AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Mar 17 Mar 2015 - 10:19

Shen venait de pousser la porte d’entrée de l’immense chambre du roi de l’envie, les bras étaient employés, l’un servait de porte kimono, plié sur ce dernier de manière on ne peut plus carré et parfaite pour éviter tout plie ou froissement du tissu alors que le second était couvert de cordelettes de tissu aux teintes multiples ainsi qu’une paire de Geta maintenue par le majeur et l’index de son serviteur. Il fit fermer la porte derrière lui après son passage par l’un des nombreux gardes de la pagode de Fènnù. S’inclinant tout en gardant les bras écartés avant de venir se poser au près du roi, les genoux en premier, toujours de manière traditionnel. Il garda le silence, attendant qu’intérêt naisse du roi de l’envie pour sa présence.

Le king pour sa part était assis, lui aussi sur les genoux, la tête penchée légèrement sur le coté, peignant ses cheveux à l’aide de ses doigts, tirant légèrement pour retirer les noeuds qu’il avait pu avoir durant la nuit. Etait-il important de souligné qu’il était entièrement nue à cet instant ? Ce n’était pas la gène qui le dérangeait dans tout les cas, le hanfu portait durant la journée était replié sur son lit à coté de lui, signe qu’il allait se changer pour une occasion mais la quelle ?

“Pourrais-tu natter mes cheveux Shen.”
murmura le jeune roi à son plus fidèle serviteur. Ce dernier se débarassa de ce qui encombrer ses bras, posant le kimono juste au coin de l’oeil du roi pour qu’il puisse apprécier le choix fait par ce dernier. “ Tu as prit celui au couleur des Sakura... Beauté éphèmère...” Murmure le roi alors qu’il commença à sentir les doigts de Shen attaquer l’immense chevelure ébène qui couvrait l’intégralité de son dos et des tatouages sur son corps. Prenant quelques libertés, Shen ne natta que la moitié de la chevelure avant de commencer à l’entourer en chignon sur l’arrière du crane du roi de l’envie et de commencer à faire un chignon compliqué et créatif à la fois. Prenant les piques à cheveux qui se trouvait à coté du lit, il se permit de sortir de son mutisme “ Vous êtes sur de ne pas vouloir un accompagnateur ? Ce n’est pas que j’ai peur pour vous, mais j’aimerai que vous n’oubliez pas votre rang au sein d’Invidia sir Fènnù.” Levant une main, il posa son index légèrement plié devant ses lèvres et le roi de l’Envie eut un léger rire à l’attention de la remarque, point moqueur envers Shen, mais plutôt envers ses mots. “Je ne vais qu’écouter une personne jouant de la musique et tenter d’élucider sa question... J’aime à croire que je suis l’homme le plus instruit de ce jeu et, indirectement, c’est une sorte de défi qui m’aie lancé. Aucune énigme ne peut rester sans réponse. C'est la facilité des idiots de croire cela.” Shen détourna le visage, soupirant lentement aux mots entendus, il ne faisait qu’avertir son roi des dangers tout en sachant que ce n’était pas chose aisée que de le faire changer d’avis. Prenant sur lui, il se tût à nouveau et finit de placer les piques, un léger tintement des clochettes posées sur les bois des baguettes ornementales. Fènnù se redressa lentement, tendant un bras en arrière, puis un autre pendant que Shen l’enfermait dans le kimono de soit au couleur blanc légèrement teinté de rose. Oh oui, Fènnù savait pertinemment que le blanc était la couleur du deuil sur le domaine japonais, mais la mort n’a pas court ici.

Shen réajusta l’habits, épaules dénudés et le sommet du torse visible, laissant voir les tatouages orientales qui courraient sur l’intégralité de l’ouvre d’art vivante qu’était le roi de l’Envie avant de reculer d’un pas, puis un autre. La ceinture enserrait la taille fine, les jambes ne seraient pas visible durant la démarche, mais facilement montrable si le roi avait décidé de jouer avec des tierces personnes sur leur pulsion. Finalement, il se mit à genoux devant lui à nouveau et le chinois glissa ses pieds dans les sandales de bois avant d’avoir un léger sourire ravis en louchant vers le mur couvert de miroir qui courrait le long de sa chambre. “ Xiéxie Shen.”

Maintenant qu’il était prêt. Fènnù se libéra de ses impératifs de roi, quittant sa demeure pour le “Black Cat”. Il fallait se l’avouer, il n’était pas un fan de l’endroit, ni même du nom d’ailleurs, mais si ce n’était pas asiatique à tendance rétro d’au moins 2000 ans. Il y avait peu de chance qu’il s’y plaise après tout. Monsieur était quelqu’un de compliqué et de très exigeant, plus simplement chiant ? La curiosité était tout de même plus fort que ses aprioris et c’est donc d’un pas sûr qu’il se présenta à l’entrée de ce lieu de perdition.

Le regard glissa sur le parvis de cet endroit, malgré ce qu’il s’était dit, Fènnù pensait déjà à ses obligations de roi et se demanda s’il ne devait pas le forcer le prioritaire à avoir un lieu de vie plus proche de celui de son propriétaire de zone, il se prit à sourire pour lui-même avant de poser ses doigts couvert de métal sur l’entrée et de pousser l’entrée de cette dernière pour offrir sa présence. Quelques regards se posèrent sur lui, mais l’inverse ne fut pas le cas, Fènnù n’avait cure de ceux présents, il était venu pour une unique chose et il chercha l’endroit le plus adéquate pour avoir une vue d’ensemble et ainsi chercher ce ménestrel à la question si dérangeante.

Le point de vue était plus stratégique pour lui que pour les autres car si lui avait une vue d’ensemble, il ne passait pas inaperçu non plus. Il se posa sur une chaise, les mains sur ses cuisses, il évita tout contact de la table contre sa chaire, une manie difficile à perdre et une peur toujours présente. Il ne préférait pas prendre de risque même si, de lui-même, il savait qu’il n’y aurait que peu de chance que maladie s’insinue en lui.

“ Et maintenant jeune homme, j’espère que ma curiosité sera satisfaite et que tu as bien un don pour faire naître l’envie chez les autres sans même les avoir vu ou croiser grâce à ta mystérieuse question.” Souffla dans un murmure le roi de l’Envie alors qu’il commençait à chercher du regard celui qu’il était venu chercher. Certes il ne savait pas qu’il était venu voir et il n’avait pas la moindre idée du faciès de ce dernier, mais il faisait confiance à son instinct et un virtuose de la musique finit toujours pas se faire repérer, que ce soit par son apparence ou son don n’est ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Mar 17 Mar 2015 - 12:50

Une vie plus ou moins morne et monotone c'était installé dans le quotidiens de Naelly, cela ne faisait que quelques mois qu'il était arrivé dans ce "nouveau" monde, pourtant il avait déjà pris ses marques et il ne se sentait plus dépaysé. Après la joie et l’excitation de vivre une seconde fois, la fatalité avait repris le dessus, Nael était seul, trop seul... Les souvenir de feu sa bien aimée famille lui revenait en mémoire comme de la braise sous la centre qui ne voulait que reprendre feu pour consumer de nouveau son cœur.

Il ne lui restait plus que la musique, mais plus personne pour la comprendre. Nael était devenu triste et lasse, maintenant il avait l'habitude de jouer dans les bar. Dans un en particulier, le "Black Cat". il appréciait énormément l'ambiance de ce bar et surtout son propriétaire était gentil et le laissait jouer à sa guise. Il se sentait bien dans cet endroit, cela amoindrissait sa peine de ne pas être compris.

Naelly était arrivé plus tôt, juste avant l'ouverture, il salua le propriétaire et son amant, puis il se rendis dans la salle de repos juste derrière le bar. C'était son petit lieu de repos, cette salle tranché beaucoup avec le reste du bar car elle était dans un style typiquement japonais avec des tatamis et des couleurs clair. C'était très reposant pour lui, un peu comme le calme avant la tempête... Ou bien est-ce le calme après la tempête? Il n'était pas très doué pour retenir les expressions alors il se trompait souvent. Penser à ça le fit doucement rire, il se perdit quelques temps dans ses pensées, se demandant de quel instruments il allait jouer ce soir.
Nael ne choisit jamais en avance de quel instrument il va jouer, c'est selon son humeur, c'est ce qui était intéressant chez lui. Le brun regarda l'horloge en bois qui trônait dans un coin de la pièce. C'était bientôt l'heure, il se releva et remit bien sa chemise en coton qui était peut être un peu trop large pour lui, mais ça le mettait plus en valeur, bien que ça lui donnait un air enfantin. Il remonta un peu son pantalon, toujours trop grand pour lui et dont les bord était replié, c'est qu'il était un peu plus petit et svelte que la moyenne alors pour trouver des vêtements à sa taille -il ne faisait pas non plus l'effort d'en trouver-

Le musicien hésita quelques instant à mettre ses chaussures ou non, finalement il décida de rester pied nu, il aimait bien sentir le bois du sol sous ses pieds. Une fois fin prêt, il ouvrit la porte de la salle de repos et glissa son regard menthe au travers de l'ouverture qu'il avait faite. La salle n'était pas bondé, mais n'était pas vide non plus, c'est dans ce genre de condition que Nael aimait travailler.
Après avoir lacher un léger soupire de soulagement, il sorti enfin de son "cocon", il referma la porte derrière lui et commença à s'engager dans la salle, au début il passa inaperçu, amis quelques client concentrèrent leurs attention sur lui, certains habitué le reconnaissaient et arrêtèrent leurs discutions pour le regarder.
Il faut dire que Nael bien qu'étant petit, il était plutôt agréable à regarder ses cheveux brun retombant sur ses épaule et ses grand yeux d'une couleur menthe lui donnait l'air d'un adolescent et son visage fin et rond n'arrangeait rien à cette impression.

Le musicien se rendit d'un pas léger dans un coin du bar où se trouvait ses instruments, sur une petite estrade, il resta quelques instant immobile, semblant réfléchir, puis il se décida... Ce soir il jouerait de la harpe.
Il posa sa main sur l'imposant instrument en bois, puis il s'assit sur son siège. Il pencha sa harpe pour qu'elle puisse se poser sur son épaule.
Sans plus attendre, il commença à effleurer les cordes pour commencer à jouer un air.




Un silence envahit la salle, seul le son de la harpe se faisait entendre. Nael était plus ou moins fascinant, certains hommes le regardaient étrangement. Il faut dire que le musicien mettait son âme dans sa musique, il était "a nue" devant son publique. Ses mouvement était précieux et gracieux, il se laissait transporter par la mélodie de sa harpe, bien que ce sois lui qui jouait, on avait l'impression qu'il découvrait la musique.
Plusieurs expressions transcendèrent son visage, un sourire apparaissait, puis disparaissait pour laisser apparaître une expression triste.

