AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiero (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: Fiero (Terminé)   Mar 3 Fév 2015 - 21:22




Bonne question...Il a eu tellement mais son principal a été...Rose


Identification



Pseudo: Fiero
Age : 17 ans à peine
Sexe: Garçon à l'esprit un brin féminin
Orientation sexuelle : Lui, est pratiquement asexuel, les autres, ça dépend, bon ici être hétéro revient à être "moine" non?
Groupe :King, si je travaille bien.
Joue depuis :( heu... Quelques "mois?")
Phobie :Redevenir la Chose de quelqu'un
Pouvoir :
Corporal Modification:

Pouvoir permettant à son utilisateur de modifier l'apparence d'une personne, la transformant en animal ou juste modifier un détail physique. Ce pouvoir est réversible et n'as aucune limite de temps.

Sweet Spirit:
Pouvoir permettant "d'apaiser" les esprits, une personne en colère se sentira plus calme une fois ce pouvoir activé. Ce pouvoir peut aussi être offensif et défensif, en rendant une personne violente ou voulant attaqué l'utilisateur totalement inoffensif.
Ce pouvoir est sous la forme d'une odeur sucré que dégage l'utilisateur, il n'y a pas de vrai limite avec ce pouvoir, mais il ne faut pas en abusé.


Métier :Normalement, c'est le Roi de Superbia, mais bon, Roi est un bien grand mot.
Ce qu'il aime :Manger, la bonne compagnie, les câlins ( non sexuels, attention), les jeux, la lecture, embêter gentiment les autres, les animaux, faire la cuisine, profiter de la vie qu'il a ENFIN mérité.
Ce qu'il n'aime pas : L'irrespect, les prédateurs de toute sorte, que sa voix ne soit pas entendue, sinon, ça dépend de son état du jour et qui "est" présent dans sa tête.

Etat Mental




Fiero,  c'est un peu à la fois  Tout et Rien. Déroutant? On ne va pas dire le contraire. Mais comme le garçon est lui et plusieurs "Autres" (dont l'existence n'a pourtant jamais été clairement démontrée), il faut Vraiment suivre.

Déjà, détail sur sa position, lui ne se voit pas comme un Roi mais plus comme un gardien protecteur, il veille sur les habitants de Superbia comme une mère aimante et attentionnée. Second Life a beau ne pas compter de femmes en ses rangs, lui de par son éducation si ce conditionnement peut se nommer de la sorte, partage une forte ressemblance avec ces humains non présents en ces lieux.

Entre ses mains l'endroit se rapproche plus d'une Terre Promise aux enfants brisés qu'autre chose, il ne faut pas oublier son âge aussi, tout juste 17 ans. De tout les Rois, il peut se voir comme le plus à l'écoute des citoyens. Il a fait de Superbia non une Onde à son Ego mais à celle tout ceux qui y sont entrés: pour lui c'est tout simple la Consécration légitime après des tourments à la chaîne.

Par contre, sans doute le garçon est il très apprécié, il n'en reste pas moins le roi le plus souvent provoqué, vu à tord comme Faible ou Incapable. Ce manque de respect envers sa personne vaut souvent une rencontre avec Mickael.... Donne t il des noms à différents aspects de lui en écho à son passé, ou souffre il vraiment de troubles de la personnalité dissociée et de schizophrénie? L'adolescent l'ignore, déjà il ne le savait pas trop quand il vivait dans le monde "réel" alors sur Second Life la frontière a été encore davantage gommée, floutée...



Physique



L'adolescent a les yeux d'un vert translucide profond, un visage fin, digne d'une poupée ou d'une très jeune personne. Ses cheveux d'un châtain tirant à la fois vers le roux et le brun vont souvent au grès de leur fantaisie, juste coiffés sans trop de recherche, l'adolescent ne soucie que peu de son apparence de toute manière, maintenant qu'il fait ce qu'il veut, il laisse de coté ce qui le dérange. Son teint assez pâle aurait de quoi choquer, il paraît selon certaines personnes en mauvaise santé au premier abord, or il ne faut pas se fier à cette impression.

D'ordinaire, pour se vêtir, il se noie dans les larges vêtements qu'il peut trouver dissimulant ainsi sa silhouette gracile, ce qu'il porte avalant sa petite taille.




Story of my life



GÉNITRICE

Elle était en colère, furieuse, non détruite: voilà, il avait osé la détruire, elle sa fille! L'amour qu'elle portait à son père adoré rendit le choc d'autant plus grand, jamais elle ne pourrait s'en remettre. Un homme bienveillant, pourtant bon mari et attentif à ses enfants, mais malade, tellement qu'il se bourrait de médicaments en continu, or un jour, le pire arriva...

