direz ça...Je pense que je vous préfère au naturel c'est moins déstabilisant que votre sourire aimable préfabriqué... Pour être honnête je me sens bien avec vous, mais en même temps pas trop... Je n'arrive pas à savoir à quoi vous pensez quand vous avez votre masque...mais tout à l'heure quand vous vous êtes mis en colère j'ai réussit à voir votre caractère...Et je trouve Fènnù naturel mieux que le Fènnù aimable...

Nael était franc, trop franc peut être. Il ne savait pas mentir où alors il mentait très mal et on devinait tout de suite qu'il y avait quelque chose de louche.
Il avait sans doute été maladroit avec ses mots, mais il avait dit sincèrement ce qu'il pensait.
Le roi allait sans doute se mettre en colère pour ce qu'il venait de dire, mais le harpiste était comme ça.
Et donc oui, Naelly trouvait plus agréable Fènnù Angry que le Fènnù charmant avec le sourire préfabriqué dessiné sur le visage.
Généralement le harpiste aimait les personnes caractérielle et bourré de défauts... Il est du genre à ne pas réagir lorsqu'on lui cris dessus ou qu'on lui fait la morale, il regarde juste les expressions qui sont sur le visage de la personne face à lui... Il est donc peine perdu d'essayer de mettre en colère Nael...Il se met en colère pour des choses assez spécial et voir très futile...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Mar 14 Avr 2015 - 11:19

La prochaine fois jeune Harpiste, dit lui clairement qu'il parle dans le vide et que tu admires son visage, ça peut marcher pour l'apaiser au vue de la taille de son ego, tu n'as rien à perdre dans cette démarche sauf avoir un sourire amusé ou doux par la réaction de ce dernier, n'est ce pas ? Mais c'est quand plus Naelly n'avait même pas la décence de lui dire quoi que ce soit, non il l'avait laissé monologué tout seul comme une sorte d'hystérique qui venait d'ouvrir une facture de trop et qui n'avait pas les moyens de payer en hurlant à l'harcèlement contre sa personne. Mais en plus tu ne cesses de le remettre à sa place mentalement sans rien oser lui dire... Tu es un homme cruel et méchant! Je tenais à te le faire savoir jeune homme !

Le roi tourna les talons, se dirigeant vers la sortie pour ouvrir le portail mais Naeely le précéda pour le faire et ferma derrière eux, il attendait donc que le garçon tranche, oui ou non, j'accepte, je refuse, ce n'était pas à lui de décider de ça mais à ce dernier.  Ce n'était pas parce qu'il avait avancé avec lui vers le trottoir qu'il acceptait son invitation à quitter les lieux, on en était même loin de tout ça, non ? L'interpellation le fit se stopper, posant son regard jade sur le jeune homme et ce sourire si naturellement travaillé qui se perdit peu à peu au fur et à mesure qu'il parlait de lui. Non, il ne prit pas un air sinistre ou malsain, juste quelque chose de neutre et détaché en le fixant.

« Ce n'est pas une question de naturel ou non. Les masques sont multiples et obligatoire au sein de cette citée, il n'est pas bon de se montrer trop faible ou trop dur... Les gens se donnent de les libertés sur vous une fois qu'ils vous ont cerné et pense avoir le dessus sur vous. » Il ferme la distance entre Naelly et croise les bras contre son torse, se gonflant un peu niveau stature mais cela était peine perdu, il était déjà bien trop fin initialement pour avoir l'air imposant.  «  Fènnù naturel n'a rien de quelqu'un de très aimable, il est tout aussi sociable que celui que tu as vu pour le moment mais il ne fait que briser les autres et je doute que tu es besoin de cela dans l'immédiat. Je me trompe ? »

Il leva un bras, décroisant sa position, chassant ses pensées et ses paroles d'un revers de la main, non, non, il devait penser à autre chose et ne pas laisser l'harpiste décidé pour lui qui devait avoir le pied sur sa personnalité, le porteur de masque ou le roi de l'Envie. Malgré tout cela, il eut un léger rictus amusé à la dernière remarque sur le Fènnù naturel. « Tu dis cela car tu ne l'as pas côtoyé assez. Il est plus tactile et plus effrayant pour toi et quand il le fait, c'est qu'il a une idée précise en tête. » Que ce soit charnel ou tout autre chose, mais jamais ses mouvements n'étaient offerts sans raison aucune.