Dans certains cas, il arrivait à Nael de pleurer, mais ce soir ce n'était pas le cas, il voulait surmonter ses peine.
Le morceaux ne dura pas longtemps quelques minutes tout au plus, mais pendant ces minutes presque tout les client avait leur attention rivé sur le musicien. Sur les dernière note, Nael ferma les yeux, il savait que c'était la fin de la musique et il tira sur la dernière corde, elle vivra un long moment et une fois la dernière note entendu, un blanc s'installa pendant quelques instant dans la salle. Puis des applaudissements, Nael souris timidement, puis il remit une de ses mèches de cheveux derrière son oreille tout en faisant perdre son regard sur le sol.

Quelques hommes se dirigèrent vers le harpiste, l'un tenant un bouquet de fleur. C'était un habitué qui était devenu "fan" de la musique de Nael, il savait qu'il aimait les fleur alors de temps en temps il lui ramenait un bouquet. Le brun accepta le présent en souriant timidement, puis un second homme demanda:

-Naelly, j'ai retrouvé la musique dont je t'ai parlé, tu veux écouter....

L'homme tendis une oreillette au Harpiste, il le pris et le mis dans son oreille pour écouter la dite musique, il écouta attentivement la mélodie et il ferma les yeux comme pour mieux la mémoriser. Une fois la musique finis, il rendit l'écouteur et l'homme dit:

-Tu arriverais à la rejouer? Si tu veux je peux te donner la musique pour que tu l'apprenne...

Naelly sourit, puis il dit doucement:

-Je peux la rejouer maintenant.

-Quoi?

L'homme eut l'air surpris, il regarda le harpiste qui s'apprêtait à jouer. Il n'y croyait pas, puis quelques notes résonnèrent elles étaient identique à l'air qu'il lui avait fait écouter. Nael ne joua pas longtemps, il s'arrêta puis il demanda:

-C'est bien ça?

-OUI! Mais comment tu fais? C'était une musique avec une guitare électrique! Tu la connaissais?

Le brun fit non de la tête, ce qui força l'admiration de l'homme. L'homme au fleur se posta entre "son" harpiste et l'homme gênant. Il plongea so,n regard dans celui du musicien et il demanda:

-Alors... Qu'elle est la question de ce soir?

Nael détourna le regard et soupira.Sa question? C'est vrai qu'il avait commencé à être "populaire" grâce à cette fameuse question, tous el monde pensait que c'était car il était farfelu qu'il posait une question différente à chaque interprétation, mais en fait ce n'était pas le cas.

Le brun réfléchis quelques instant et demanda:

-De quelle humeur était ma harpe?

Il sourit et fixa l'homme qui se mit à réfléchir, au bout de quelques minutes il dit:

-Elle était...Triste?

-Pourquoi ça?

-...Je ne sais pas...

Nael laissa échapper un léger rire, puis il baissa le regard avant de dire:

-Tu as encore faux... Même si tu avais bien répondu, cela aurait été du au hasard donc ça n'aurait pas compté...

-J'ai encore perdu... Donc ce n'est pas ce soir que je pourrais sortir avec toi?

-Je ne sortirais pas avec quelqu'un qui ne comprend pas ma musique~

Il sourit timidement, ses mots avait été tranchant, mais l'homme ne semblait pas blessé. Il faut dire que ce n'était pas le premier Rateau que lui mettait Nael.
Si le brun posait une question différente à chaque fois qu'il avait finis de jouer c'était car à chaque fois il exprimait une émotions différente.
Ses questions pouvait être en rapport avec la "couleur" de sa musique, sur ce que voyait la personne quand il entendait ses mélodies...

Mais toutes ses questions avait un point commun, lui même... Il voulait que quelqu'un le comprenne lui. Comme la musique était une extension de son âme et de ses émotions il posait toujours une questions en rapport avec ce qu'il avait joué. Il n'y avait pas de véritable mauvaises ou bonnes réponses au final.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Mar 17 Mar 2015 - 18:21

Il n’aura pas à attendre trop longtemps pour mettre un visage de l’énigmatique jeune homme qui posait une question si étrange pour les joueurs de Second Life. Déposant les coudes sur la table, toujours couvert par le tissu de son kimono, il croisa les doigts pour les avoir face à ses lèvres, déposant de manière mollassonne sa bouche contre ses phalanges nues. Le regard de Jade se posa sur le joueur de Harpe. Un instant, il se concentra sur la mélodie, lui qui n’avait pensé le faire qu’une petite seconde, le fit durant l’intégralité du morceau. Un petit hoquet de surprise face à cette perte de conscience l’espace d’un instant avant de secouer la tête et d’avoir un léger sourire moqueur à sa propre encontre. Il prit une longue inspiration, la bloquant à son paroxysme, se grandissant quelques instant par la même occasion avant de relâcher le tout pour reprendre pied et conscience de son état. Il était redevenu un être un peu distant, voir froid, ce qu’il était à l’entrée dans le “Black Cat”.

Mais son intérêt n’était pas intact, il suivit du regard le jeune homme qui, une fois avoir finit sa musique, semblait déjà être assailli par ses fans ou ses groupies, choisissez ce qui vous semble le plus adéquates ou adaptez à la situation. Son regard se fit brillant et toujours plus intéressé par la scène qui se déroulait face à lui. Ainsi donc notre jeune prodige avait l’oreille absolue comme on aimait appeler cela. Un don rare et utile dans le monde des vivants, mais ici bas, cela pouvait-il réellement subvenir à vos besoins ? Fènnù en doutait, sauf si vous tombiez sur un assoiffé de musique qui avait besoin non-stop d’un joueur de harpe au près de sa personne. Mais au vue de la réaction, de la solitude de ce dernier, cela ne semblait guère être le cas ou alors le roi de l’Envie tirait des conclusions trop attives. Cela lui était déjà arrivé et se tromper ne le dérangé pas plus que ça, juste qu’il évitait que cela soit publique.

La suite ne fit qu’augmenter un peu plus son sourire à la situation qui se présentait à ses yeux. Il se redressa paisiblement, la chaise était soulevé pour éviter tout bruit trop dérangeant ou incongrus et il se déplaça lentement sur ses sandales de bois, un léger claquement se faisant entendre à chaque pas qu’il faisait, vers le duo qui parlait de la nature même de la musique jouait un peu plus tôt. Restant non loin d’eux en prêtant l’oreille à l’échange, il se faisait indiscret, mais après tout, il était chez lui et sur son domaine, il faisait encore ce qu’il désirait ou ce qu’il avait Envie de faire, n’est ce pas ? C’est donc un sourire un nouveau sourire qui le gagne quand il entend l’enjeu de la question. Attendant que l’homme s’éloigne, c’est paisiblement et délicatement qu’il se pose dans le dos du joueur d’instrument et d’une voix calme.

“N’est ce pas un peu présomptueux de mettre en jeu sa personne sur une lecture de votre jeu ou de votre instruments ? D’autant plus qu’il faut savoir deviner vos pensées et votre être plus que d’écouter votre harpe car c’est l’instrumentaliste qui donne le ton et le sentiment qu’il veut à sa musique et son instrument.” Il sous entendait directement que le jeune homme pouvait s’offrir à une personne qui pourrait lui convenir selon lui même s’il était dans l’erreur totale selon la question. “ Mais loin d’être dénué d’intérêt dans ce jeu.” Rajouta-t-il tout de même avec une légère ironie dans la voix qui se calme juste après. “ Vous avez un don non néglieable pour la musique jeune homme, votre art est maîtrisé et agréable à entendre.”

Fènnù fit le tour de sa personne, se mettant enfin face à lui, glissant ses mains dans ses manches larges et profonde, il s’inclina légèrement en guise de salutation avec un sourire léger et délicat qui illumina son visage aux deux marques rouge sous les yeux jade avant de se redresser face à lui et de le fixer sans gène, son regard posé sur le sien.

“ Les rumeurs disent donc vrai. Vous semblez chercher quelqu’un ou quelque chose à travers vos morceaux de musique et de la question qui les accompagne. Je ne comprends pas la démarche, je ne peux dire si je l’envie ou si je la dénigre, mais tout cela a suffit à attiser ma curiosité et à me présenter à vous.”
Il prit une longue inspiration juste après ses mots. “ Mais je parle et j’en oublie la politesse et la courtoisie qui accompagne le tout. Je me nomme Fènnù.” Il ne dit rien de plus, soit son nom suffisait pour indiquer qu’il était ou alors il restait juste un inconnu pour le jeune homme face à lui et cela ne sera que plus suffisant. “ Prenons place autour d’une table, nous serons mieux pour discuter.” Non, ce n’est pas une question comme le jeune homme pouvait le deviner mais une sorte d’invitation un peu obligé dirons nous. Il prendra à nouveau la place qu’il avait quelques instant plus tôt avant de venir à la rencontre du jeune homme aux traits légèrement féminin. En même temps, qui était-il pour critiquer cela ? Il ne respirait pas non plus la virilité débordant de testostérones dans sa manière de s’habiller ou d’être n’est ce pas.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Mar 17 Mar 2015 - 21:31

Naelly soupira de nouveau lorsque l'homme aux fleurs fit demi-tour, il commençait à être las de la force avec laquelle cet homme venait avec persistance pour essayer d'avoir un rendez-vous avec lui. Cela n’intéressait pas le brun, après tout étant Pansexuel, il ne s’intéresse ni au physique, ni au genre... chaque personne n'est qu'un individu à par entière pour lui. Le harpiste releva son regard lorsqu'un homme s'adressa à lui, il fut un peu surpris en voyant cet homme, il était habillé de vêtement traditionnel chinois. Naelly aimait bien ce genre de vêtements, mais il ne savait pas que l'on pouvait porter ce genre de vêtement ici. Quoi que...dans cette vie, le style vestimentaire était quelques peu moins "coincé" que dans l'autre vie.

Le harpiste écouta d'une oreille attentive ce que lui dit l'asiatique, donner de sa personne? Il répondit simplement:

-...Je ne me suis jamais mis en jeu... Je n'en vois pas l'intérêt... Je ne sais pas comment c'est venu, mais certaine personne pense qu'en trouvant la réponse à ma question ils emporte un rendez-vous avec moi... Ce n'est pas ce que je recherche, j'ai ma musique et cela me suffis...

Le brun baissa le regard, il était légèrement intimidé par les yeux de l'homme, son regard se faisait fixe et insistant ce qui était quelques peu déstabilisant pour lui. Il se fit tout timide lorsque l'homme lui dit qu'il avait un don pour la musique, il ferma les yeux et baissa la tête.