Nouveau traitement, nouveau dosage, mauvais mélange aux allures de cocktail Molotov qui eut pour conséquence de pousser l'intéressé au crime: transgresser contre le consentement d'une de ses enfants le Tabou nommé Inceste. Sa femme le sut de suite, elle le dénonça, il se retrouva en prison, un procès aurait lieu dans les années à venir, or cela ne suffisait pas à la jeune fille et quand elle se découvrit enceinte, elle décida qu'elle reporterait sa Haine sur l'être qui grandissait en son sein.

Elle en mit d'ailleurs au monde deux, des jumeaux, des petits garçons en tout points semblables, elle sourit dangereusement: non seulement elle allait déverser sa rage par procuration, en plus ces petites choses lui rapporteraient une compensation financière non négligeable. Dans le plus grand silence, elle trouva les contacts, fit les démarches pour vendre les nouveaux nés. Le premier, nul ne sut ce qu'il devint mais le second suscita la convoitise d'un réseau des plus vils...

Ainsi commençait une existence marquée par la simple Erreur d'avoir été conçu...

ROSE

C'était plus qu'une identité, plus qu'un patronyme féminin attribué au hasard car les Boss du réseau trouvaient l'idée aussi humiliante qu'amusante: il reflétait une attitude, un idéal de conduite attendue chez son porteur. Un symbole de douceur, de docilité: la Poupée Parfaite, l'Enfance et tout ce que cette couleur, cette fleur portaient dans l'imaginaire universel.

Au début, il passait son temps filmé, devait retirer quelques vêtements, sourire aux milliers d'inconnus du bout du monde, s'en tenir au texte qu'il répétait au préalable quand une préparation s'imposait, afficher en permanence une expression ravie. Quand il ne tournait pas, il vivait dans une petite chambre, une femme, probablement une esclave aussi lui apprenait les rudiments du langage, le baignait, le changeait, le consolait, le nourrissait. Jusqu'à l'âge de quatre ans, la vie du petit Rose ne différait pas tellement de celle de n'importe quel bambin élevé dans un foyer "sain", cette anonyme aurait pu être une mère célibataire prenant soin de lui.

Ses quatre bougies "soufflées", il dit adieu à cette figure vaguement sécurisante pour vraiment commencer à Travailler. Virent les humiliations, les douleurs, le désespoir, la peine, la détresse, la déshumanisation de son corps, les sévices, les "jeux," le travestissement, les déguisements, le "porno".

La seule restriction: l'interdiction des blessure physiques, il appartenait à la catégorie des Marchandises qu'il ne fallait pas abîmer. Trop jeune, les Patrons s'étaient aussi attachés à lui, à leur manière déviante. Quand il n'obéissait pas à la Lubricité, il suivait un parcourt scolaire lambda car les clients, surtout les plus fortunés aimaient avoir l'impression de souiller des enfants "normaux", alors leurs fournisseurs s'arrangeaient pour les satisfaire au mieux.

Ainsi cela expliquait les connaissances de Rose: il pouvait écrire, lire, compter, bénéficiait de quelques éléments historiques destinés à parfaire l'illusion. Rose ne devint d'ailleurs que son prénom "principal" puisque pour les besoins des "tournages", des "scénarios" ou les fantaisies des prédateurs il changeait, des fois intégralement: lentilles, cheveux teints, vêtements de petite fille, extensions, maquillage et la liste serait encore for longue. Il prit ainsi l'habitude de devenir un / une autre, ce manège se produisait dans les cas les plus extrêmes des dizaines de fois en moins d'une heure. Pour lui, ça changeait pas grand chose: il s'appelait Rose, mais il pouvait prendre le rôle de Mickael, enchaîner avec Yuri... Chao-Mai, Esperanza...Ça n'en finissait pas.

Il devait retenir un nom, un "personnage" juste pour une seule, une unique occasion, il se retrouva confronté à ce cas de figure. Pas tellement garçon, ni totalement fille, Rose tenait vers l'Asexué, l'Androgyne. Contrairement à l'idée préconçue voulant que que Ca devienne moins atroce, plus supportable, presque tolérable à force, Rose ne parvint jamais à "s'habituer." Il singeait, simulait, apprenait à donner le change, or jamais il ne serait de ceux incapables de pleurer, Ca faisait et ferait toujours trop Mal... Il ne parvint à y trouver le moindre plaisir, il acceptait, il encaissait les blessures, disait Amen à ses innombrables tortionnaires, répondait ou non aux "je t'aime" en fonction de la réaction attendue.