Le regain d'assurance, de joyeuseté du jeune homme le prit de court. Cette fois si, c'était lui qui était prit à contre pied. Comment pouvait-il apprécier ou même demander la méchanceté du roi alors qu'il semblait tellement maladroit dans ses mots, ses mouvements... Il voulait réellement se battre contre le courroux du King ? C'était insensé et étrange à la fois... Pourquoi ?

« Je le ferais quand je me jugerai apte à le faire et pas sur une simple rencontre et quelques morceaux de musique, aussi agréable soit-il ou parce que tu me demandes. » Oui, il avait même son petit caractère à cet instant précis, un peu sec, un peu rude, il n'allait tout de même pas obéir à la demande de l'harpiste, d'autant plus que cela devait être l'inverse, non ? En fait ce n'était pas une question. Cela devrait être l'inverse ! «  Mais quand cela arrivera, ne compte pas sur moi pour te protéger de mes mots ou même venir te consoler en te soufflant que ce ne sont que des mots. Si tu veux la critique de ton reflet, je la ferais... » Sous entendant que Naelly semblait tout de même bien fragile pour vivre dans se monde qu'était Second Life.

Sans réellement attendre la réponse, le roi haussa les épaules, libérant à nouveau le sommet de son corps, l'énervement et l'agitation l'avait légèrement échauffé. « Pourquoi demandes-tu cela ? Le jugement de ta personne ? Parce que j'ai considéré que ta liberté de le faire était gênante ou as-tu autre chose derrière la tête en faisant cela ? Tu espères que nous soyons sur un même pied d'égalité une fois que cela sera fait ? » La question résonnait déjà avec une réponse qui devait être, peine perdue, cela n'arrivera jamais. Fènnù était un être désagréable, hautain, une pointe d'orgueil et l'envie d'être toujours au-dessus des autres. Il fallait du courage pour le supporter, mais jusqu’où allais-tu le supporter d'ailleurs ?


Dernière édition par Fènnù le Mar 14 Avr 2015 - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Mar 14 Avr 2015 - 20:57

Le roi semblait être froissé par ce qu'avait dit le harpiste, celui-ci ne sourcilla pas. Non comme précédemment, il observa le visage du roi, bien que l'expression se voulait neutre Nael pouvait percevoir certaines émotions sur son visage quand il parlait, c'était fascinant...
 Néanmoins cette fois-ci il écouta le roi, il avait du mal à comprendre ce que voulait dire le roi par rapport aux masques...Et à la société.
Lorsque le roi se rapprocha de lui, instinctivement le harpiste recula d'un pas, il fixa le roi qui était maintenant en train d'essayer de se « grandir » ? Le roi était complexé par sa taille ?
Nael ne trouvait en rien le roi effrayant ou bien imposant.
Il écouta attentivement ce que dit Fènnù, alors en vrai il était désagréable ? Cela n'effrayait pas le musiciens... Il ne savait pas à quoi s'attendre c'est vrai seulement, il était vraiment déstabilise quand le roi était avec son masque d'amabilité.
Que Fènnù se mette en colère...Qu'il s'exprime cela mettait Nael à l'aise.

Il ne fit que sourire et dit joyeusement :

-Personnellement ça me va... Vous semblez cassant, mais dans le fond vous ne devez pas être si méchant....Si ?

Nael était persuadé qu'en chaque personne se cachait de la bonté, c'était un aspect de sa naïveté dont il n'arrivait pas à se détacher.
Le harpiste eut une expression assez déçu lorsque le roi dit qu'il afficherais son « vrai » visage seulement lorsqu'il le voudra. Naelly compris ce que le roi dit, qu'ils étaient étranger donc forcément... Le harpiste, réfléchis quelques instant, il perdit son sourire, puis il baissa le regard à terre et dit d'une voix clairement déçu :

-Oui...Je ne vais pas vous forcer à être vous même si vous ne le souhaitez pas... Je comprend plus ou moins...Il y a beaucoup de chose que je garde secrètes, si vous voulez garder votre caractère secret je respecterais ça....Je m'excuse de vous avoir demandé ça....