Que voulait cet homme? Le fait qu'il lui tourne autour dérangea le brun, il se fit un peu plus timide, il sera contre lui sa harpe. Ce n'est que lorsque l'homme parla d'une rumeur qu'il releva enfin le visage... Mais jusqu'où allait s'étendre cette rumeur? Nael soupira doucement, puis il se redressa avant de se lever de son siège qu'il n'avait toujours pas quitté après avoir finis son morceaux.

Il regarda l'homme, puis détourna les yeux avant de répondre doucement:

-Je m'appel Naelly...Mais je préfère quand on m'appel simplement Nael...

Il n'avait eut aucune réaction en apprenant le nom de l'homme, Nael est tête en l'air et ne s'interesse pas à grand chose mis à part sa musique. Donc l'identité des rois...

Lorsque l'homme l'invita à sa table, il sentis qu'il n'avait pas le droit de refuser, il était un peu effrayé par cet homme. Il ne le lâcha pas du regard, il le laissa avancer devant lui, il voulut le suivre, mais il oublia qu'il était sur une estrade. Il s'avança donc en ne lâchant pas du regard l'homme, puis il sentis du vide sous son pied. Il bascula en avant, il réussit à bien se réceptionné sur son pied, mais il se pris un pilier en pleine face.

Il poussa un cris de douleur étouffé en mettant ses mains sur son nez... Nael était vraiment très maladroit. Quelques larmes pointèrent le bout de leurs nez aux coins de ses yeux, il ne s'était pas raté.
Nael marcha jusque la table de Fènnù, ses jambes était un peu flageolante. Il s'assit et délivra son visage de ses mains, son nez était rouge...

Il soupira doucement, l'asiatique devait le trouver idiot, il n'avait pas fait exprès de chuter, mais c'était quand même une belle chute bien idiote.
Le harpiste se frotta le nez, il ne lui faisait plus mal, mais ça le chatouillait un peu. Il leva le regard vers l'homme pour scruter ses réactions.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Mer 18 Mar 2015 - 11:32

Tout en entendant la réponse, le sourire léger de l’asiatique ne se fit que plus grand à la réponse qu’on venait de lui offrir. Étrange d’entendre cela quand les mots dit quelques instants au paravent vous mettez bel et bien en place comme une marchandise ou plus vulgairement comme un morceau de chaire, mais certes, ce n’était qu’une vision et une interprétation de la scène qui venait de se dérouler devant ses yeux jade. Certes les gens pouvaient croire que trouver la solution aux énigmes du jeune homme allaient leur offrir monts et merveilles, mais tout bonheur est illusoire n’est ce pas ?

“Mais en répondant à votre question et en trouvant la réponse que vous souhaitez entendre, c’est comme connaître votre être et, de ce fait, vous avoir un peu d’une certaine manière. La logique est compréhensible et semble vous dépassez.”

Puis Fènnù dit ce qu’il avait à dire sur les rumeurs, sur ce qui était filtré non ou dans Invidia ou même le monde de Second Life. Il posa à nouveau les yeux sur ceux du jeune homme quand il releva le visage vers lui. “ Votre harpe semble vous accompagnez partout, depuis combien de temps l’avez vous ?” Au vue de sa manière de la serrer contre lui, clairement cet instrument était ce qui lui permettez de se cacher des êtres sociaux du jeu. Assez étrange, le roi de l’envie ne pouvait concevoir de fuir les relations car c’était ce qu’il y avait de plus aisé pour connaître les personnes, mais de cette manière Naelly faisait de lui un être difficile à avoir et on pouvait avoir l’Envie de le récupérer.

Quand il tourna le dos pour s’éloigner, le King ne fit pas attention au jeune homme, comment pouvait-il savoir qu’il était perdu dans l’admiration du corps du roi de l’Envie ? En même temps, c’était un homme de goût en faisant cela, mais la douleur qui en suivit en frappant le pilier était tout de même des plus inutiles. Fènnù se retourna immédiatement, le tissu du kimono virevolta sous le geste de ce dernier alors qu’il s’approcha directement du musicien pour voir l’état de ce dernier. Il leva ses mains et... L’espace d’un instant, d’un court instant, il sembla hésiter à... Non, quelqu’un qui a un don pour la musique doit prendre soin de son corps et de ses mains... Il posa ces dernières sur celle de Naelly et déplaça lentement vers les extérieures pour libérer le visage de Naelly et poser son regard jade sur le minois de ce dernier. Il scruta le faciès de ce dernier, cherchant à voir s’il n’y avait pas de dégât ou quoi que ce soit d’irréversible. Il serait dommage de briser cet art vivant n’est ce pas ?

Naelly avait eu tout le loisir de se libérer des doigts du roi, il les avait juste écarté, mais sans aucune pression ni menace dans la gestuelle, juste de quoi montrer un intérêt pour le garçon et son incident et ainsi le laisser le recouvrir à nouveau avant de venir se position face à lui, à table. Fènnù prit le temps de poser les serviettes de manière stratégique et surement étrange pour un regard extérieur, mais cela allait montrer au garçon surement le défaut principal du roi de l’envie. Une fois les serviettes misent en place, il tire sur ses manches à l’aide de ses ongles de métal, libérant ses avant bras tatoué, pétales de cerisier, fleurs, chute d’eau stylisé et dragon. Le style est très mixte mais très traditionnel chinois et japonais. Il posa les coudes nues sur les serviettes pour éviter tout contact malencontreux avec le bois, sale ou non, de l’endroit.

Les iris de l’asiatique se posa directement sur le vert délicat de son vis-à-vis, il ne prêta pas attention à la marque rouge sur le nez, il n’avait rien de cassé, il l’avait vu, mais ce coté maladroit devait tout de même lui apporter quelques soucis de temps à autre.

“Nael... J’aime pourtant la sonorité de Naelly... Cela sonne comme une douceur entre les lèvres, Nael fait sec et très court, cela manque de poésie et un artiste de votre talent se doit d’avoir un prénom équivalent à votre art.” Lâche sagement l’asiatique à cet instant avant de poser son menton sur les doigts qu’il entrelaçaient juste avant pour déposer sa mâchoire contre. “Il ne faut pas blâmer les gens de vouloir vous posséder, l’envie est quelque chose de naturel et dont il est difficile de lutter contre.” Il se fend d’un sourire léger et rajoute. “Mais je parle et je ne sais pas où vous vivait et de qui vous dépendez ?” Par ses mots, il voulait savoir quelle autorité King dépendait le jeune homme. “ Pour ma part, je suis de ce secteur, je suis tatoueur dans mes temps libres. Je suis sûr que votre musique est inspiratrice et qu’elle pourrait aisément m’accompagner dans le dessin ou pendant que je donne libre court à mon art. Est ce que vous connaissez le Koto ?” Le roi de l’envie parlait beaucoup, surement trop, non ? Lui qui était habitué à entendre les autres et à servir d’oreille, mais il se doutait que Nael n’était pas quelqu’un qui s’ouvrait d’un seul coup et qu’il fallait, dans un premier temps, l’apprivoiser pour savoir beaucoup de choses sur lui. Fènnù allait prendre le temps qu’il faudrait pour ça, attendre que Nael le mette au défi, lui aussi, de répondre à une question sur sa musique car c’était, avant tout, la raison première de sa visite vers ce joueur de musique. Mais il fallait qu’il se l’avoue, le jeune homme n’était pas désagréable à regarder, malgré la rougeur de son nez et ses yeux qui brillaient, cela lui donnait un coté attendrissant et loin d’être sans charme. “ J’espère que la douleur s’est atténuée Naelly.” Et oui, le roi préfère Naelly donc, dans l’immédiat, cela restera comme tel.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Mer 18 Mar 2015 - 17:43

Lorsque Fènù demanda depuis combien de temps il avait sa harpe, il répondis simplement:

-Je l'ai depuis que suis petit...J'ai réussit à le récupérer en faisant une demande à Mr.Nobody...

Une fois sa chute faite, que l'homme "s'inquiète" pour lui le déstabilisa un peu, le fait qu'il touche son visage le rendit encore plus timide. Il n'aimait pas spécialement qu'on le touche, il n'avait pas peur d'être touché, mais il avait peur qu'avec juste un effleurement il puisse en éprouver un quelconque plaisir... Même en ayant survécut à sa Rebirth, il ne s'était pas débarrassé de sa malaxiophobie. Ce constat le fit doucement soupirer, il baissa le regard.

Il écouta sagement l'homme, si il voulait l’appeler par son prénom en entier qu'il le fasse après tout ce n'était qu'une manière d'être appelé. Il rougis en entendant l'homme dire que son prénom devait être dit en entier car sa sonorité était douce, dans un sens cela lui faisait plaisir tout en le gênant dans un même temps.

Nael baissa le regard, il frotta son nez tout en écoutant toujours l'homme. Il fronça les sourcils lorsque celui-ci dit qu'il ne devait pas blâmer les personnes voulant le posséder... Dans le sens où ça l'embêterais que quelqu'un le possède BIEN SUR qu'il blâmait ceux qui le "désirait".

Il dit d'une voix basse et légèrement boudeuse:

-ça risque d'être difficile de me posséder en n'ayant pas le droit de me toucher...

Le brun soupira doucement, puis il leva le regard vers l'asiatique. Il hésita avant de répondre à sa question sur son lieu de vie et de qui il pouvait bien dépendre:

-...Je réside à Invidia, je suis "née" ici, je reste ici... Quoi de mieux que la ville de l'envie pour assouvir mes envie vu que c'est devenu mon péché...

Il marqua une courte pause et continua d'une voix un peu plus sérieuse:

-Je ne dépend de personne...Et je ne veux jamais avoir à dépendre de quelqu'un...

Nael tenait à sa liberté, même s'il avait comprit que l'homme faisait référence aux roi, il ne connaissait aucun roi que ce sois physiquement que oralement. Il savait qu'il y avait 8 roi, mais cela s'arrêtait là. Après tout, il ne s’intéressait pas à ce principe de royauté, tant qu'il pouvait vivre librement...

Lorsque Fènnù parla de "tatouage" le brun eut les yeux qui brillèrent, il était fan de tout ce qui était artistique et les tatouages était un art qui le fascinait plus ou moins, il écouta attentivement l'homme, puis il répondit gentiment:

-Le Koto? Je sais en jouer, mais j'ai un répertoire limité, je connais tout au plus dix mélodies...

Si il voulait renflouer son répertoire ce n'était pas non plus un problème, il avait juste à écouter une mélodie et il la mémorisait instantanément. Il sourit timidement à l'homme, puis quand celui-ci lui demanda s'il la douleur s'était atténué, il eut du mal à réagir et il se remémora sa précédente chute.