Cependant, il acquit vite une certitude, ils prononçaient ces mots, disaient tenir à lui, l'apprécier, lui susurraient de jolies phrases, lui caressaient la joue en l'abreuvant de petits noms, juraient tout et n'importe quoi... DES CONNERIES! Il n'avalerait pas que respecter une personne allait de paire avec le fait de la détruire tout les soirs...





Rebirth




(Bon cette partie là va être déplorable je m'en excuse sincèrement)

Un homme en manteau dont le visage ne se voyait pas et qui n'était jamais venu formula un désir qui parut étrange, pourtant à la lumière des mœurs et de l'absence de moralité il en fallait beaucoup. Qu'il rencontre celui qui se sentait le moins à sa place parmi les ados ou les tout jeunes majeurs. La demoiselle non loin d'être vêtue dans le plus simple appareil lui amena systématiquement Rose. Les paupières rouges, gonflées, les joues où avaient séché les larmes ne trompait pas, pas besoin de maîtriser les arcanes de la psychologie pour comprendre à point l'intéressait souffrait sur place.

Cependant, le client mystérieux questionna l'employeur sur l'âge réel de la petite créature vulnérable qui se tenait devant lui: il tiqua à l'entente du 17 ans, il en faisait facilement trois de moins.... L'étranger ne posa qu'une question à Rose: pourquoi s'estimerait il plus digne qu'un autre de quitter cet Enfer Terrestre? La réponse vint de suite: le jeune garçon déclara sans ciller valoir infiniment Mieux. Ce simple échange bouleversa radicalement son Futur.

Il le conduisit  à l'extérieur où il lui demanda s'il souhaitait vivre, Rose lui envoya un "oui" digne d'un uppercut à peine finit il sa phrase, la flamme dans ses yeux aurait suffi à tout réduire à néant si elle avait été concrète. Il fit volte face: pourquoi voulait il savoir, comptait l'acheter pour le tuer ou pour lui infliger les Derniers Outrages avant de l'abattre? CA NON! Devrait il l'assassiner...Sans un mot de plus, il lui tendit un étrange document au titre prophétique: Second Life.

Ses sourcils se froncèrent dangereusement, il ne le lut pas d'entrée, qu es ce que lui voulait ce type? L'enfermer quelque par dans le but de l'étudier? Le séquestrer? Un sadique que seule l'aspect non sexuel de la torture parvenait à mener au Sublime? Il recula, scruta l'horizon en tout sens en quête d'un moyen de se défendre. Il n'obéirait plus à PERSONNE! Hors de ces murs maudits, il redevenait un être humain, Libre, Indépendant avec une Dignité!

Il courut à toute allure avant de réaliser qu'il n'était déjà plus dehors mais...Où??? Un gigantesque labyrinthe où des des voix liées à son passé s'entrechoquaient les unes aux autres, toutes parlaient d'obéissance, de soumission, de renoncement à la liberté, de perte d'individualité.... Les murs se confondaient au noir abyssal qui l'entouraient, il trébuchait, se cognait, sans chercher la logique ni le sens de cette mascarade: fuir cet ennemi invisible menaçant... Des entraves immatérielles le retenaient à chaque pas, tout concourait à limiter ses mouvements au possible.

Les murs se rapprochaient, les obstacles se multipliaient dangereusement sous ses pieds, il sentit à un moment le sol se dérober...Il ne voulait pas finir en cage mais hors de question d'en mourir! Il enjambait, se roulait, bondissait, se contorsionnait, ses tordait les jambes, les bras, frappait avec tout ce qui lui tombait sous la main pour la Chose relâche sa prise! A un moment, son jean se déchira au point de le gêner, il termina le travail avec les dents s'écorchant les lèvres, cela ne l'empêcha pas de poursuivre. Combien de temps le fit il? Aucune idée, tout avait disparu, dans son esprit ne brillait qu'une Lumière: celle de Liberté, de cet intangible qu'il cherchait à atteindre sans avoir même la certitude de son existence...

Bientôt, le jeu sordide monta d'un échelon quand l'adolescent vit apparaître d'indéfinissables menottes dans lesquelles ses bras se trouvèrent emprisonnés: il ne tergiversa pas longtemps, se brisant les doigts un par un au mépris de la souffrance toujours présente, son esprit n'était focalisé que sur un objectif mais la donnée physique demeurait. Il grinça, se demandant dans un élan de folie lucide s'il ne fallait pas envisager l'amputation, si l'autre le voulait, il le récupérerait en kit...