Il releva la tête, puis pris un air vexé. Étonnamment il avait compris le sous entendu du roi -lui qui ne comprend pas les doubles sens en général- Il dit en posant ses mains sur ses hanches :

-Hé ! Je ne suis plus un enfant, je vous signale que j'ai passé une renaissance moi aussi...Je ne suis pas venu ici par le passage express en VIP... Je peux très bien encaisser vos mots...Je sais que j'ai l'air assez maladroit et naif, mais je ne suis pas une faible chose fragile...Si je suis à Second Life c'est bien pour une raison non ?

Bien que son visage paraissait contrarié, il n'eut aucune once de colère dans sa voix.
Nael était faible physiquement, mais il avait son caractère lui aussi. Le roi avait réussit à plus ou moins le vexer en sous-entendant qu'il était « fragile ». Heureusement, le harpiste était du genre à avoir l'humeur facilement changeante...

Il soupira de mécontentement, puis il croisa les bras comme le roi en détournant le regard légèrement lorsque celui-ci exposa ses « soupçons ».
Le harpiste ne comprenait pas pourquoi le roi voyait aussi loin . Il réfléchis un peu histoire d'éviter de dire une bêtise, puis il soupira légèrement et répondit aux questions du roi et encore une fois il dit tout ce qu'il pensait :

-....Je ne demande pas spécialement mon jugement...Seulement si vous voulez me juger, je ne vous en tiendrez pas rigueur et je vous laisserez faire...

Le harpiste se frotta les tempes, décidément il arrivait pas à trouver ses mots, il préférait tout dire quitte à ce que le tact ne sois pas de mise dans la discussion, puis il finis par dire doucement :

-Vous savez je suis assez bête...je réfléchis pas où peu...Alors voir aussi loin que « me laissez jugez pour avoir quelque chose ensuite » c'est vraiment pas mon genre....ça ne m'as pas effleuré l'esprit...Je n'arrive vraiment pas à comprendre comment vous en êtes arrivé à cette conclusion...

Nael fronça les sourcils, puis baissa la tête, il resta silencieux. Pour le moment il s'inquiétait de l'image que le roi pouvait bien se faire de lui... Il pensait qu'il était un manipulateur ? Qu'il était calculateur ?
Tout ça inquiéta le harpiste qui ne comprenait pas comment il avait fait pour que le roi pense ça.
Le harpiste tenta de réfléchir, il tenta vraiment d'utiliser son cerveau, d'essayer de trouver comment expliquer au roi qu'il n'était pas comme ça...On voyait à son visage qu'il essayait d'accomplir quelque chose de difficile.

Il réfléchis peut être trop, d'un coup il ébouriffa ses cheveux d'une main et il laissa échapper un grognement agacé :

-RAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH !!!J'aime pas trop réfléchir, mon cerveau va fondre si je garde tout dans ma tête !

Il releva la tête, puis il dit en fixant le roi. Il voulait être clair pour que le roi ne se fasse pas de fausse idées sur lui, mais il ne savait pas comment faire alors il préféra vider son sac peut être que le roi saisirait l'ampleur du problème relationnel du harpiste. Sur un ton calme il dit :

-Je ne sais pas avoir une discussion normal....Voilà pourquoi j'évite de parler j’enchaîne bourde sur bourde, j’énerve la personne qui est avec moi...mais c'est comme ça, je dit ce que je pense et je ne sais pas choisir les bons mots..En plus je ne sais pas mentir et je manque de tact sur certains point....souvent...Top souvent on comprend de travers ce que je dis ….Mais c'est comme ça.... Je sais que c'est de ma faute parce que je suis maladroit et trop franc, mais ça m'énerve....Je suis énervé contre moi même là...