Il se mortifia quelques seconde en baissant le regard et répondit d'une voix plus ou moins gêné:

-...ça va... J'ai l'habitude de me cogner un peu partout ou de chuter, rien que ce matin j'ai glissé sous la douche et je me suis pris ma porte de placard...deux fois...

Il laissa échapper un petit rire gêné. Il releva le regard vers l'asiatique, puis le barman arriva à côté de Nael. Ce qui le fit doucement sursauter, l'homme était venu lui apporter un thé, il avait l'habitude de boire un thé après avoir joué et ne voyant pas Nael revenir dans la salle de repos, il était venu lui apporter directement.

Le brun remercia l'homme qui lui adressa un sourire poli avant de repartir vers le bar. Le harpiste pris entre ses mains la tasse, la chaleur réchauffa sa peau.
Généralement ses mains et ses pieds se refroidisse quand il est anxieux ou stressé, c'est une réaction physique normal, mais chez Nael c'est presque trop naturelle car à chaque fois qu'il parle à quelqu'un il deviens anxieux.
Et là, il était un peu stressé d'être dans la salle du bar, d'habitude il allait s'isoler dans la salle de repos avant de rejouer de nouveau.
En plus la présence de l'homme en face de lui ne l'aida pas à se sentir à l'aise, même s'il s'était détendu, Nael restait mortellement timide.

Heureusement, l'asiatique ne semblait pas être quelqu'un de mauvais donc Nael était un peu en train de s'ouvrir, donc après avoir discuter un peu plus il serait surement plus à l'aise avec lui.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Jeu 19 Mar 2015 - 18:22

Fènnù précisa son regard sur le garçon en l’entendant s’étaler un peu sur le sujet du contact physique. Le jade de yeux brillèrent quelques instants alors qu’il répondit sur une voix paisible."Les cages dorées existent réellement, être enfermé sans avoir de liberté sauf celle d’être admirer sans être abimé." Le roi semblait parler en connaissance de cause à cet instant et, effectivement, il avait vécu cette situation bien trop longtemps pour oublier ce que cela pouvait faire d’être sous une cloche de verre et de ne rien pouvoir faire que d’exercer son talent ou trouver un passe-temps. Malgré tout ça il ne s’étalera pas plus sur le sujet, n’ayant pas envie de dévoiler sa personne dans l’immédiat.

La question avait été mal posée par le roi de l’Envie quand il entendit la réponse que lui servait Naelly sur son lieu de résidence ou encore de qu’il dépendait. Lui parler de l’autorité qui gérait la zone te voyez vous cela... Ce jeune homme était sous la disposition du roi qui lui faisait face à cet instant, c’était assez drôle en y repensant et avec un peu de recul, surtout pour Fènnù, ce jeune musicien était une facette de l’envie à sa manière, par le mystère de sa personne et par son art. Ce n’était pas pour déplaire au roi de l’Envie d’une certaine manière puisque lui-même était tombé dans ce piège tendu aux étrangers. Quel petit idiot faisait le King à cet instant, une recrue du jeu vidéo, un noob aimait dire certains.” Vous ne vous êtes pas présenté au roi de cette zone ? Il y a une raison à cela ?” Curieux sur l’autorité locale ? Oui il l’était, il aimait savoir pourquoi ses citoyens ne venaient pas lui présenter leur respect. Il était le prince d’Invidia d’une certaine manière et chaque personne était ses loyaux sujets.

Ha le Koto... L’un des plus beau instrument que l’on puisse offrir aux mortels. Le son était ce qui se faisait de plus pur aux oreilles de l’avatar de l’Envie. Un mouvement de tête positif aux mots de Naelly couplé à un sourire large et ravi qui rehausse les pommettes et ses marques rouge, le rendant charmeur sur l’instant tout en prenant des nouvelles sur la douleur qu’il avait reçu quelques temps plus tôt. Notre jeune homme était donc un grand maladroit dans l’âme. Malgré cette annonce, pas de rire, juste un léger sourire à nouveau à la déclaration. Ce voulant plus chaleureux que narquois ou ironique.

“ Tant que vous ne marquez pas votre jolie visage ou que vos doigts ne deviennent pas les victimes de vos accidents, il n’y a aucun soucis à vous faire.” Fènnù releva le visage pour poser les yeux sur le barman qui était venu à la rencontre du jeune homme en lui offrant son thé, ce dernier glissa les yeux sur le roi et sembla se figer quelques instants à la vision de ce dernier, Fènnù avait du être reconnu, mais il ne dit rien à ce sujet, juste un léger “ Je prendrais la même chose que Naelly je vous pris.” Pour revenir au sujet de conversation principal, notre musicien.

Se reculant lentement sur la chaise, l’asiatique fit disparaître ses mains sous la table, les posant sur son hanfu. “ Vous semblez jouer régulièrement ici ? Vous n’avez jamais pensé à vous exporter ailleurs ? Il y’a un autre bar nommé le Dark Moon, les personnes sont plus nombreuses et la masse locale pourra apprécier votre art... Sauf si le monde vous ennuis ou vous terrorise ?” .Oh la question était surement un peu brute à entendre pour Naelly, mais Fènnù était bien au courant des peurs des gens et de leur phobie, il avait du lutter contre la sienne et elle n’était pas totalement passé, alors avant de proposer quoi que ce soit de désagréable ou de déplacer, autant savoir ou vous mettez les pieds. “ Si cela ne vous sied pas, je vous invite à boire le thé et à aller nous promener dans Invidia. Malgré tout le calme de la salle, elle est beaucoup trop bruyante à mon goût.” Sous entendu que même le DarkMoon n'était pas une option intéressante pour lui mais qu'il aurait fait un effort pour connaître un peu plus du jeune homme.

Fènnù recula le sommet de son corps quand le barman revint avec son thé, le déposant face à lui avant de s’éloigner tout en louchant sur le duo qu’il venait à l’instant de quitter, surpris de voir le roi présent, mais sans l’avouer à Naelly. Fènnù souleva la tasse, enfermant ses doigts autour avant de souffler lentement dessus pour profiter du parfum de ce dernier et d’avoir un sourire conquit.” Bien sûr, cela ne reste qu’une proposition ? Je ne suis pas là pour vous forcer la main ? C’est ma curiosité qui m’a poussé à venir ici et j’aime juste assouvir mes envies de manière général comprenez vous.” Directement, le message était clair, cet homme n’était pas le genre à refouler ses envies, les faire patienter certes mais les éloigner et les abandonner ? Cela n’arrivera jamais. Cela pouvait offrir du bon, comme du moins bon, c’était à Naelly de voir la  chose comme il le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Ven 20 Mar 2015 - 14:44

Être enfermé pour être admiré? Nael aimait trop sa liberté pour la laissé à quiconque... Il ne répondis pas à cette remarque, l'homme semblait se sentir concerné parce qu'il avait dit, mais Naelly ne le connaissait que depuis le début de la soirée donc il n'était pas apte à lui poser des questions là dessus, il savait très bien que dans ce monde chaque être traîne un passé plus ou moins lourd et dont certains ne peuvent en parler.
Lorsque Fènnù demanda pourquoi il ne s'était pas présenter au Roi d'Invidia, il pris un air absent pendant quelques instants, il réfléchis, puis il finis pas répondre:

-Pourquoi je le devrais?...Parce qu'il est roi? Ce n'est qu'un titre... Le roi reste humain, un homme que je ne connais pas et à qui je n'ai pas envie de faire de révérence pour me faire bien voir...Nous sommes censé être tous égaux, je ne vois pas pourquoi le roi ferait exception...

Il baissa le regard, il ne voulait pas être insultant envers ce roi qu'il ne connaissait pas seulement, il ne trouvait pas que ce principe de "roi" sois si important que ça. C'était un titre que le roi actuel pouvait perdre à tout moment après tout.
Il se perdit un peu dans ses pensés, puis il pris une gorgé de thé tout en écoutant l'asiatique, pourquoi ne jouait-il qu'ici? Et bien la raison était simple, très simple même...
Il leva le regard vers l'homme est répondis sans plus réfléchir:

-J'aime beaucoup ce bar je m'y sens bien.. Si je ne joue pas ailleurs c'est parce que je n'en ai pas envie. En plus ici je suis bien traité et payé gracieusement bien mieux....Qu'avant...

Pendant quelques instant Nael repensa à son ancienne vie, à la misère et au fait qu'il ai du vivre dans la pauvreté la plus extrême. Ce souvenir amer lui extirpa une légère expression de tristesse et de douleurs, il ferma les yeux, puis repris un peu plus machinalement:

-Quand je suis arrivé à Invidia, c'est l'amant du barman qui m'as retrouvé et ramené ici... J'étais encore mal en point suite à ma rebirth, ils se sont bien occupé de moi et m'ont expliqué tout ce que j'avais à savoir sur ce monde... Donc je ne ressens pas le besoin de partir autre part pour jouer...Et le fait qu'il n'y ai pas tant de monde me rassure oui...

Le harpiste était très reconnaissant envers le barman qui l'avait recueillis et aidé à s'orienter dans cette nouvelle vie. En plus de ça il s'entendait bien avec le barman et de temps en temps, il pouvait l'aider dans son travail, il pensait que comme ça il pourrait complètement se débarrasser de sa phobie.
Il était vrai qu'il n'aimait pas quand il y avait du monde, mais il ne le précisa pas, il préféra éluder la question.
Nael bu sagement son thé, puis lorsque l'homme lui demanda s'il voulait sortir, il manqua de s'étouffer avec son thé.

Il ne connaissait pas cet homme, que lui voulait-il? Il l'ignorait peut être que c'était un tueur psychopathe on ne sais jamais...En plus c'était le début de la soirée, mais il commençait à faire noir ce qui n'était franchement pas très rassurant pour le harpiste.
Nael baissa le regard, il se redressa et se leva de son siège avant de dire:

-Je n'ai pas finis de travailler pour ce soir...Veuillez m'excuser...

Il baissa doucement la tête avant de repartir vers l'estrade qu'il avait quitté un peu plus tôt. C'était sa réponse à la demande de l'homme... Il ne le suivrait pas, Nael s'était même enfui face à cette demande. Il est naïf, mais il reste prudent et surtout très méfiant envers les inconnus. Le fait que Fènnù lui ai dit qu'il ne lui forçait pas la main l'avait certes un peu rassuré, mais il ne voulait pas se risquer au "danger".