Après s'être blessé, pratiquement mutilé, alors qu'il ne voyait presque plus rien d'autre qu'un rideau de sang trouble et se traînait par terre, voyant ce qui se ressemblait à une sortie, le "lieu" changea complètement. Il était dans le vide, non même pas, une chambre blanche, voilà, exactement comme dans un laboratoire avec rien autour, hormis lui et... cette personne, ce démon, ce...? Ce quoi? Enfin, bon la forme humanoïde avec qui il avait quitté le bordel. Puisant dans ses dernières forces à bout, il essaya de frapper celui ci, en pure perte. Retour de la question du départ: s'il voulait vivre? Oui, mais OUI ENFIN il le désirait toujours, ardemment, profondément, toutes les fibres de son être! Pourquoi devrait il lui accorder ce droit? Non mais ce type était stupide? IL LE MÉRITAIT!!! Après en avoir bavé comme pas permis, c'était son TOUR! A LUI! IL VALAIT TELLEMENT MIEUX QUE TOUT CA!!!!! Il...Il l'avait...Gagné... Jamais il s’effondrerait! A demi conscient, il planta ses iris translucides dans ce qu'il croyait deviner comme faisant office de regard à son...interlocuteur alors que le sang s'échappait en flots de toutes ses blessures. Il n'allait pas crever, JAMAIS!

De sa main encore valide, il se traîna aux pieds de l'autre, en dépit des efforts inhumains que cela lui demandait essayant une dernière manœuvre insensée mû par l'énergie du désespoir. Des larmes acides broyaient maintenant sa vue, se mêlant à ce qui se répandait de ses veines, et si pour avancer plus vite, il sectionnait ce qui ne lui servait plus à rien?

Ses plaies cessèrent d'être douloureuses...NON...Non...Il n'avait quand même...perdu??? Terrorisé, il parcourut fit un tour d'horizon, toujours ce...Blanc mais...? Que se passait il??? Il pouvait se lever? Et ses blessures, et son bras? Il se remit sur ses jambes, le cœur battant, il se sentait différent. Une certitude l'envahit: Je n'appartiens qu'à MOI même, je ne suis p personne, je suis à moi à MOI! Les mots lui échappèrent avant qu'il en prenne conscience ce qui dessina un sourire de défi sur son visage, toisant l'autre, il répéta ces mots, les hurla à plein poumons, une force nouvelle s'emparait de lui et cela lui plaisait...Si grisant... Tellement unique! Désormais il répondait à un nouveau nom, reflet de ce Désir: Fiero.

Test réussi, bienvenu sur Second Life Fiero, Roi de Superbia

Oui à LUI: rien qu'à LUI! Les gens s'appartenaient à eux UNIQUEMENT!



Derriere l'ecran


Pseudo IRL :Tout ce que vous voulez tant que ce n'est pas insultant.
Comment nous a tu trouver? : Votre partenaire yaoirpg, au début je me suis dit "non c'est pas raisonnable" et puis tout compte fait...
Comment trouve-tu le forum?une idée pour l'amélioré? :*******
Rang désiré : Ame Suppliciée lui conviendrait bien.
Code :Code Bon-Validée par Nihilim




Je vais terminer au plus vite (merci)


Dernière édition par Fiero le Lun 9 Fév 2015 - 19:46, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Fiero (Terminé)   Mer 4 Fév 2015 - 9:10

Salut, bon courage pour ce dc
Revenir en haut Aller en bas
Nihilim
avatar

Maitre du Néant
Messages : 117
Date d'inscription : 01/08/2014
Localisation : Dans mon Atelier

ID Second Life
Identifiant: Nihilim
Age: 21 ans
Pouvoir: Abyss Mnémonique/Acupuncture spirituel

MessageSujet: Re: Fiero (Terminé)   Lun 9 Fév 2015 - 19:34

Bienvenue Fiero~

Je valide ta fiche, il manques quelques lignes pour le physique, mais ce n'est pas ton fort je sais, ce n'est pas grave comme le reste de la fiche est très complet je vais passé outre les lignes manquantes dans cette partie~

Je met ta couleur ainsi que ton rang, tes pouvoirs te serons bientôt attribué, tu recevra un mp lorsque cela sera le cas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fiero (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fiero (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Antités Perdus-