Il dit un peu plus bas et d'une voix plus sombre presque déprimé :

-Si je me suis enfermé dans un monde de musique, de fleurs, de thé et de petites montagnes de sucre rose c'est parce que je n'aime pas me casser la tête à essayer de m'adapter aux gens pour ne pas les froisser...J'y arrive pas...C'est comme ça...ça à toujours été comme ça et ce sera toujours comme ça...

A cet instant il se sentait un peu stupide d'être comme ça. Il était un peu dépité, il baissa le regard au sol et demanda :

-C'est si mal que ça de dire tout ce que je pense ?

Il dit un peu plus tristement :

-Si je commence à vous taper sur les nerfs maintenant...Je pense que vous me détesterez définitivement un jour...Tout à l'heure je ne voulais pas être méchant...je ne voulais pas vous jugez...mais encore une fois....aaah....Je ne sais pas si je dois m'agacer ou si je dois me désespérer...

Le harpiste soupira. Il en avait un peu marre de discuter il était trop maladroit avec ses mots, il se dit qu'il devait peut être arrêter définitivement de parler. Cela réglerais peut être son problème de communication.
Il était un peu parti hors sujet, mais le fait d'avoir vider son sac lui avait plus ou moins fait du bien.
Il repris une expression plus ou moins calme, mais une moue contrarié était toujours accroché à son visage.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Mer 15 Avr 2015 - 10:57

Méchant ? S'il était méchant mais sincèrement, qui irait dire qu'il est un méchant quand on pose ce genre de question ? Si on le fait, la personne va vous rétorquer que ce n'est qu'une image, qu'au fond, on essai d'être ce qu'on est pas. On a tous un fond positif, c'est inné, mais cela peut se traduire de manière tellement différente que cela peut vous paraître désagréable ou même monstrueux selon vos critères. De ce fait, le roi de l'Envie ne préfère pas répondre à cet question qui était bien trop évasive pour lui et de toute manière, il était un peu trop tôt pour s'ouvrir à d'autres n'est ce pas ? Offrir son vrai visage ce n'était que quand le piège de soie s'était refermée sur sa proie et qu'il pouvait la mordre pour la vider intégralement sans risque de fuite... Fènnù était comme une araignée après tout, il tend sa toile et patiente sagement que Naelly se pose dessus, visite et s'enferme de lui même en s'excusant, en bougeant à droite, à gauche, à se perdre en explication pour fermer sa prise dessus.

Ce fut le petit énervement de Naelly qui le fit revenir sur la terre de Second Life, il venait de se rebeller à cet instant ou ce n'était qu'une illusion ? Non non, il venait réellement de le faire et ce fut un sourire amusé par la situation qui accueilli tout ceci. Ne rentre pas en conflit verbale avec lui jeune homme, c'est le meilleur moyen pour se faire enfoncer un peu plus, tu ne sembles pas l'avoir compris encore, d'autant plus quand on tend le bâton pour se fait battre.

« Ne dit-on pas que la chance sourit aux audacieux. Ici... » Il tend les bras, paumes ouvertes vers le ciel, il désigne l’intégralité du monde du jeu. « certains n'ont pas leur place, ils étaient inutiles dans leur vie passée et le sont tout autant ici. Ce ne sont que des façades qu'ils se donnent pour éviter de se faire écraser par les plus malins ou les plus puissants. » Non, il ne parle pas par expérience, sa place de roi est incontesté à l'heure actuelle et personne n'a encore oser prendre sa place. Par contre, Nael voulait la vrai face du roi ? Il l'a et ce n'est pas du tout quelqu'un d'aimable ou d'agréable n'est ce pas ? Il vit le manège de l'harpiste, cette tentative de boudage en en croisant les bras et en détournant le minois vers l'extérieur. Fènnù écoute et se permet même un «  J'ai remarqué. » après la remarque sur le fait qu'il était assez bête. Ce n'était pas dit avec méchanceté, loin de là même, juste une manière de dire, j'ai vu, j'ai analysé mon jeune ami.Il attendit la fin du premier couplet pour rétorquer.