Nael s'assis de nouveau sur son siège, reprenant sa harpe contre lui. Sentir son instrument contre lui le rassura rapidement...Il esquissa un léger sourire avant de se mettre à jouer de nouveau en effleurant les cordes avec précaution au début du morceaux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Sam 21 Mar 2015 - 9:56

Jeune homme. Vous apprendrez que ne devient pas roi qui veut et surtout que l’autorité en place est important pour maintenir un semblant d’ordre au sein de jeu déjà bien chaotique. Alors si le roi a envie de servir à quelque chose. Il servira à quelque chose ! Vous êtes vexant le savez vous ?

La réponse concernant le bar l’étonna quelque peu. Quand on a les capacité de ce jeune homme, jouer dans un bar au public moindre que ce que propose la concurrence est étrange ? Il n’avait donc pas l’envie d’être plus populaire ou apprécier par un public plus vaste ? Cela, Fènnù ne le comprenait pas, mais le roi de l’envie était quelqu’un de bien étrange sur ce point de vue. Il aimait jouer et se lasser rapidement pour passer à autre chose donc il était en constante recherche de passe-temps. D’ailleurs, en étant plongé dans ses pensées, il n’entendit même pas le début de phrase de Naelly sur son arrivé en son territoire, ce n’est pas ce que cela ne l’intéressé guère, juste qu’il était “ailleurs” à cet instant à tenter de comprendre ce qui pouvait bien motiver le jeune homme. Alors soit-disant les personnes lui auraient expliqué l’intégralité du monde ? Et bien, pas assez selon lui sinon vous comprendriez l’intérêt des roi jeune homme.

“Et vous lui êtes redevable aussi d’une certaine manière.” Dit Fènnù tout en ayant un sourire amical envers Naelly. Au moins, avec cette réponse, il avait percé l’un des soucis du jeune garçon, le monde semblait le déranger quelque peu. La suite ne fit qu’agrandir le sourire qui marquait déjà le visage de l’asiatique, la proposition de sortie sembla déstabiliser le garçon alors que ce n’était qu’une question simple et sans arrière pensée. Les gens semblent se faire des idées rapidement ces derniers temps sur son cas, il va falloir veiller à faire attention à tout cela.

“C’est une manière courtoise et polie de rejeter l’offre et m’inviter à vous libérer de ma personne ?” Demanda sur un ton toujours amical, presque protecteur à l’encontre du musicien, que les mots de Fènnù sorti juste après la réponse de ce dernier. Dans tout les cas, il ne semblait pas choqué ou outré par le refus qu’il venait de recevoir, un peu vexant car cela remettait en doute son don de séduction, mais rien de bien insurmontable pour quelqu’un qui avait vécu tant de temps enfermé derrière une bulle et qui n’avait fait qu’entendre “Non, tu ne peux pas pas l’avoir.”

Le roi de l’envie n’aura certainement pas sa réponse à la question en voyant le musicien quitter la table, indirectement, il avait la réponse à la question qu’il avait posé en faisant cela. Il enferma donc la tasse de thé entre ses mains, la levant vers son visage pour souffler dessus et, d’une oreille attentive, il se remit à écouter le jeune harpiste comme un client lambda qu’il avait décidé d’être. Fermant les yeux, il se laissa se perdre à nouveau dans la mélodie alors qu’inconsciemment, il vidait son thé tout le long de son absence pour cause de musique. Il ne faisait guère attention à ce qui se passait autour de lui, même quand l’une des personnes du bar vint lui demander s’il pouvait prendre une des chaises à sa table, il ne répondit pas et se fit donc dérober l’une d’elle. Mais peu à peu, il ouvrit les yeux pour reposer le jade sur le musicien qui continuait sa prestation, prit entre deux feux.

Celui de continuer d’écouter le jeune homme jusqu’à la fin sans savoir ce qu’il avait prévu après, à savoir si Naelly allait revenir vers lui ou alors quitter le bar et repartir à ses activités de roi... Non, le choix serait simple à faire.

Fènnù restera jusqu’à la fin de la prestation, s’il n’avait pas de retour du jeune homme, il repartira comme si de rien était et cela deviendra un souvenir agréable musicale et sinon, il pourra continuer la conversation stoppé quelque temps plus tôt. Patience et... Un nouveau thé servit par le barman avec quelques mots échangés avec ce dernier seront ses seuls accompagnants en plus de cette musique douce.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Sam 21 Mar 2015 - 14:45

Dans un sens oui, il était redevable envers Asuka. Mais ce n'était pas ce qui le retenait dans ce bar, il s'y sentait réellement bien et ça il ne se sentait pas le cœur de partir "définitivement" de ce bar. Il pouvait cependant jouer autre part, il n'en a seulement pas eut l'occasion pour le moment.

Naelly avait entendu l'homme, mais il ne lui répond dit pas. Il l'avait juste regardait par dessus l'épaule avant de baisser le regard, il se sentait un peu honteux de fuir ainsi.
Le harpiste était un peu anxieux, mais lorsqu'il commença à jouer ses "soucis" s'envolèrent. C'était toujours ainsi, le brun se laissa transporter par la mélodie de sa harpe, il enchaîna quelques morceaux quand la conversation avec l'homme lui revint en mémoire. Quand il finis son morceau il marqua une légère pause. Il leva son regard et chercha dans la salle Fènnù, il était encore là...

Le harpiste hésita légèrement, puis finalement, il s'engagea dans son derniers morceaux, un morceaux aux sonorité asiatique



C'était un medley de deux vieille chanson traditionnel japonaise, les premières qu'il avait apprise. Le changement de style de musique étonna quelques peu ses auditeurs, mais ne les dérangea pas le moins du monde au contraire ce soudains changement rendit la salle encore plus silencieuse. Le morceaux fut court, comme précédement il y eut quelques applaudissement. Naelly leva le regard vers l'homme pour observer sa réaction...
Pourquoi avait-il jouer ça au final? Et surtout pourquoi pour lui?

Il se sentait coupable d'avoir envoyer balader l'homme, cela devait être ça. Naelly se redressa, lâchant un léger soupire, il fit attention en descendant de l'estrade. Puis il homme vint à lui, il était un peu imbibé d'alcool et il commença à attraper le harpiste par la taille et à faire glisser sa main sur la hanche de celui-ci.
Ce que n’appréciait pas Naelly, il n'aimait pas qu'on le touche alors se faire tripoter ainsi...Il n’appréciait pas du tout, il leva le regard vers celui de l'ivrogne, puis il attrapa son visage entre ses mains. Posant ses pouces sur les tympans de cet homme, après quelques instant l'homme tomba à terre inconscients.

Le harpiste se recula du corps à terre, détournant le regard, puis le barman arriva. Il enjamba le corps sans avoir plus de réaction, comme si c'était normal. Il tendis au brun un pot de confiture et un pot en verre contenant du yaourt blanc.
Décidément ce barman connaissait bien les gout du harpiste, il soupira puis pris les douceurs. Le barman dit quelque chose au harpiste, qui grimaça légèrement avant de soupirer et de se tourner vers l'homme avec qui il avait discuter précédemment.

Il se dirigea vers Fènnù tandis que le barman s'occupa enfin de l'homme inconscient. Nael s'assit en face de l'homme posant les deux pots sur la table.
Naelly ne regarda l'homme, il hésita un instant avant de dire:

-Monsieur le roi...Vous m'avez mentis en me disant que vous teniez un salon de tatouages?

Il releva timidement le regard vers l'homme avant de baisser le regard sur ses douceurs, il fit tourner son doigt sur le rebord du pot de verre. De nouveau il devint anxieux, il soupira silencieusement. Il attrapa la cuillère qu'il plongea dans le pot de confiture puis dans le yaourt avant de manger le mix onctueux.
Il regarda de nouveau le roi et demanda un peu plus directement:

-Que me voulez-vous?

Nael n'était pas bête il avait bien compris que cet homme était venu pour "accomplir" quelque chose, il ne savait juste pas quoi.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Dim 22 Mar 2015 - 9:56

Sans réellement de surprise, il n’allait pas recevoir de réponse sur la question posait pendant que Naelly s’éloignait de lui. Ce ne fut donc pas une surprise, mais il était tout excusé quand il commença à reprendre son interprétation de morceau orientaux sur sa harpe et a laissé glisser ses doigts de manière artistique. Certes cela avait mit du temps avant qu’il ne joue un morceau de cet acabit, mais Fènnù n’était pas là pour savoir ou espérer un morceau dédicacé pour sa personne. Le regard se posa instantanément sur Nael, plus précisément sur ses doigts, quand il interpréta le morceau et ne le lâcha un seul instant le long du jeu de ce dernier. Quand le dernier vibrement de la harpe se fit entendre, Fènnù eut la reconnaissance d’avoir un sourire chaleureux et agréable envers Naelly, une sorte de reconnaissance à lui rendre puisque le regard envoyé par Nael était une sorte de manière de faire comprendre que le morceau était pour lui, non ? Dans tout les cas, cela l’avait fait sourire et rendu, l’espace d’un court instant, ravi ou heureux.

Un soucis, un incident de parcours, non le roi de l’envie n’allait pas se déplacer pour aider, c’était aussi une manière d’analyser la réaction des gens autour du jeune harpiste et surtout de voir que ce dernier semblait disposer d’un don pou faire perdre la connaissance aux gens ? Ou l’avait-il tué ? La mort n’est rien dans ce jeu donc tout est possible, en tout cas, cela resté discret comme son possesseur, il n’y a pas de mystère n’est ce pas. Sans trop réellement prêter d’attetion au barman, Fènnù réajusta les serviettes sous son coude pour éviter tout mauvais contact avec le bois de la table, regardant à nouveau Naelly s’approcher de lui sans être pour le moins étonné ou même blessé par la déclaration qui suivit des lèvres fines de notre harpiste.

“Absolument pas, je vous ai dit que j’étais tatoueur à mes temps libre, le reste du temps, je suis celui qui gère Invidia ou le roi de l’Envie qui n’est qu’une autorité aisément remplaçable et qui se pense au-dessus des autres n’est ce pas ?” Non ce n’était pas dit sur le ton amère ou acide comme pourrait le présager ses mots, un peu rancœur ? Surement, mais le soucis c’est qu’il offrait un sourire des plus amical voir élégant accompagné à ces dires. Mes yeux disent une chose et mes lèvres autre chose, l’art d’être et de paraître en soit, donc oui, il était un peu désagréable dans ce qu’il dit. “Je l’ai dit, je suis ici pour vous écouter car vous avez réussi à passer les murailles de l’entre du roi de l’Envie et que ce dernier avait envie de vous entendre jouer, voir si cela était au niveau des dires.”

