AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nothing else matters by Jay Kargan [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Nothing else matters by Jay Kargan [Finie]   Ven 13 Mar 2015 - 0:00




KARGAN Jay


Identification

Pseudo: Jay
Age : 32 ans
Sexe: Masculin
Orientation sexuelle : Abstinence (tendance ambi)
Groupe : Nihilim
Joue depuis : Nouveau
Phobie : Perdre un patient
Pouvoir : Empathie à la douleur physique (bisou magique et supplice mental voir descriptions)
Métier : Médecin (Herboriste)
Ce qu'il aime : La mousse au chocolat, les bains d'algues, se prélasser dans des coussins, avoir le nez dans ses bouquins même si il ne les lit pas et que ce n'est juste pour faire croire qu'il est très occupé, son travail par dessus tout.
Ce qu'il n'aime pas : La violence pure et gratuite, qu'on vienne le déranger surtout quand il fait semblant de lire, qu'on le prive de mousse au chocolat (c'est un sacrilège!), les mauvaises odeurs.

Etat Mental



Il sort peu, parle peu, ne s’intéresse qu'à peu de choses hormis ses plantes. Jay a une conception bien à lui de s'éviter toutes formes de risques: en les fuyant, tout bonnement. Tout comme un enfant que l'on fait grandir dans une bulle hermétique et à qui l'on offre des jouets sans qu'il sache comment s'en servir, Jay met un temps très long d'adaptation avant d'approcher, tester, toucher, apprivoiser le dit jouet quand il ne finit pas simplement par s'en détourner de peur de se retrouver en mauvaise posture. Ceci n'est qu'un simple exemple de sa façon de percevoir le monde extérieur qu'il voit comme une plaie béante capable de le détourner de ses principes ou de son travail. Et pour se faire une belle armure face à se monde là, il a tout simplement opté pour le dédain. Cela en fait un être quelque peu distant aux yeux de certains, voir d'insondable, d'hermétique et pourtant, il s'avère qu'une fois franchies les hautes barrières qu'il dresse en face de vous, il se montre beaucoup plus chaleureux, curieux, sociable, et ses discussions ne sont jamais stériles de sens et d'esprit. Son travail a une place prépondérante dans sa vie : il cultive des plantes et fabrique des remèdes. Extrêmement doux, dans ses paroles comme dans ses gestes, il répugne à la violence sous toutes ses formes, ne se presse jamais et peut parfois paraître comme un adolescent curieux.

Défauts majeurs : Solitaire, Curieux , Dédaigneux
Qualités majeures : Doux, Calme, Courtois
Manies : Neutraliser toutes odeurs suspectes.


Physique



Une corpulence élancée et sa carrure est athlétique, une majesté princière, mais ceci n'est pas ce qui le différencie des autres, ni même sa pâleur de peau. Non, ce que l'on remarque réellement chez lui c'est cette magnifique chevelure argent, lisse et tombante jusqu'en dessous de ses reins, des rubans fins qui reflètent les doux rayons de lune tels des fils de soie métalliques. Les traits de lait blanc de son visage dénoté par une bouche fine, en fait un de ces hommes au charme indéniable et à la finesse intouchable de peur de salir l'édifice statufié. Il en est presque effrayant quand ces yeux d'un bleu clair d'eau pure se perdent à contempler la vaste cité depuis sa serre dans un silence lourd sans bouger d'un pouce, un marbre de granit devant les vitres, sans émettre la moindre réaction. Rien d'autre que son travail ne semble pouvoir lui arracher un brin d'intérêt. Ses mains sont fines, d'une délicatesse presque troublante et ses poignes fermes sous ses doigts. tout semble en total paradoxe dans la contemplation de cet être. Une force pure sous cette placidité apparente en fait de lui un bien mystérieux homme. Ses parfums sont ceux des plantes et des fleurs qu'il cultive, un doux mélange de menthe, d'orchidée sauvage mélangées à la senteur des épices de sèves et ce jusque dans sa salive. Il apprécie les tenues amples, les tissus soyeux, les étoffes délicates aux costumes étriqués qu'il évite de porter pour des raisons d'aisance corporelle. Il n'est pas rare de le voir pieds nus, surtout chez lui.    