« Parce que c'est ce que je dirais si je ne voulais pas éveiller les soupçons ou que je voulais sur le masque de l'innocence et de la pureté. Paraître un peu maladroit que ce soit dans les actes ou dans les mots et finalement n'être qu'un joueur d'échec qui place ses pions pour prendre le dessus sur la personne face à lui. » Et c'est ce qu'il fait par habitude avec les gens, y compris le harpiste. Non, il ne baissera pas sa garde pour te voir sourire ou même rire. Torturé, un peu trop compliqué alors qu'au final tout semblait plus simple à vivre ou à comprendre avec le jeune joueur de musique ? Tant pis, le roi de l'Envie n'était pas le genre à être Simple.

Naelly arracha même un nouveau sourire à Fènnù quand il se frotta la tête pour tenter de reprendre ses esprits simples et logiques. Tentant de réfléchir à haute voix. C'est toujours avec intérêt que les oreilles de l'asiatique lui étaient offertes pour se confier. «  Et tu viens de me dire pourquoi tu joues de la musique... Ce n'est pas un mal de s'enfermer dans quelque chose, mais ce n'est que de la fuite quand la solution est constante et je ne peux pas vivre comme tu le fais. M'enfermer, je le fais déjà au sein de mon domaine, de mon art ou des musiques qui me bercent. » Sans compter son second qui lui sert d'oreille quand il a besoin de parler. « Mais toi, c'est différent, tu attires les foules par ton art et l'intérêt des gens sans assumer cela... C'est étrange, je pense que tu aimerais avoir quelqu'un qui te comprend, mais tu ne veux pas le reconnaître et du coup, l'idée de la question te semblait être une bonne chose pour te dire que ce n'est pas toi qui est inadapté, mais ceux qui tentent de te connaître qui le sont. » C'était un début de jugement, n'est ce pas. C'est tout ce que tu voulais et tu venais de l'avoir d'une certaine manière. «  C'est triste dans un sens pour eux... Tu leur donnes l'envie et au final, tu leur coupes les ailes... Tu es un peu sadique dans le fond, tu ne crois pas ? » Ça ce n'était pas obligatoire mais Fènnù commençait déjà à connaître un peu son musicien pour savoir qu'il allait réagir soit en rougissant en disant non, non et dans ce genre de moment, il était tout mignon ou il allait bouder un peu plus à nouveau et cela allait sûrement le faire sourire aussi.

Il élude aussi la question sur dire ce que l'on pense, c'était trop vague comme question, comme répondre oui ou non. L'un comme l'autre pouvait blesser ou briser les gens, ce n'était pas utile d'avoir la réponse à tout ceci.

« Ton manque d'assurance est ton plus gros défaut. » Fènnù leva les deux mains, approchant son visage, approchant le bout de ses doigts des joues de Naelly, il n'allait pas chercher le contact, juste l'effleurement de ses joues, De toute manière le roi de l'Envie allait parier sur la fuite de ce dernier en lui demandant pourquoi faire cela et il lui répondrait l'envie de voir ta réaction. « Je n'ai encore rien dit, je n'ai pas parlé d'énervement et tu sais... Si je devais détester tout ceux qui m'énerve. J'aurais énormément d'ennemis sur le dos et un roi ne peut pas se le permettre. » Il recula d'un pas, puis d'autre avant de fixer la sortie du quartier à l'horizon, «  Marchons, nous parlerons en même temps, je n'ai pas envie que toi comme moi rentrions trop tard. »
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Jeu 16 Avr 2015 - 0:40

Audacieux....Naelly n'était pas quelqu'un d’audacieux, mais il était chanceux seulement, il ne pensait pas devoir sa lace ici à sa chance. Lorsque le roi parla de l'inutilité de certaine personne dans "l'ancienne" vie, Nael se sentis un peu concerné... Il ne répondit rien, il espérait ne pas être inutile ici.
Le harpiste ne voulait pas approfondir le sujet, il ne réagit pas non plus lorsque le roi affirma le fait qu'il était bête. Il le savait, il ne le vivait pas mal et heureusement car sa bêtise était aussi grande que son don pour la musique.