Fènnù se redressa lentement, son hanfu s’ouvrit légèrement sur son torse nue pour laisser voir un peu plus de ses tatouages qui le couvrait intégralement, il déposa ses ongles de métal sur sa chaire maintenant visible, prenant un air faussement outré après ses mots tout en ayant un sourire convenue et amusé parce qu’il allait dire “Vous n’allez pas reprocher au roi de l’Envie de justement écouter ses Envies, si ? Vous seriez bien cruel de refuser à un roi inutile de se sentir enfin utile d’une certaine manière, si ?” Puis, il releva sa main qui s’était posé quelques instants juste au-paravent sur son torse en déposant son index sur sa lèvre inférieure, regardant vers le plafond en semblant réfléchir à ce qu’il allait dire, mais il avait déjà pensé à tout ça pendant qu’il avait déplacé ses doigts. tapotant sa chaire de l’ongle de métal.” Je n’avais rien de précis en venant ici, juste un coup de poker, vous auriez pu être décevant et je me serais retiré aussi aisément que je suis venu à vous pour vous connaître un peu plus. Vous préféreriez que je vous agresse ou que je vous demande d’être mon amant ? Cette situation serait plus connu de vous et vous ferez moins peur qu’un étranger qui ne se veut que curieux de votre personne et apprécie vos talents musicaux ?”

Il retira son doigt, ouvrit les mains et déposa, faussement, son visage entre ses mains relevés, le menton dans le creux de ces dernières, il afficha un sourire charmant et charmeur à la fois tout en le regardant de ses grands yeux de jade.” Je peux l’être si c’est ce que vous avez envie que je sois et si cela vous rassure ? Je ne suis qu’une personne qui est là pour satisfaire les envies des autres d’une certaine manière, non ? C’est le soucis des gens sous la protection du Leviathan, offrir l’envie, la donner et tout cela avec le sourire bien sur, j’aime garder à l’idée que les gens sous ma coupe font cela par plaisir, par jeu et ça, même sans s’en rendre compte comme vous pouvez le faire.” Une fois qu’il finit de parler, il se demanda lui-même s’il avait été claire dans ses mots ou sa démarche, tant pis si ce n’avait pas été le cas. Fènnù loucha vers le pot de confiture avec un sourire. “J’espère que cela est bon.” Tout en gardant le sourire chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Dim 22 Mar 2015 - 20:33

Le harpiste écouta silencieusement le roi, il fut plus ou moins rassuré de savoir qu'il ne lui avait pas mentis. Si il y a bien une chose que ne supporte pas Nael, c'est bien le mensonge.Il mangea silencieusement son yaourt et la confiture, faisant perdre son regard dans le pot de gelée sucrée.
Il sentis un pic percer son cœur quand le roi dit qu'il était "inutile", Nael compris qu'il faisait référence à ce qu'il avait dit précédemment. Mais il n'avait pas dit que le roi était inutile, juste qu'il pensais que le roi était un homme comme un autre. Il n'avait pas non plus dit qu'il pensait que le roi se sentait supérieur aux autres... Il ne préféra pas répondre à ces pics et il mangea silencieusement.

Mais jusqu'où cette rumeur avait-il circulé?... Et comment avait-il fait pour avoir une réputation au-de-là des mur d'Invidia alors qu'il jouait uniquement dans ce bar? Cela échappait au harpiste qui commença à s'inquiéter de cette nouvelle notoriété. Il ne voulait pas que plus de monde se déplace pour l'entendre jouer, il finirait par rester chez lui pour éviter cela.

Nael releva le regard vers le roi quand celui-ci lui demanda s'il voulait qu'il sois comme les autres à le "pourchasser", Il n'était pas un bout de viande, mais c'était tout comme. Il grimaça en entendant le mot "amant".
Ce n'est pas que le harpiste ne voulait pas être avec quelqu'un c'est juste... En fait c'était assez compliqué.
Il détourna le regard, fixant le pot de confiture et finis par dire:

-Je préfère que vous veniez pour ma musique que pour moi... Je ne vous parlerez pas sinon... Et vous avez mal compris, je pense que le travail du roi est très important... Mais j'estime aussi que roi n'est qu'un titre... mmmh....Je ne saurais pas comment vous expliquer ça...mais...Disons que je pense qu'un roi est primordiale, mais en même temps le titre de roi ne sers pas à grand chose si c'est pour que le roi finisse par se sentir seul en n'ayant que son titre comme ami...

Le harpiste avait clairement du mal à mettre des mots sur ses pensées, là il avait encore plus de mal dire ce qu'il pensait. Il soupira et passa une de ses mains dans ces cheveux, se frottant l'arrière du crane en fermant les yeux, comme s'il cherchait ses mots.
Lorsque le roi demanda si ce qu'il mangeait était bon, Nael le regarda et lui souris avant de dire chaleureusement:

-Oui très!

Il fixa son pot et demanda joyeusement:

-Vous voulez gouter? C'est de la confiture de Kumquat avec un yaourt blanc c'est délicieux, j'en mange souvent ça à un petit gout acidulé, mais adoucit avec le yaourt~

Il sourit, puis il se rendis compte de sa "bêtise". Il prit un air paniqué et devint tout d'un coup gêné virant légèrement au rouge, il dit difficilement:

-Ah..euh...je...pardon...D'avoir demander ça...

Il avait entendu dire que le roi avait peur d'attraper des maladies, c'était surement l'une des seule choses qu'il savait du roi. Il se sentis idiot de lui avoir proposer de manger ce qu'il était lui même en train de manger, en partageant la cuillère le roi pouvait penser qu'il attraperais peut être une "maladie"... Et c'était plutôt gênant de partager une cuillère, du moins du point de vu du harpiste.

Nael pris un air un peu dépité, il baissa le regard et plongea sa cuillère dans le pot de confiture, puis dans le yaourte avant de la porter à sa bouche pour se "consoler" de sa bêtise.
Le brun n'aimait pas spécialement parler, car il faisait souvent des gaffes et surtout car il ne savait pas s'exprimer longuement sans manquer de dire ce qu'il penses. Trop franc et trop honnête, c'est une qualité, mais cela reste contraignant pour le harpiste.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Mar 24 Mar 2015 - 10:05

Fènnù repensa tout de même à la question sur le mensonge. Pourquoi aurait-il fait cela ? Il n’en voit pas l’intérêt, il n’a fait que cacher une partie de la vérité, car être roi n’est rien d’autre qu’un humain au-dessus des autres, mais point de mensonge. Cela n’aurait mené à rien et quand même bien il l’aurait fait, sa notoriété aurait dévoilé son mensonge pour lui. Malgré tout ça, oui le roi avait été un peu excessif dans ses mots mais il en avait senti le besoin, malgré tout ce qu’on pouvait dire, l’asiatique tentait tout de même d’avoir une citée qui tenait et représentait l’Envie avec un E majuscule et, croyez le ou non, ce n’est pas tout les jours faciles. Mais si le premier sujet sur les rois n’intéressait notre jeune ami, autant partir sur une situation qu’il connaissait tout les jours, à savoir s’il préférait être vu comme un simple morceau de viande qui vous offre de la musique sur un plateau et avec un sourire timide et délicat.

Cérémonieusement, il écouta la réponse de son vis-à-vis avec un sourire léger et délicat sur les lèvres qui mit en évidence, à nouveau, les deux marques sous les yeux, l’écoutant se perdre dans des explications et des sortes d’excuses, oui le roi le voyait comme tel, pour reprendre sur le statut de leader des zones de Second Life. Non il ne coupa pas la parole ou n’aida pas notre musicien à trouver les mots juste que pourrait vouloir entendre notre King... Non, non débrouille toi jeune homme, tu es revenu le voir alors qu’il ne t’y avait pas invité ou forcé, maintenant trouve les mots comme un grand.

“Venir pour la musique, son instrument et je parle de vous, peut-être fait sans arrière pensée et je n’en ai pas. Quand je vous regarde assis Naelly, j’apprécie juste le moment présent et la mélodie que vous imposez à la salle avec votre harpe. Cela me suffit amplement.” Fènnù n’était pas le genre à croire au coup de foudre ou bien même espérer, sur un échange de regard, de l’attirance ou de l’intérêt amoureuse ou d’envie sexuelle pour quelqu’un. Sorti du fait qu’il ne supporte pas le contact forcé, il lui fallait être sur la même longueur d’onde avec la personne pour se laisser faire. “Tout roi a besoin de solitude, elle est la meilleur des compagnes quand il faut prendre des décisions importantes. Seul, avec votre esprit, rien n’y personne ne peut vous dicter ou influencer votre jugement.” Cela sonnait comme une citation, et pourtant, ce n’était pas le cas, Fènnù pensait réellement cela à cet instant précis et il avait eu le besoin de l’exprimer. “Je reste persuader qu’être seul reste la meilleur solution qu’être mal accompagné et si on se connait soi-même alors nous sommes notre propre ami. Je n’ai point besoin de gens pour me murmurer mes qualités et mes faiblesses comme le ferait un ami, je les connais.” Ce n’était nullement de l’orgueil, mais les mots d’une personne sur d’elle et surement un point cassant dans sa manière de le dire, mais il était comme cela.

Mais revenons à des choses moins sérieuse et un poil plus léger, le dessert de notre jeune homme semblait être apprécier par ce dernier et Fènnù eut un petit rire quand on lui proposa de goûter ce dernier avant que le musicien ne se ravise aussi tôt. L’asiatique commençait déjà à secouer la tête de manière négative de toute manière en guise de réponse. “Non, je ne voudrais pas prendre votre repas de la bouche, vous l’avez amplement mérité.” Et oui, cela pouvait lui éviter une quelconque maladie, mais au vue du grain de peau de notre jeune musicien, il ne semblait pas avoir énormément de risque à prendre.

“Maintenant que vous avez terminé, je suppose que vous n’avez plus de raison de me tenir compagnie, n’est ce pas ? Pourquoi être revenu à moi ? Vous vous sentiez obligé après votre départ précipité ?” Curieux à nouveau, il tenta d’élucider une part du mystère en le questionnant à cet instant. “Je ne vous aurais pas prit en mal pour m’avoir ignorer.” Mais j’aurais été énormément vexé et blessé dans mon égo. Il leva tout de même la main pour appeler le barman et recommander un thé, le même que le dernier servi quelques instant plus tôt. “ Et au vue de l’exploit pour faire perdre connaissance à une personne juste avec vos doigts, j’aimerai éviter de vous avoir contre moi. J’aime l’idée de garder conscience le reste du temps ou je ne dors pas.” Lâcha le jeune asiatique à nouveau avec un sourire délicat sur les lèvres.