Signes distinctifs/Autres : Il se balade souvent avec un neutralisant d'odeurs créé par ses soins dont il asperge tout ceux dont l'odeur lui déplaît et ses petites gélules de toutes les couleurs en poche.


Story of my life


Élevé dans ce cocon aseptisé que l'on nomme "labo", Jay a eu des parents scientifiques et vécu presque à l'écart, entouré de blouses blanches. Sans doute que sa naissance, quelque peu contrôlée de par l’innovation de la technique employée afin que sa mère puisse engendrer, lui a valu toute cette sécurité et ces contrôles rigoureux. Autant dire qu'il n'a pratiquement jamais quitté cette belle tour sécurisante au grand dam des autres, corrompus au monde extérieur. Mais est-ce vraiment une excellente idée ?
Le jeune prodige aux cheveux argentés fut voué aux préceptes de la médecine et de la recherche sur les espèces animales et végétales, à milles lieux du brouhaha du monde civilisé et ce dans des laboratoires hermétiques. La chimie moléculaire des plantes, leurs effets, leurs mélanges, rien ne semblait le passionner plus que cela, il se complaisait dans cette formidable machinerie sans voir à penser un seul instant que ces découvertes en matières médicales serviraient un jour à la population humaine. D'ailleurs, on lui cachait bien que certaines de ses trouvailles servaient à des fins plus militaires, voir même dans des buts plus sombres tels que la droguerie clandestine ou même l'achèvement de certains virus indésirables. Pour lui, fabriquer des gélules de toutes les couleurs bariolées possibles, de toutes sortes, de toutes formes n'étaient qu'un jeu d'enfant inoffensif. Jay n'avait que seize ans, bien trop jeune encore pour comprendre ce qui se passait. Ce n'est qu'à dix huit ans qu'il en pris conscience, en tombant sur des tests effectués sur les animaux et ce fût le choc. Le jeune homme aux cheveux d'argent s'enferma un temps dans le silence au point d'en inquiéter ses parents. Pendant toute une longue année, il ne put décrocher un seul mot à la suite de cet événement. Il poursuivit quand même ses recherches et ses études, fermant les yeux, se faisant une raison.

C'est à l'âge mûr, autour des vingt cinq ans, qu'il découvre quelques unes des plus controversées des armes chimiques. A l'époque, les scientifiques auraient ri que l'on puisse tirer d'une simple racine et quelques fleurs l'un des poisons les plus mortels. Ce poison fut appelé "Narcothype 48" - autant dire que quarante sept autres versions de ce produit ont été mis en circulation avant sa forme la plus redoutable - qui servait de booster cérébral pour les pilotes spationautes pour enrayer le fameux "syndrome de l'espace" mais trouva bien vite des effets secondaires de type "dédoublement de personnalité" et "folie" chez certains sujets trop exposés et ce dans la totale ignorance de Jay qui pensait travailler pour un monde meilleur. Oh, bien entendu, ce fut le cas, certaines de ses découvertes servaient bien à la médecine, aux laboratoires divers mais aussi à l'industrie marchande de rêves qu'est le marché noir et les drogues extraites de ses trouvailles. Il n'aurait pas pu prévoir cela depuis sa petite tour aseptisée, jamais. Car, ce même produit, sous sa forme extrêmement diluée, en seringue hypodermique et renommé "NT-Light" circulait lui aussi dans les bas fonds de la classe sociale comme un petit paradis injectable. Le souci résidait, bien évidemment, sur les mêmes effets secondaires et Jay fut bien vite confronté à une invasion du service médical par des patients perdant la raison dans leur recherche du salut en intraveineuse. S'insurgeant contre le système, Jay implore ses supérieurs pour une solution radicale afin de préserver ses recherches en invoquant les fuites impardonnables de ses travaux et des déviances qu'il estimait "barbares et cruelles". Il vécut cela comme une trahison, un vol manifeste de son travail, pire qu'un viol. Il obtint gain de cause par l'acharnement de ses requêtes qu'il estimait justes et fondées. Il fut donc chargé du contrôle rigoureux de ses travaux sur les plantes, de la recherche jusqu'à la fabrication de ses gélules.