Décidément, le roi était bien suspicieux envers le harpiste, cela aurait pu le vexer encore plus, mais Naelly ne faisait confiance à personne et il voyait le mal partout lui aussi donc il ne pouvait pas en vouloir au roi de se méfier de lui ainsi. Bon même s'il pensait que le roi surestimait peut être un peu trop Nael, le brun qui avait écouter attentivement le roi dit doucement en réfléchissant:

-....Je suis nul aux échecs...Je pense que la comparaisons du jeu de Dame aurait été mieux....Je suis un peu plus dégourdis avec ce jeu...

Le harpiste écouta avec grande attention le roi, il écouta son jugement et lorsqu'il son analyse comme quoi il attirait les personnes autour de lui, puis les rejetait ensuite. Le brun pris un air un peu songeur, il prenait en compte la remarque du roi, puis bien que celui-ci ai dit qu'il était sans doute un peu sadique, il répondis simplement:

-...Mhh....Peut être....

Nael se perdit dans ses pensés, il était en train de réfléchir intensément à ce que lui avait dit le roi. Il devrait peut être faire un travail sur lui même...
Il revint à lui lorsque le roi lui dit qu'il manquait d'assurance. Nael glissa son regard vers le roi, puis il se tétanisa en se rendant compte des mains proche de ses joues.

Il faisait noir... Nael était seul avec le roi...Il ne le connaissait pas...le roi venait de le surprendre et il s'apprêtait à le toucher...Tout ça était mauvais.
Il laissa le roi parler, il l'écouta d'une oreille sourde... Nael était totalement tétanisé par les doigts qui effleurait sa peau.
Sans plus réfléchir en un mouvement sec et ferme, il éjecta les mains du roi et il se recula en un bond en arrière. Son regard exprimait une profonde peur, il ramena sa main ayant toucher le roi à lui.
Ses mains commencèrent à trembler légèrement, il sera les poings tout en baissant le regard au sol, il dit d'une voix ferme:

-Ne me touchez pas!....Jamais!

Qu'importe si c'était le roi qui était face à lui, il avait prononcé ses mots comme un ordre. Il baissa son regard,sa respiration commença à s’accélérer. Il était en train de paniquer, il devait impérativement se calmer.
Lorsque le roi proposa de partir, le harpiste se recula un peu plus...Il repris un peu ses esprit, puis il se referma un peu plus et dit d'une voix assez faible:

-...Oui...nous devrions y aller...

Nael s'était totalement fermé au roi, tout son corps tremblait...Réaction exagéré pour un simple effleurement?
Et bien non, c'était sa réaction habituelle quand on le touchait, seulement au Black Cat il se sentait en sécurité donc il gardait la tête froide et pouvait réagir sereinement sans paniquer. Mais être seul dans un espace ouvert avec un homme qu'il connaissait à peine... Cette situation était hors de son contrôle.

Le harpiste ressentait un malaise en lui, sa respiration ne voulait pas se réguler. Il ferma les yeux et se recroquevilla sur lui même, il se concentra sur son souffle, mais le malaise se fit plus intense. Il avait la nausée, Nael s'accroupis en plaquant sa main devant sa bouche.
Tout tremblotant, devenant de plus en plus pâle... Ce n'est qu'au bout de quelques minutes qu'il repris enfin un rythme respiratoire normal. Ses tremblements s'était un peu calmé aussi.

Doucement, Nael se redressa...Il resta silencieux, il ne voulait pas regarder le roi. En fait le roi avait été trop "brusque", la surprise de ce geste avait beaucoup joué dans sa crise de panique. S'il n'avait pas été perdu dans ses pensés, il se serait juste reculé en voyant les mains du roi se rapprocher de lui.

Le harpiste resta longuement silencieux, fixant le sol, puis il entre-ouvrit les lèvres aucun son n'en sortit pendant quelques seconde, puis finalement sa voix se décida à se faire entendre, bien qu'elle sois plus faible que précédemment:

-.......Désolé.