Les points se reposant sur les serviettes posées sur la table, le serveur revint pour offrir un nouveau thé au roi. Il fixa juste les deux l’espace d’un instant pour tenter de comprendre l’état de la situation, au moins le King semblait avoir garder le sourire malgré la révélation sur son état, mais c’était de réputation qu’il était calme dans toutes les situations, même les pires...
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Mer 25 Mar 2015 - 0:59

Le harpiste fut un peu triste pour le roi, même s'il disait qu'il préférait être seul que mal accompagné, pour Naelly la solitude est quelque chose qu'il ne peut supporter. Il ne pouvait pas être en contact constant avec le monde, mais il ne pouvait pas vivre en étant seul.
C'était plutôt paradoxal, il pouvait l'avouer, mais il était comme ça...Pleins de contradiction.

Le fait que le roi lui dise qu'il ne le priverait pas de son dessert le rassura dans le sens où il ne semblait pas dégoûté par sa présence, le fait qu'il apprécie sa présence le conforta dans l'idée que Fènnù n'était pas quelqu'un de mauvais, au contraire il semblait gentil.
Le brun s'était détendu sans s'en rendre compte, il écouta les question de l'homme semblant un peu surpris par celle-ci...
Nael réfléchis un peu avant de répondre avec simplicité:

-Je ne sais pas... J'avais envie de venir c'est tout...

Il finit son yaourt en une cuillère et il dit en souriant:

-Vous ne semblez pas être quelqu'un de mauvais, je pense que vous ne me ferez pas de mal... Quand je suis parti tout à l'heure vous êtes resté à m'écouter... Si vous ne vous intéressiez pas à ma musique vous seriez parti et vous auriez surement été vexé...

Il baissa le regard devenant un peu timide, il repris d'une voix un peu tremblante:

-Que vous restiez ma fait plaisir... Et j'ai compris que vous étiez là pour ma musique et uniquement pour elle...... Votre compagnie...Ne m'est pas désagréable...au contraire.

Il était sincère dans ses mots et ont sentais bien qu"il était reconnaissant envers le roi d'être venu juste pour l'écouter. Il faut dire qu'il y avait beaucoup de personne qui aimait l'écouter et qui revenait le voir régulièrement, mais rares étaient les personnes appréciant réellement son art...son âme.
Nael avait un peu de mal à s'exprimer, il avait un peu remercier l'homme avec son dernier morceau.

Le harpiste releva le regard lorsque Fènnù lui parla de l'homme qu'il avait mis à terre, il souris nerveusement, il se frotta l'arrière de la tête, puis il dit d'un voix peu assuré:

-Je...Je ne vous ferez pas perdre connaissance...Et...Ce pouvoir il me permet de détendre une personne jusqu’à ce qu'elle s'évanouisse, mais je peux détendre quelqu'un sans que cela aille jusqu’à la perte de conscience... C'est sous la forme d'une musique mentale, si vous aimez la musique vous devriez pourtant apprécier celle-ci...

Il laissa échapper un léger rire, puis il repris un peu plus légèrement:

-Je soigne les esprit et les corps tourmenté avec mes pouvoirs... Je peux détendre l’âme et le physique... Je n'ai aucun pouvoir offensif...

En clair, Nael était totalement inoffensif bien qu'il sache faire perdre conscience à quelqu'un. Il souris timidement tout en faisant glisser ses yeux sur ses mains qu'il venait de lier sur la table.
Le harpiste ne savait pas trop pourquoi il parlait de ses pouvoirs, c'était bien la première fois qu'il en parlait ainsi à un inconnu... Mais dans un sens il avait peut être envie de rassurer l'homme.

Nael leva le regard vers l'horloge, il commençait à se faire tard. Le harpiste n'aimait pas spécialement rentrer seul quand il faisait nuit, mais heureusement il habitait a à peine deux rue de là... Il aurait bien voulut vivre au Lagon Bleu, il aimait beaucoup les fleurs et là-bas il y avait des champ de fleurs à perte de vu même les logements et les maisons était recouvert de fleur.
Malheureusement c'était trop loin et il ne pourrait pas faire le trajet entre le Lagon Bleu et le bar sans avoir peur...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Mer 25 Mar 2015 - 9:42

Ha les envies, qui était le roi pour ne pas comprendre les envies ? Naelly avait juste eu envie de revenir à sa place, de s’approcher à nouveau du roi, il n’allait pas lui reprocher tout ceci tout de même, lui qui s’était invité pour aller le voir jouer d’un peu plus près par curiosité. De même qu’il aurait compris que la solitude pèse sur les bras de chaque personne, juste que nous sommes différents tous différents sur le pourquoi et le comment de la vivre, mais cela était peut-être une bonne idée de ne pas le relancer sur le sujet, il aurait pu être vexant ou blessant dans les mots qu’il aurait pu choisir. Fènnù avait énormément de mal à rester agréable avec les gens qui ne se dévalorise que de trop pour que l’on s’intéresse à eux ou que l’on est pitié d’eux. Il eut un petit rire discret à la déclaration de Naelly sur le fait qu’il ne semblait pas être un homme mauvais ? Quelle définition pouvait-il donner à mauvais ? C’est assez étrange de se poser la question car le roi de l’Envie se considérait lui, comme quelqu’un de mauvais et d’agressif, du moins dans ses mots, voir insupportable pour certains.

“ Penses-tu réellement qu’un roi peut se vexer aussi simplement qu’après un non, partir comme un enfant et bouder dans son coin ? Nous ne sommes pas à ma cour et l’entretien que j’ai voulu avec vous n’était qu’une envie de moi. Elle n’était en rien obligatoire.” Sous entendu qu’en d’autre lieu, quand d’autre temps, si l’entretien avait été plus formel... Il n’aurait pas accepté qu’on lui tourne le dos et qu’on l’ignore, mais Naelly ne l’aurait pas fait si cela avait été le cas, n’est ce pas ? “ Vous savez que me parler est une manière de s’ouvrir, une sorte d'invitation à en apprendre plus sur vous, donc de passer au-delà de votre musique et que je finisse réellement par m’intéresser à la personne qui offre son don aux autres.” D’ailleurs, vous êtes trop généreux Naelly, certains paieraient pour ça. Bon, par le roi parce qu’il est roi, mais tout de même, il faudrait y réfléchir.

Abordons tout de même le sujet du pouvoir, que Fènnù sache à quoi s’attendre, il n’avait pas envie de se voir enfermer dans une bulle sans son ou pire, à avoir le cerveau qui explose sous une note trop forte, oui les possibilités que suggérait le cerveau de l’asiatique était extrême, mais quand vous voyez ce qui est possible de voir dans ce jeu, vous prenez toujours des pincettes pour éviter les game over idiots. Rien d’offensif, ce n’était pas pour le rassurer tout de même malgré ce que tentait de faire le garçon à la fin de sa déclaration, les pires restent ceux qui n’ont pas besoin de se battre pour vous blesser, une perte de connaissance est plus dur à vivre qu’une mort directe, qui sait ce qui peut vous arriver par la suite.

“Sans vouloir paraître désagréable, je ne doute que vous aviez en tête d’endormir l’homme avant qu’il ne prenne des libertés avec vous. N’avancez pas des mots qui ne saurait être tenu.” Les mots étaient sortis et ils étaient cassant, mais surtout franc dans leur démarche, tout deux se connaissaient à peine et tout était encore possible. “C’est une invitation à ce que vous me détendiez jeune homme ?” Il se fend d’un sourire amusé après sa déclaration un peu tendancieuse, Fènnù pouvait être pire dans l’imagerie charnel, mais rarement vulgaire. “ Je vous remercie pour la proposition, mais mon esprit et mon corps sont tout ce qu’il a de plus opérationnel. Malgré tout cela, je serais ravi de goûter à vos talents un jour et de vous offrir aussi l’inverse de manière plus basique car je connais l’art du massage, cela permet aussi de détendre le corps avant de tatouer les personnes.” C’est une manière polie de dire qu’il attendrit la chaire ? On pouvait dire ça.

Il vit le jeune homme louchait vers l’horloge, prendre un air anxieux. L’asiatique releva un bras, glissant ce dernier contre son propre ventre alors qu’il ne pose plus que sa mâchoire sur une de ses mains, son index se perdant sur sa gorge et son ongle de métal caressant délicatement sa chaire sans laisser de trace visible, il n’appuyait pas pour ne pas s’abimer lui-même. Son regard se ferma à moitié, plus précis, un peu plus perçant à l’encontre du jeune homme.

“ Vous cherchez vos mots pour me dire que vous devriez partir sans me vexer ? Rassurez vous, je suis votre obligé, avec les deux derniers morceaux que vous m’avez offert, je ne peux refuser la demande d’une personne à quitter ma présence. Ne cherchez pas à vous dédouaner pour quitter ce bar, vous avez tout liberté pour le faire.” A la manière de parler de Fènnù, on pourrait croire qu’il vous autorise à quitter l’endroit, mais ce n’était pas ce qu’il voulait, c’était une manière de rassurer surtout Naelly si ce dernier voulait partir, il pouvait le faire sans vexer ou blesser le roi de l’Envie. Il était libre d’aller et venir dans Invidia sans l’approbation du King tout de même, à moins qu’il n’y est une autre raison à cette petite moue délicate qui rendait notre musicien si mignon à regarder qu’on le dévorerait volontiers sur place... Voir même à emporter. Qu’il s’exprime alors car le roi, tout aussi intelligent qu’il pense être, n’a pas encore le don de lire dans les pensées et de deviner ce qui torture notre jeune ami.
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Mer 25 Mar 2015 - 20:22

Désagréable...Et bien le roi n'était pas désagréable avec lui, mais il était vrai que Naelly avait un peu de mal à savoir à quoi pouvait bien penser cet homme et surtout il avait du mal à prévoir ce qu'il allait dire. C'était très perturbant pour le brun qui ne savait pas trop comment réagir, ni quoi répondre alors il mettait un certain temps avant de dire quelque chose.
Le fait que le roi ai dit que discuter avec lui était comme une invitation à en savoir plus sur lui cela le rendit un peu distant. Il ne savait aps vraiment quoi répondre à ça, il se sentis un peu intimidé...
Fènnù devait le trouver idiot, si ce n'était pas le cas il allait bientôt le penser ça Nael en était sur.

Le harpiste le regarda d'un air un peu intimidé, puis il demanda:

-Detendre....mh oui plus ou moins... Je ne veux pas que vous pensiez que j'abuse de mon pouvoir...

Il baissa le regard, lorsque le roi parla de massage il eut l'air horrifié, il se tétanisa ses muscles se crispant légèrement. la réaction pouvait sembler exagéré, mais Nael ne supportait vraiment pas le contact humain... A travers le vêtement c'était déjà pénible à supporter alors peau contre peau, il ne pouvait pas l’imaginer.
Il essaya de surmonter les frissons qui parcourait son corps. Il regarda le roi, lui adressant un léger sourire, il fit doucement non de la tête et il dit d'une voix un peu faible:

-Non...Merci....Pas de massage....Cela ferait tout sauf me détendre... Désolé...