Ce sont trois longues années à chercher un remède au "NT-Light" qui le conduisirent à travailler depuis chez lui, une liberté qu'il goûtait pour la première fois. Sa soif de curiosité l'amena à se rapprocher un peu plus de cette civilisation qu'il ne pouvait qu'admirer depuis ses vitres. Il ouvrit un petit cabinet médical dans la périphérie, entouré de scanners et d'outils d'analyses. Par manque de "cobayes", il lui arrivait même de tester quelques uns de ses produits. Il s'acharna à son travail avec encore plus de volonté et de férocité afin de soigner ses malades en tenant compte des erreurs du passé : il ne voulait plus que ses travaux servent à détruire. On peut dire que ce fût un succès. Les pertes humaines diminuaient, les remèdes devenaient plus efficaces et sa stratégie commençait à faire ses preuves quand à abolir les tests médicaux sur les "cobayes" en montant une opération massive de communication pour faire plier ses pères.

Alors qu'il se rendait en quête de nouvelles graines dont la provenance méritait un jugement d'expert sur leur dangerosité potentielle, sa mallette d'analyse en main, en plein cœur de la ville, il se fait brusquement percuter par un étrange individu à l'odeur perturbante et loin d'être agréable. Sa précieuse mallette, arrachée à la volée dans cette ruelle par l'immonde individu en question, le laissait sans même une réaction. Non, ce n'était pas cela qui avait attiré son attention ce jour là, pas même l'odeur immonde de cet homme qui venait de le dépouiller. Ce fût une sensation de tiraillement au niveau de son ventre et d'humidité qui n'avait rien à faire là. Sa main qui se levait devant les yeux, souillée par le sang, il n'eut guère le temps à la réflexion ou à la réaction. Sa vue se troublait, ses jambes ne voulaient plus soutenir son poids et ce fût la fin.

**** La fin ? Pas tout à fait ! ****

Alors qu'il se sentait aspiré par le vide, par l'obscurité, il sentit un nouveau souffle, une autre respiration, puis encore une autre. La lumière qui le gênait derrière ses paupières closes, le chatouillement d'un papillon qui bat des ailes sur son nez, le moelleux des coussins sous son dos, une envie de mousse au chocolat dans sa bouche, des odeurs d'orchidées et de jasmins. Tout ceci n'était donc qu'un rêve ? Il ouvrit les paupières doucement, la main sur le front, il jugeait du regard cette verdure, ce ciel, cet environnement qu'il ne put reconnaître. Où était-il ? Il se redressait avec peine, le papillon s’envolant, le vent soufflant avec légèreté voulait danser avec ses cheveux. Il était ici ... Tout simplement.



Rebirth



▬ Le bisou magique ▬ Empathie à la douleur Physique : Jay agit comme un antalgique, un aimant, un scanner, une sorte de réceptacle hyper-sensible et ce sans avoir à toucher son patient, par un simple regard. Il ne contrôle pas cet état de fait. Il ressent la douleur, l'absorbe en lui, l'intègre, la mémorise et la fait sienne. Le patient se sent immédiatement soulagé, Jay souffrant à la place de celui-ci. Il appelle cela le "bisou magique" bien qu'il n'embrasse pas techniquement ses patients. La portée de ce pouvoir est de l'ordre de la portée de la vue. Il ne peut cependant pas guérir les plaies ou les os, pour cela il se sert de la médecine traditionnelle, de ses outils médicaux et de ses plantes, onguents ou remèdes. Avec le temps, il s'est forgé une carapace mentale afin de conserver les souffrances qu'il absorbe pour le maintient de l'équilibre de sa psyché. Mais le soir venu, il est pris de cauchemars et de douleurs physiques que les tisanes et les bains de plantes semblent soulager en partie. Ce don lui est dut à cause de son passif, le fait qu'il ait été amené à faire des expériences sur des cobayes à des fins médicales sans se soucier des effets secondaires dans sa prime jeunesse. Il en a développé une phobie : Celle de perdre un jour l'un de ses patients (et notamment d'en ressentir la mort).