Il s'excusa de cette réaction non contrôlé...Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eut ce genre de crise, il n'était plus habitué. Heureusement cette réaction n'avait pas été trop violente, Naelly n'aurait pas réussit à se calmer si la crise avait été plus grave.

Le harpiste releva un peu la tête, puis il chercha du regard la sortie du quartier et il dit d'une voix un peu honteuse:

-....Je suis fatigué...Je....n'arrive pas à me....Contrôler dans ces cas là....

Nael se tenait a une certaine distance du roi, mais il resta néanmoins à côté de lui. Mêm s'il était effrayé par le roi, il l'était encore plus par le fait de devoir rentrer tout seul...Surtout après sa "crise".

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Ven 17 Avr 2015 - 10:41

Ce n'était pas un reproche d'être bête, certains le sont par la situation, par un mot mal placé ou même une phrase mal formulé ou un désir mal traduit. Être bête n'était pas un handicap, certains étaient même Roi et Bête, tu as l'avenir devant toi Naelly, ne t'en fait pas pour ça. Il écoute la réponse de ce dernier sur les jeux, prenant une petite moue ennuyée à la comparaison. « Je pense que sur cet image, tu fais fausse route. Un jeu plus simple ne veut pas dire moins stratégique, Cela reste de l'analyse, certes à un différents niveau avec moins de possibilités, mais cela reste tout de même de la stratégie... Peut être juste que tu ne t'étais pas assez intéressé aux échecs. » Sous entendu que tu ne penses pas encore assez, mais en étant au contact du roi, tu t'y habitueras, ce n'est peut être pas une bonne chose, Naelly qui semble si doux, charmant et un froid calculateur, qu'est ce qui allait changer l'autre ? Bonne question.

Mais trêve de discussion, d'analyse, de théorie. Il fallait passer à la pratique. Le harpiste détestait tout contact et n'en désirait pas? C'était à quel point ? Il fallait que le roi sache avant de pouvoir continuer sur un des chemins proposés par son esprit torturé. Il le fixa donc pendant son approche, il ne voulait rien perdre des réactions malgré le peu d'éclairage offert par le lieu. Il s'attendait à tout, à ce qu'il tourne les talons, à ce qu'il hurle, à pleurer ou même à se faire frapper. Note que la dernière solution ne lui aurait pas plu, ce n'est pas qu'il n'aime pas la violence ou le contact assez physique mais pas dans ce genre de moment.

Une frappe sèche, le bout de ses doigts et le métal des ongles se tintent en se percutant entre eux. Il regarda chaque réaction, admira chaque réaction du corps du jeune homme. Il entendit bien la remarque sur ce qu'il ne devait pas faire mais il n'en prit pas compte tout de suite. Il se pencha lentement vers lui, en gardant cette fois si ses distances, un peu comme un serpent, il contorsionne son corps pour se mettre à hauteur de l'oreille de ce dernier.

« Tu as été moins virulent dans le bar avec celui qui avait prit ta taille, moins agressif dans les gestes. Certes tu l'as endormi mais le geste était doux et calculé... Tu as agi à l'instinct avec moi et la fatigue n'est qu'une excuse pour expliquer ta violence... Quel message dois-je saisir dans ta réaction ? Il serait de bon ton d'éclaircir cela car, tu le sais, j'ai beaucoup de scénario en tête, mais le quel est le bon ? » Il ne pouvait savoir déjà qu'il avait la réponse à sa question dans la tête de Naelly, mais tu allais lui offrir bien sur ?

Il se redressa totalement pour toiser le jeune homme d'un regard neutre, légèrement blasé même à cet instant précis, il prit sa main violenté dans l'autre et massa lentement sa chaire meurtri par le coup qu'elle avait reçu. Il ne dit rien, il attendit quelques secondes avant de bouger. Laissant le poids de ses yeux sur le corps de ce dernier pendant quelques instants, qu'il ressente ce dernier de manière désagréable s'il le fallait. Il entendit l'unique mot de ce dernier, il secoua la tête de manière négative.