Il n'essaya pas de chercher d'excuse, il ne voulait simplement pas qu'on le touche. Il préférait être franc.
Lorsque le roi lui demanda s'il cherchait une manière poli de s'éclipser, il fit vivement non de la tête. Il regarda le roi et dit gentiment:

-Non, je ne veux pas m'éclipser maintenant. Je peux repartir quand je le souhaite j'habite à deux rue d'ici ce n'est pas loin... Je me disais juste que j'aimerais bien vivre aux Lagon bleu~

Il souris et continua en se confiant doucement:

-...Je suis un peu peureux, je n'aime pas sortir quand il fait tard et surtout quand il fait noir...Mon appartement me plais, mais je ne m'y sens pas vraiment à ma place...Je me disais que j'aimerais bien vivre au Lagon bleu...J'aime beaucoup les fleurs qui borde les logements qui se trouve là bas, je pourrais y déménager...Mais c'est loin d'ici donc ce n'est pas possible...

Il ris tristement et faiblement, finalement c'était parce qu'il était tout seul qu'il n'aimait pas sortir. Qui s’inquiéterait pour lui s'il ne rentrait pas chez lui?
Naelly soupira, puis il dit doucement:

-C'est triste de vivre tout seul...J'ai du mal à m'y habituer...

Pourtant le harpiste avait l'habitude de vivre seul, avant Second Life quand il s'est retrouvé seul il avait bien du apprendre à se débrouiller. Il savait se débrouillé, mais il n'arrivait toujours pas à se faire à cette solitude... Peut être qu'il ne s'était pas encore remis de la mort de ceux qui comprenait son art...

Il releva la tête puis il dit en s'excusant:

-Je pense à beaucoup de chose comme vous pouvez le constater... Ne faite pas attention, je divague un peu...je ne sais même pas pourquoi je vous raconte ça...

Il regretta un peu de s'être ainsi exposé, il n'avait pas vraiment l'habitude de discuter alors il s'éparpillait un peu dans ce qu'il disait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Jeu 26 Mar 2015 - 10:58

Plus ou moins, réponse vague qui pourrait ouvrir sur tant de chose ambigu et tu veux qu’il ne s’inquiète pas de tout ceci. Cela va être un tantinet compliqué à croire ou ne pas avoir en penser tu ne crois pas jeune homme ? Dans tout les cas, il continuait à sourire malgré cette phrase qui laissait présager qu’il n’aurait aucun abus de pouvoir de la part du jeune homme. Fènnù remarqua bien la petite moue qui accompagna sa déclaration de massage, étrange tout de même d’avoir un dégoût pour ce genre de chose, il n’avait pas les mains sales tu sais ou aucune maladie transmissible par la peau, même malgré le petit sourire qui se voulut rassurant n’était pas ce qu’on faisait de plus... Rassurant justement.

“ Vous n’aimez pas cela ou il y a autre chose qui vous dérange la dedans ? Je n’ai pas d’arrière pensée en proposant cela.” Quoi que maintenant qu’on en parle, il en avait maintenant et c’était de ta faute jeune homme. Mais il changea de sujet tout de même, il ne voulait pas revenir sur quelque chose qui semblait le gêner. Du coup, il préféra parler du départ de notre musicien.

Au Lagon Bleu ? Le quartier ou les fleurs baignent l’endroit de leur douce bleuté. Il eut un sourire amusé à la remarque, il était un peu poète notre jeune ami, c’était assez mignon et tellement délicat dans la démarche. Fènnù était parti pour demander ce qui l’empéchait d’aller voir, d’aller visiter l’endroit, mais il allait avoir la réponse peu de temps après.

“ Et vous avez une idée de l’endroit qui vous plairait dans le quartier ? Nous pourrions y aller maintenant que je puisse me faire une idée et me renseigner sur les disponibilité de l’endroit si vous le désirez ?”
Gratuitement ? Qui sait ? En tout cas la demande était lancée et d’ailleurs. Fènnù se poussa lentement en relevant la chaise pour éviter qu’elle ne frotte au sol, soulevant le thé tout en continuant à écouter notre jeune homme, finissant sa boisson pour la poser sur le bois de ce dernier. “ Et vous pensez que changer de quartier pourra améliorer votre quotidien ? Déjà que votre musique est ce qu’on fait de plus agréable alors que vous semblez tellement triste dans vos pensées... Alors j’ai hâte de vous entendre quand vous aurez le sourire léger et libre. “ Il entendit bien le soucis de distance... “ Vous ne devriez pas freiné vos envies sous la peur, c’est ce qui musèle votre art et je pense que vous n’êtes pas au paroxysme de votre talent musical, et j’aimerai être le cas quand cela arrivera.” La voix était franche et sincère, il pensait réellement ce qu’il disait à cet instant précis. D’ailleurs, à quoi bon mentir maintenant, il ne l’avait pas fait avant. " Il ne tient qu'à vous de trouver la personne adéquate qui puisse priser votre solitude Naelly... Personne ne peut décider pour vous. "

Le roi de l’Envie se déplaça vers le garçon avant de se plier lentement, comme une révérence que l’on fait à un noble pour le saluer, laissant voir que sous le sommet du hanfu, il ne porte rien, la soie à même la peau. Nullement besoin de commenter tout cela, ce n‘était pas pour l‘aguicher, mais il ne portait que rarement quelque chose en dessous de ses kimono ou hanfu.

“ Si nous allions tout de suite, vous avez peur seul alors nous serons deux et puis... Personne ne s’attaque au roi de la zone n’est ce pas ? Vous pouvez me faire confiance.” Enfin dans la théorie, il n’a jamais été victime d’un attentat, dans la pratique... Il n’en sait rien. “ Je connais très bien mon secteur et je serais votre guide pour trouver un nouvel établissement qui ne sera pas trop loin du bar pour que vous puissiez continuer votre activité au sein de ce dernier.” Ne cherche pas à refuser ou décliner l’invitation... Le roi de l’Envie avait Envie de faire cela et qui es-tu pour refuser ses services de sa majesté jeune homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Naelly
avatar

Heavenly Musician
Messages : 28
Date d'inscription : 23/02/2015

ID Second Life
Identifiant: Naelly -Myosotis-
Age: 22 ans
Pouvoir: Melodious Care | Heart of Music

MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   Jeu 26 Mar 2015 - 21:49

Le roi fit bien de ne pas poser plus de question sur le pourquoi du comment Naelly n'aimait pas être touché. Cela aurait certainement fait fuir le harpiste, qui est déjà assez distant...
Il ne devait pas freiner ses envies? Certes, il ne voulait pas non plus les freiner, mais il avait peur... Il n'arriverait pas à se débarrasser de ses peurs si facilement, Nael n'était pas seulement craintif, c'était un peu plus complexe que ça, mais le roi allait le découvrir bien assez tôt...

Le brun baissa le regard de nouveau, il remonta une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, puis il dit d'une voix peu assuré:

-C'est vrai je ne devrais pas me laisser écraser par mes peurs...

Il eut une légère expression triste, expression qui s'effaça lorsque le roi parla de "trouver" une personne "adéquate".
Nael releva le regard et dit gravement:

-Je vie très bien tout seul...Je n'ai besoin de personne...

Oui, cela semblait contradictoire avec ce qu'il avait dit précédement. En fait lorsqu'il disait qu'il se sentait seul c'était surtout de la nostalgie de son ancienne vie, de ce qu'il avait et de ce qu'il avait perdu... Sa famille lui manquait horriblement, il savait qu'il ne retrouverait jamais sa sœur et sa mère.
Nael ne voulait pas de quelqu'un dans sa vie, s'il était avec quelqu'un celle-ci voudrait le toucher et ça il ne le voulait pas...Et il se doutait qu'il serait impossible de trouver quelqu'un qui puisse être avec lui sans vouloir le toucher alors il préférait être seul... Pourtant le harpiste pourrait avoir une vie amoureuse normal et être un jour toucher par celui qui l'aimera, mais ça il ne veut pas se l'imaginer.

Le brun se détendit un peu lorsque le roi parla du Lagon Bleu. En même temps il adorait cet endroit, la proposition de Fènnù étonna quelques peu Nael qui se fit un peu méfiant, il réfléchis tout en écoutant le roi.
Il hésita un peu, puis il leva les yeux vers l'homme et dit timidement:

-Mh...Pourquoi pas...

Il souris, puis dit en étant un peu plus emballé par l'idée:

-Je n'ai jamais vu le Lagon Bleu de nuit...C'est vrai que j'aurais moins peur en étant accompagné...Enfin je pense...

Il réfléchis un peu, puis il se leva et embarqua avec lui le pot de yaourt et de confiture, puis il dit en s'éloignant de la table:

-Je vais chercher ma veste je Re...?!...Viens.....

Nael avait manqué de se casser la figure en retournant au bar, il s'était cogné à une table en passant à côté de celle-ci il avait mal calculé la distance entre ses fesses et la table.
Une fois au bar, il donna les pots au barman et il lui expliqua qu'il allait partir.
Le harpiste s'éclipsa quelques minutes dans la salle de repos le temps de remettre ses chaussures -vu qu'il était encore pieds nues- et de mettre sa veste sur ses épaules.

Il sorti de la salle de repos et alla rejoindre le roi, seulement le barman le retint par l'épaule, Nael se retourna donc vers lui... Et bien sur Asuka se mit à le materner, Nael avait oublié son écharpe, il ne faisait pas spécialement froid dehors, mais le barman était comme ça il aimait bien s'inquiéter et materner le harpiste.

Nael soupira il était un peu vexé car il se sentait comme un gamin à cet instant là. Mais dans un sens il était content car il avait l'impression de retrouver sa maman avec cette simple attention. C'était un grand garçon, mais des fois le fait que le barman le materne lui remontait un peu le moral c'était aussi une des raisons pour lesquels il aimait bien ce bar.

Il se laissa faire avant de tourner les talons au barman et de rejoindre le roi, il dit doucement:

-On peut y aller... Asuka à dit que comme vous m'accompagnez pour aller voir le Lagon Bleu, il vous offrez le thé ce soir...

Il sourit, puis il attendit que Fènnù se lève pour le guider. Il savait où se trouvait la porte d'entré seulement il ne voulait aps la passer tout seul.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

On apprend plus avec ses oreilles qu'avec ses yeux. [PV Naelly ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Migus arrive avec la ferme attention de faire du RP
» Balade /Brume Lanson
» Cherche un mucuscule avec poisse ou safari avec mucuscule
» Besoin de quelques conseils (console)
» HOT ~ Une bonne douche froide pour se remettre les idées en place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rp Abandonnés-