▬ Le Supplice Mental ▬ Ce pouvoir passe par le regard, sa portée est relative à la vue, comme pour le précédent. Jay pourrait aussi appeler cela "retour à l'envoyeur". Une fois qu'il a mémorisé la douleur, il peut la retourner contre son adversaire, l'amplifiant de manière exponentielle jusqu'à faire convulser son ennemi sous des tortures d'une souffrance insupportable. Il doit, pour ce faire, lever ses barrières mentales ainsi qu'exposer les déchirements de son esprit. Cela le rend vulnérable aux sondes cérébrales et être potentiellement dangereux. Il exècre utiliser ce pouvoir et ne s'en sert qu'en cas de défense ultime.



Derriere l'ecran


Pseudo IRL :Darling
Comment nous as-tu trouvé? : par le biais d'un partenaire
Comment trouves-tu le forum? Une idée pour l'amélioré? : Très bonne idée que cette page d'accueil à l'arrivée, il manquerait sans doute un lien vers le contexte car il n'est accessible qu'à l'inscription. C'est un peu dommage.
Rang désiré : Je laisse ce soin à Mr.Nobody.
Code :Code Bon - Validé par Nihilim



Dernière édition par Jay Kargan le Lun 30 Mar 2015 - 20:00, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nihilim
avatar

Maitre du Néant
Messages : 117
Date d'inscription : 01/08/2014
Localisation : Dans mon Atelier

ID Second Life
Identifiant: Nihilim
Age: 21 ans
Pouvoir: Abyss Mnémonique/Acupuncture spirituel

MessageSujet: Re: Nothing else matters by Jay Kargan [Finie]   Ven 13 Mar 2015 - 0:19

Coucou~

Bienvenue sur Second Life ^^

Je passe en coup de vent ce soir, j'ai lu les grandes lignes de ta fiche ton personnage semble tout à fait intéressant. Je lirais l'entièreté de ta fiche demain quand je serais bien réveillé... (je suis un peu dans le cake actuellement donc mes capacité mentale sont très limité ^^")

J'ai validé ton code, oh et pour la page d’accueil, nous l'avions mise comme ça car nous avions une personne qui abusait du bouton "abus" sur la PA donc nous avons "censuré" le temps que cette personne nous oublie ^^

Et puis, je trouve que ça fait un peu comme si on entrait vraiment dans le jeu donc j'ai laissé comme ça :3
Je dois avouer que c'est un peu déroutant, je vais prendre ton commentaire en considération et voir ce que je peux faire pour au moins faire apparaître le contexte~

Mais tout ça demain!

(Au passage, J'aime beaucoup ton avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fei Weitan
avatar

Shadow Heartless
Messages : 81
Date d'inscription : 15/08/2014
Localisation : Dans un trou paumé...

ID Second Life
Identifiant: RED Shadow
Age: 25 ans
Pouvoir: Pain / Blade of Shadow

MessageSujet: Re: Nothing else matters by Jay Kargan [Finie]   Ven 13 Mar 2015 - 0:29

Bienvenue à SL Monsieur Crinière Blanche!

J'ai lu en quatre-quatre ta fiche, je la lirais mieux ce week-end, mais de ce que j'en ai lu, j'aime bien. Ton perso à l'air sacrément amoureux des plantes, tu devrais bien t'entendre avec notre Sana XD


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissandro Sylvio
avatar

Destroy me...Or Save me...
Messages : 118
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : Devant son piano

ID Second Life
Identifiant: Harmony
Age: 28 ans
Pouvoir: Range of Damocles

MessageSujet: Re: Nothing else matters by Jay Kargan [Finie]   Ven 13 Mar 2015 - 16:57

Bienvenue par ici

J'aime beaucoup ton personnage **

_________________




cliclic:
 


♣ ♠ ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihilim
avatar

Maitre du Néant
Messages : 117
Date d'inscription : 01/08/2014
Localisation : Dans mon Atelier

ID Second Life
Identifiant: Nihilim
Age: 21 ans
Pouvoir: Abyss Mnémonique/Acupuncture spirituel

MessageSujet: Re: Nothing else matters by Jay Kargan [Finie]   Ven 13 Mar 2015 - 18:34

Hey~

Je te valide, je vais mettre ton rang et ta couleur tout de suite ^^

Pour tes pouvoirs je les valides en même temps du coup~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Nothing else matters by Jay Kargan [Finie]   Dim 15 Mar 2015 - 12:22

Merci à vous <3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nothing else matters by Jay Kargan [Finie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nothing else matters by Jay Kargan [Finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Antités Perdus-