« Tu ne l'es pas et tu n'as pas à l'être. Les gens doivent connaître leur place, quand on les avertis qu'un chien méchant garde un domaine, ils n'ont pas le droit de pleurer de se faire mordre quand ils entrent sans prévenir... C'est la même chose. Je voulais juste voir la réaction que tu allais m'offrir et rien de plus. C'est à moi de m'excuser. » Il s'arrêta quelques instants et fut prit d'un sourire léger et amusé. « Mais je ne le ferais pas car j'assume ce que j'ai fait et la réaction était attendu. » le roi se posa à coté de lui, mais les mains du King était dans son dos, les doigts liés entre eux pour montrer qu'il ne voulait plus ou qu'il n'aurait plus de contact avec lui. Il regarda la sortie à son tour et souffla « Alors rentrons, je vais te ramener avant de repartir sur mon domaine. Je me suis absenté trop longtemps et je pense que Shen s'imagine déjà les pires choses à mon propos. » Sans plus attendre une réaction ou une réponse. Il se mit en marche en prenant la direction de la sortie du quartier. « N'oublie pas de venir au temple pour donner tes dispositions aux personnes présentes là-bas, que je sache quand je te verrais pour le concert. » Le roi reparti dans une conversation banale pour éviter de reparler de tout ça, mais si la conversation après n'était pas relancé, il allait se murer dans le silence pendant que Naelly allait le diriger vers son chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   Sam 18 Avr 2015 - 17:04

Le message? Il n'y avait pas de message dans ce rejet, il ne voulais simplement qu'on ne le touche pas. Nael reste prostré dans son coin avant de finalement répondre d'une voix plus ou moins fébrile:

-Au Black Cat....Je me sens en sécurité, il y a du monde autour de moi si quelqu'un me touche ça m’angoisse moins qu'un endroit isolé....Il n'y a pas de message....Seulement, ne me touchez plus s'il vous plais...

Nael redevenait poli, ses mots étaient moins catégorique, plus doux à l'écoute. Lorsque le roi se posta à côté de lui, le harpiste se crispa. Tout ses muscles se contractèrent instantanément, ses yeux qui fixait le sol se releva vers l'homme face à lui. Il remarqua que ses mains étaient dans son dos, ce qui le soulagea un peu. Il se détendit légèrement, mais il recula tout de même d'un pas.

Le brun hocha de la tête lorsque le roi lui dit qu'il allait le raccompagner chez lui, il voulait rentrer au plus vite et se coucher. Il était un peu épuisé par sa soirée de travail et cette crise d'angoisse l'avait plus ou moins achevé.

Il fit doucement oui de la tête lorsque le roi lui demanda de venir se présenter au temple pour donner ses dispositions. Nael resta tête baissé, il ne voulait pas trop parler, il était encore un petit peu secoué. Il resta un peu en retrait par rapport au roi, fixant les mains de celui-ci.

Nael se détendis lorsque les lumières de la ville se présentèrent devant eux, doucement il dit en indiquant une direction du doigt:

-Mon appartement est par là-bas...

Il guida plus ou moins le roi jusque chez lui, après tout, il ne savait pas où le harpiste habitait. Le brun avait un peu accéléré le pas, une fois arrivé devant son immeuble, il dit en gardant le regard baissé:

-Merci de m'avoir raccompagné...Je viendrais demain au Temple...

Il releva timidement le regard vers le roi, puis il lui adressa un léger sourire, il dit:

-Je suis désolé de vous avoir obligé à me ramener jusqu'ici, rentrez bien...

Il afficha un sourire un peu plus timide, puis il baissa de nouveau les yeux avant de s'éclipser dans l'immeuble pour rejoindre son appartement. Il était presser de rentrer dans son chez lui...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si chaque homme chaque jour jetait une fleur sur le chemin de son prochain, les routes de la terre seraient tellement plus agréables. [ Pv Naelly ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En Chaque homme sommeil un cochon
» chaque homme doit inventer son chemin. (gilan)
» •°• A chaque jour ses emmerdes •°•
» Chaque jour est synonyme de renouveau
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rp Abandonnés-